J’ai testé la coloration végétale

Je n'ai JAMAIS voulu imposer à ma chevelure colorations, décolorations, rajouts et autres tests susceptibles de l'abîmer. Les déboires capillaire de mes amies ne m'ont pas forcément motivé ! Et puis les coiffeurs & moi, ça matche rarement, voire jamais. 

Alors chaque année, c'est le même scénario, j'attends avec impatience l'été pour créer des reflets naturels… grâce au soleil ! Je me suis même persuadée que se baigner 3 fois par jour dans l'eau de mer et laisser sécher sa tignasse au soleil accentuerait le processus. Mais à la fin de la période estivale je me retrouve avec les cheveux secs et cassants. Ambiance fermière avec cet effet paille.

Et puis un jour…C'est à dire la semaine dernière, j'ai découvert la coloration végétale. #LaFilleQuiSeRéveille 
J'ai testé à Paris, à deux pas de gare de Lyon, un salon spécialisé dans ce domaine : En couleurs. Leur nuancier propose une palette large de plus d'une dizaine de teintes.

J'ai testé la coloration végétale

Avant de revenir sur mon expérience avant-après en photo, je vous ai préparé un petit récap’ sur le sujet.

Mais qu’est-ce que la coloration végétale ?
Plus respectueuse de l’environnement (et des cheveux), et d’une durée équivalente à la coloration chimique, la coloration végétale a le vent en poupe. 

« Végétale » nous met facilement sur la route. La recette de cette coloration est simple, basique : eau chaude + pigments, extraits de plantes tinctoriales comme la camomille, le henné… Cette méthode à base de plantes se différence naturellement de la solution chimique. Ces plantes issues de agriculture biologique sont pures, sans oxydants et ammoniaques. Et surtout sans perturbateurs endocriniens, vous savez ces substances qui ont des effets cancérigènes…

Est-ce que c’est un procédé agressif ?
La coloration chimique, c’est à dire l’oxydation, ouvre les écailles du cheveux, éclaircit la mélanine puis colore la mèche. Alors que la coloration végétale ne pénètre pas à l’intérieur des cheveux, elle les recouvre et les gaine. La coloration végétale agit comme un soin et la chevelure semble plus brillante. Elle protège des agressions en formant une barrière : les cheveux ne se dessèchent pas. Dernier truc à savoir, les allergies sont moins fréquentes qu’avec la technique chimique et de nombreuses femmes enceintes se tournent vers le végétal.

Sur quels cheveux on peut tenter l’expérience ?
– sur des cheveux déjà colorés. Chaque soin démarre par un masque à l’argile pour purifier la chevelure et éliminer tous les résidus chimiques qui feraient barrage aux pigments. Mais si vous êtes brune, vous ne pourrez pas devenir blonde !
– sur les cheveux blancs. La coloration végétale les couvre parfaitement. La prise est d’ailleurs plus rapide sur une base claire. 
– sur les hommes aussi !

Côté entretien, est-ce galère ?
Puisque le résultat couleur est très naturel, vous ne subirez pas l »effet casque. Les pigments fusionnent avec la base de vos cheveux, la repousse est donc moins visible. #OnNePassePasSaVieChezLeCoiffeur

En revanche, exit les shampoings conventionnels à base de sulfates ! Gardez en tête que ces derniers ne sont absolument pas compatibles avec une coloration végétale. A force de les utiliser, ils feront disparaître votre nouvelle couleur. Dommage… On privilégie donc les produits bio aux agents lavants doux. Autre bonne nouvelle, cela permet d’espacer les shampoings !

Est-ce que c’est plus clair pour vous ? 

J'ai testé la coloration végétale

Me voilà donc, un jeudi soir, en train de pousser les portes du salon En couleurs. Mieux qu’une soirée afterwork je vous dis !

Corinne, la manager, et son équipe m’accueillent chaleureusement. Nous sommes bien loin du cliché du salon parisien qui se veut branché et impersonnel. Ici on est vite mis à l’aise. L’atmosphère y est paisible et les odeurs humées rappellent la nature.

Le salon est cosy, lumineux, propre et spacieux. Je le trouve assez chic. Un univers rassurant pour une peureuse comme moi. J’ai rarement confiance en une personne tenant des ciseaux.

La séance débute par un entretien capillaire personnalisé avec Corinne.
L’objectif est de définir la couleur recherchée. Corinne me présente des résultats en photo en me précisant les colorations végétales utilisées. Elle prend le temps de bien m’expliquer le déroulé de la séance. Nous finissons par définir ensemble une couleur censée redonner de la chaleur et de l’éclat à ma tignasse : c’est parti pour un blond vénitien (et non ce n’est pas un roux !). 

Quelques minutes plus tard me voilà vaporisée d’un soin (végétal) en attendant que la cuisson de la pâte végétale se termine. J’ai hâte !

Malgré mes cheveux (super) longs, l’application n’a pris que 10 minutes. C’est plutôt rapide ! Même constat pour le temps de pose : maximum 30 minutes pour une blonde. Corinne me fait visiter sa « cuisine » végétale au fond du salon. J’y aperçois des cuiseurs à vapeur, des spatules en bois, des bocaux avec des poudres aux teintes variées. Un véritable petit atelier de chimiste.

J'ai testé la coloration végétale
J'ai testé la coloration végétale

L’heure de la transformation arrive à grand pas.
Je passe au bac pour rincer et… pour profiter d’un shampoing (végétal) et d’un soin (végétal bien évidemment), couplé d’un massage capillaire, confortablement installée dans un fauteuil massant. Le grand luxe ! Merci à ma super coiffeuse pour cet instant magique 😉 En revanche les odeurs peuvent un peu surprendre. Sûrement trop habituée aux produits chimiques, je découvre des senteurs d’un autre monde.

Je regagne ma place. Face à la glace, malgré les cheveux mouillés j’aperçois déjà des reflets cuivrés. C’est incroyable ! Il ne reste plus que l’étape brushing pour admirer le résultat. 

Grand moment… de joie !
Le rendu est simplement génial et tellement NATUREL ! Je n’aurai jamais cru que l’on pouvait arriver à cela avec des produits végétaux. En passant la main dans mes cheveux je les sentais tellement doux, souples et soyeux. Et la couleur je suis bluffée. D’un côté j’avais du mal à me reconnaître, mais d’un autre je sentais comme une vague de nouveauté et d’excitation. Il en faut peu à une fille pour se sentir différente. Je remercie l’équipe infiniment !

Ci-dessous photo de l’avant-après

J'ai testé la coloration végétale
J'ai testé la coloration végétale
J'ai testé la coloration végétale

Apparemment dans les prochains jours, la couleur va continuer d’évoluer. Je vais suivre cela de près.

MON AVIS : vous l’avez compris, je suis carrément contente d’avoir franchi le pas et testé l’aventure de la coloration végétale. Je la conseille à celles (et ceux) qui veulent changer de tête, cacher leurs cheveux blancs ou bien raviver leur couleur ! Mais n’allez pas confier votre cuir chevelu n’importe où ! Si vous êtes de la région parisienne, rendez-vous au salon En couleurs, vous pourrez leur faire confiance les yeux fermés ! 

PARTAGER SUR :

17 Commentaires

  1. 6 novembre 2017 / 9 h 49 min

    Coucou! je suis d’accord avec toi c’est un système plus clean, je ne me suis jamais encore lancée pour ma part mais je pense que c’est une bonne chose 😉 bises

    • CamilleG
      6 novembre 2017 / 10 h 07 min

      En tout cas je recommande !

  2. Sabrina
    6 novembre 2017 / 10 h 03 min

    Cela fait 9 mois que j’ai passé le cap, mes cheveux sont moins secs, plus épais et j’utilise beaucoup moins d’après-shampooing. J’adore les odeurs de terre et d’épices lors de la pose !!! Par contre, je reste presque 3 heures chez le coiffeur (2 poses différentes) peut-être parce que je suis brune … En tout cas je ne reviendrai pas en arrière.

    • CamilleG
      6 novembre 2017 / 10 h 07 min

      Oui les brunes c’est plus long ! C’est vrai que c’est pas mal ! J’aime bien, j’ai peur de devenir addict 😀

  3. 6 novembre 2017 / 15 h 24 min

    C’est un cap que je n’ai jamais franchi, il est vrai que culturellement on ne demande pas à un homme de masquer ses cheveux blancs, d’ailleurs en fait je suis poivre sel, avec de plus en plus de sels. Ceci étant ce procédé végétal est innovant, il faudrait savoir d’où provient ce végétal et comment il est fabriqué, Aujourd’hui dire que c’est bio ne suffit plus, il faut arriver à savoir de quel bio on parle.

    • CamilleG
      6 novembre 2017 / 15 h 38 min

      C’est pas une question de bio mais de végétal ! Disons que c’est carrément moins chimique car c’est « naturel ». Mais tu devrais essayer !! 😀

  4. 6 novembre 2017 / 21 h 47 min

    Il y a tout de même quelques bémols qu’il faut avoir en tête…
    – selon le henné utilisé, certains dégorgent et laissent des reflets verts (même sans sels minéraux). Ca m’est arrivé. On parle de reflets et pas de cheveux verts hein, mais quand même
    – des pauses aussi courtes n’ont pas d’effet sur certains cheveux/couleurs
    – la couleur est difficile à prévoir avec précisions car cela dépend beaucoup du cheveu en lui même et on ne peut pas savoir avant d’avoir testé

    🙂

    • 7 novembre 2017 / 7 h 15 min

      Plus tu laisses longtemps sur un cheveu blond et plus ça devient vert jaune 🙂 et mes cheveux par exemple prennent bien car ils sont vierges de coloration. Après je pense qu’il fait aller aux bons endroits pour éviter les soucis 😉

    • Corinne
      7 novembre 2017 / 10 h 42 min

      Je me permets de répondre à votre commentaire pour le résultat avec des reflets verts en effet ce n’ai pas normal.
      Vous avez votre couleur à la maisin ou en salon ?
      Corinne manager du salon en Couleurs où est venu Camille

    • CamilleG
      12 novembre 2017 / 22 h 11 min

      merci !

  5. 7 novembre 2017 / 10 h 37 min

    C’est super naturel ! Perso j’ai les cheveux un peu de la même couleur que toi et j’étais comme toi à attendre l’été avec impatience pour qu’ils s’éclaircissent. J’en ai eu marre et je me suis colorée les cheveux avec un produit Loréal et ce n’a pas trop abimé les cheveux. Je pense qu’on a beaucoup de préjugés sur les teintures. Ce qui abîme vraiment les cheveux c’est les décolorations.

    • 7 novembre 2017 / 10 h 44 min

      Merci :)) ah bah les colorations chimiques j’ai tellement pas confiance 🙂 essaie le végétal la prochaine fois peut-être 🙂 bises

  6. Maddy
    12 novembre 2017 / 18 h 00 min

    Je commence à avoir des cheveux blancs, mais étant blonde naturellement ça ne se voit pas vraiment. Je fuis les couleurs chimiques. Mais vu que je vis dans un trou et que les salons de couleurs naturelles ne sont que dans les grandes villes, bah, je reste avec mes cheveux blancs ! Il faudrait que je j’aille à Paris, bonjour la galère quand on connait pas. J’aimerais bien savoir pourquoi ce type de salon naturel ne se démocratise pas plus vers les villes moyennes et les villages ?

    • CamilleG
      12 novembre 2017 / 22 h 11 min

      Salut Maddy. Bonne question !!! Ouais c’est dommage mais sûrement car il y aurait moins de clientèle ? Viens donc à Paris une journée 🙂 Corinne est adorable !

  7. 13 novembre 2017 / 13 h 20 min

    J’aime beaucoup et ça fait très naturel. Tu as raison de t’orienter vers tes colo naturelles, les chimiques ont bousillé mes cheveux.
    PS: je suis ton blog depuis pls années et je l’adore! Merci Camille.

    • CamilleG
      13 novembre 2017 / 14 h 10 min

      Merci Charlotte !
      Et surveille-le, du changement arrive prochainement ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.