L’amour pourrait être si rose…

Au début d’une nouvelle relation on se promet que cette fois-ci on ne refera pas les mêmes erreurs. Un nouveau souffle dans sa vie, de nouveaux objectifs, de nouvelles envies, bref on plane sur un nuage rose.

Les débuts s’effilent et laissent place à la véritable nature humaine.

J’aurais tant voulu croire que les disputes appartenaient au passé et qu’elles ne pointeraient plus le bout de leur nez. La suite des épisodes en a voulu autrement. Les indénombrables saisons d’Amour, Gloire et Beauté nous mettaient pourtant en garde. Les relations de couple se construisent aussi par le conflit. Il paraitrait même que c’est une chose commune à bon nombre d’entre nous.

Une histoire amoureuse sans heurt ne serait qu’un leurre. J’avais pourtant espoir en regardant Cendrillon et ses copines que je connaitrai une romance sans faille. Mais j’ai compris au fil du temps que tout n’était pas si rose et que rien n’était joué d’avance.

Je suis lasse des haussements de ton, des changements d’humeur, des revirements de situation et des questions existentielles. Pourquoi est-ce que notre cerveau gouverne autant nos émotions ? Pourquoi est-ce notre tête ne retient pas la simple idée que nous souhaitons être heureux ?

Les gens s’accordent à penser que la vie est un combat et que rien n’est facile. Je ne suis pas d’accord. La vie devient pénible dès lors que l’on s’imagine qu’elle l’est !

L’amour pourrait être si rose…

J’ai envie de croire que tout devient évident dès lors que l’on s’en donne les moyens. Dès lors que l’on comprend ce qui cloche chez soi. Prodiguer des conseils est chose simple, les appliquer c’est une toute autre histoire. Je m’en rends compte.

Je m’imaginais qu’il fallait masquer ses véritables envies-émotions pour éviter d’être catégorisée comme la nana sensible (et romantique, si si). Je croyais qu’il fallait être perçue comme celle que (presque) rien n’atteignait, limite la nana nonchalante et insaisissable. En fait j’étais complètement à côté de la plaque, à tel point que j’ai failli briser une belle relation.

Alors un matin j’ai décidé que moi aussi j’avais le droit d’être heureuse en couple. Même si les sujets de discordance existeront toujours et que l’on ne peut pas se formater entièrement.

Il suffit de revoir ses fausses croyances pour se conditionner au bonheur. J’ajouterai également qu’il est impératif de se concentrer sur les points positifs d’une relation et de reconnaître les atouts de l’autre, plutôt que de s’enfoncer à toujours penser à ce qui ne nous plait pas. Cela change la donne et la façon de regarder celui que l’on aime. Rien ne sera parfait et personne ne comblera nos vieux démons.

Une histoire d’amour ne mérite pas d’être gâchée à cause d’un passé.

PARTAGER SUR :

19 Commentaires

  1. 7 août 2014 / 14 h 27 min

    Ta phrase de fin est tellement vraie !!!
    Je vais le ressortir à mon mec !!!

    • Camille G
      7 août 2014 / 14 h 40 min

      Des fois je suis inspirée.. Meuf je t’attends sur Whatsapp pour un total debriefing là !!!!! RIGHT NOW ! 😀

  2. 7 août 2014 / 15 h 17 min

    Ton article suscite plusieurs réflexions que je me suis faites en le lisant .. (ça travaille là dedans !)
    Alors d’abord, je pense que ce n’est pas notre cerveau qui gouverne nos émotions, sinon au contraire ce serait plus simple et plus rationnel car le cerveau nous sert à réfléchir, mémoriser, comprendre, tout un tas d’opérations plutôt cool. Mais ce n’est pas lui justement qui gouverne nos émotions. C’est pourquoi d’ailleurs le proverbe existe :" le coeur a ses raisons que la raison ignore ". Et dans le bouddhisme tibétain, le coeur correspond à l’esprit ! On peut vouloir une chose et en ressentir une autre. Donc même si toi tu souhaites, par exemple, ne pas être ultra-sensible, tes émotions, elles, existent bien en toi et même si tu arrives à les bloquer un moment et à ne pas les exprimer, elles sont là comme dans une cocotte minute, attendant la goutte qui fait déborder le vase 🙂 Donc finalement ce n’est pas la bonne manière de gérer ses émotions. En fait nous avons tous un esprit qui n’est pas le cerveau et c’est dans cet esprit que les pensées et les émotions apparaissent, ce sont comme des grosses tendances que nous avons acquises et qui sont profondément ancrées en nous. La première chose c’est comme tu dis, de les voir, d’essayer de comprendre notre fonctionnement et même nos défauts, ce qu’on répète à chaque fois. Essayer de comprendre pourquoi peut aussi être très utile. Ensuite pour essayer d’alléger ces émotions, l’idéal c’est d’avoir du recul sur elles, ne pas se faire prendre sans s’en rendre compte. Et finalement pour prendre ce recul dont je te parle, l’idéal est la méditation car elle permet de voir ses pensées et ses émotions et de les laisser passer sans les saisir. C’est qu’on appelle le fameux lâcher prise. On compare l’esprit à un ciel avec des nuages. L’esprit est limpide par essence, mais les émotions sont comme les nuages, elles ne font que passer, elles n’ont pas de réelle existence. Mais nous, nous les saisissons, nous croyons qu’elles existent vraiment et en leur donnons ce pouvoir, ce sont elles qui nous dirigent finalement. Donc à l’inverse, quand on médite, on diminue le pouvoir des émotions, on prend du recul avec elles, et du coup, même s’il en reste toujours car nos tendances sont très ancrées en nous, elles seront plus légères et plus faciles à gérer. Et elles ne sont pas refoulées non plus; Quand je parle de méditation, cela peut être du yoga, ou une activité semblable qui permet de lâcher prise sur le mental et de s’ouvrir plus à notre esprit. Car l’esprit ou le coeur est pur, c’est comme un grand soleil qu’on a tous, mais qu’on recouvre d’un tas de nuages…La société actuelle dans nos pays occidentaux ne nous apprend pas tout cela, certains pays sont pourtant plus spirituels que nous et ont gardé cet apprentissage là. Je dirais même que c’est quelque chose qu’on devrait apprendre à l’école, cela nous serait infiniment plus utile que la plupart des matières qu’on nous apprend et qu’on n’oublie car elles ne nous servent pas. Savoir comment fonctionne notre esprit c’est en quelque sorte cela la pratique du bouddhisme (et non pas comme tout le monde le croit être zen et faire le vide, ce n’est pas ça). C’est voir comment notre esprit fonctionne.D’où viennent les émotions. Pourquoi nous en souffrons ainsi etc…et le remède c’est la méditation. Gros bisous (je crois que celui-ci c’est mon com le plus long, mais j’avais envie de te dire tout cela)

    • Camille G
      7 août 2014 / 16 h 02 min

      Nos pensées conditionnent nos émotions et ça j’y crois dur comme fer… 😀 La pensée positive porte bien son nom ! OUi je suis assez d’accord pour le reste !!! La méditation me manque il faudrait que je reprenne le temps de m’y mettre ! Cela me change tellement la vie !! Bon viens on monte une école zen !! 😀 Merci pour ton com ! Tu dis toujours des choses censées et c’est un plaisir de te lire Zelda ! Bisous !

  3. 7 août 2014 / 15 h 31 min

    on ne peut changer le passé, il est là parfois comme un boulet.
    Par contre le présent il faut le vivre !
    Bouffons la vie

    • Camille G
      7 août 2014 / 15 h 56 min

      Bien dit !!!!

  4. 8 août 2014 / 0 h 53 min

    Je suis entièrement d’accord avec toi, il suffit d’une grosse remise en question au contraire parfois d’un rien, pour totalement faire évoluer sa relation vers quelque chose d’extraordinaire. Pourquoi on a naturellement tendance à pointer ce qui ne va pas, plutôt que ce qui va ? Est-ce une question de caractère ? BREF, la vie devient pénible dès qu’on s’imagine qu’elle l’est : très juste !! La vie ne peut devenir que plus belle quand on apprend à prendre le temps d’ouvrir ses yeux et son coeur. Plein de bécots Camille

    • 8 août 2014 / 13 h 36 min

      Merci Mademoiselle !!! Beau commentaire !! Je survalide comme d hab !!!!!

  5. Illyria
    9 août 2014 / 23 h 26 min

    J’aime beaucoup cet article où tu livres tes émotions avec pudeur.
    Oui commencer une relation c’est bien, mais encore faut-il pouvoir la continuer après… Ca me fait un peu flipper tout ça aussi, là ça se passe bien, c’est les débuts, c’est les vacances, on se voit les week ends seulement, mais une fois que je retournerai en cours en septembre et qu’il reprendra sa vie active, ça sera autre chose parce qu’il sera bien plus occupé, et certes moi aussi je le serai, mais ça sera à cause de mes études qui me gavent sérieusement, alors que lui ça sera pour des occupations qu’il aura choisi de faire, donc je me demande comment je vais gérer ça, le fait d’etre avec un mec heureux de ce qu’il fait alors que moi je serai contrainte de passer mon temps à travailler et à me faire chier avec mes études, et je me demande comment ça va se passer… Mais c’est mal d’anticiper négativement, donc je vais continuer à lâcher prise, à apprendre à être patiente, à me sentir en confiance, à être zen. J’ai vu que tu disais que la méditation aidait beaucoup, donc je vais m’y mettre, j’ai vraiment pas envie de gâcher cette histoire… (je suis peut être HS, mais ça m’inquiète un peu et je sais que tu peux me comprendre ^^)
    Mais en tout cas, je te félicite pour ta prise de conscience, et comme tu le dis, "Je m’imaginais qu’il fallait masquer ses véritables envies-émotions pour éviter d’être catégorisée comme la nana sensible (et romantique, si si). Je croyais qu’il fallait être perçue comme celle que (presque) rien n’atteignait, limite la nana nonchalante et insaisissable. En fait j’étais complètement à côté de la plaque, à tel point que j’ai failli briser une belle relation.", c’est une grosse erreur de ne rien vouloir montrer, une très grosse erreur. mais c’est se révéler, c’est montrer sa fragilité à l’autre, et ce n’est pas toujours facile…
    Il est très juste cet article, c’est surtout à nous de travailler sur nous, sur notre façon de vivre la relation, de lâcher prise, d’accepter que oui on peut être vraiment aimée, de se sentir en confiance, de voir les côtés positifs parce que rien ne sera jamais parfait, et profiter pour préserver notre relation.
    Bref j’ai écrit un commentaire à rallonge, mais je crois que nos situations sont plus ou moins similaires en ce moment 😉

    • Camille G
      10 août 2014 / 9 h 46 min

      Ma chère copinette virtuelle. J’adore toujours tes commentaires à toi aussi ! Et je sais que tu comprends ce que je vis et ce que j’écris. Lâcher prise et ouais, c’est ça la solution. La méfiance nous conditionne à tout foirer…. Et ça c’est véridique. Alors voilà, il faut parfois savoir baisser la garde parce que tous les gens ne sont pas des méchants (etc…). Donc se donner les moyens passe aussi par le changement d’attitude. J’y travaille, j’y travaille…. Bisous et bon dimanche poulette !

    • Illyria
      11 août 2014 / 10 h 05 min

      Merci Camille <3 Oui voilà, c’est bien de se sentir bien avec soi même, mais après la prochaine étape, c’est de se sentir bien avec soi même tout en étant à deux, de se sentir bien dans son couple pour ne pas tout gâcher! Faut faire confiance à l’autre, il n’est pas là pour nous faire du mal, nous dominer et se foutre de nous <3 Bisous et bonne semaine miss!

    • Camille G
      11 août 2014 / 11 h 28 min

      Ouais confiance…. c’est le mot clé !!!!!! Bonne semaine poulette !

  6. 11 août 2014 / 3 h 28 min

    "J’ajouterai également qu’il est impératif de se concentrer sur les points positifs d’une relation et de reconnaître les atouts de l’autre, plutôt que de s’enfoncer à toujours penser à ce qui ne nous plait pas. Cela change la donne et la façon de regarder celui que l’on aime. Rien ne sera parfait et personne ne comblera nos vieux démons."

    Je vais méditer sur ça. Merci pour ta plume ♥

    • Camille G
      11 août 2014 / 8 h 39 min

      Merci Marine !!!!

  7. Seb
    11 août 2014 / 8 h 30 min

    C’est un peu du blabla ça non ? moi je préférè quand c’est du concret et du pratique !

    • Camille G
      11 août 2014 / 8 h 39 min

      bah là c’est bien concret 😀

  8. 11 août 2014 / 12 h 53 min

    Bonjour,
    très chouette article, ce sont des vérités qu’il est bon de rappeler ^^ merci !

  9. 19 août 2014 / 17 h 18 min

    Chez moi, les crises sont aussi forte que les retrouvailles 🙂
    (Et c’est jamais moi qui fait une crise ;))

    Mais les crises permettent souvent de remettre certaine chose en place, après il faut que l’amour soit plus fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.