L’étrange cas de la Valise Féminine

Les filles et les bagages c’est un peu comme les mecs et le sport, c’est obsessionnel voire parfois conflictuel. 2 mois avant le grand départ nous sommes mentalement en train de visionner les assemblages des tenues et les must have de notre garde-robe à sélectionner. Au boulot il nous arrive même de commencer le listing des trucs primordiaux à ne pas oublier. 4 semaines avant le jour J on peaufine notre sélection. On demande même conseil à notre entourage sur l’intérêt ou non de prendre des pulls ou des vestes (et ne faites pas genre que non). La veille du décollage débutent les essayages et forcément les hostilités. C’est le grand drame il faut tout reprendre à zéro ce travail titanesque. Entre temps on a soit grossi ou soit on s’est subitement mise à adorer les couleurs pastels uniquement (tout ça parce qu’une blogueuse mode que l’on suit a remis ça au goût du jour). Ce constat de prise de tête universel et commun m’interroge : le jour où nous avons déménagé de chez papa-maman nous ne nous étions pas autant pris la tête sur ces histoires de sapes. Là bizarrement on savait immédiatement ce que l’on allait laisser dans les placards de notre chambre de gosse (dédicace à celles qui se prennent des réflexions du genre "ici c’est pas un vide grenier", ou "dans un mois si c’est encore là ça finit au relais").

On dirait limite que préparer ses bagages relève d'une enquête policière...

On dirait limite que préparer ses bagages relève d'une enquête policière…

Il semblerait que préparer une valise soit synonyme de partir à l’aventure dans un endroit sans eau et sans électricité (et sans réseau 3G-4G)… C’est dingue cette habitude globalement féminine de vouloir s’imaginer toujours le pire et d’agir en fonction de scénarios complètement tirés par les cheveux. Qui d’autre qu’une nana aurait un instant pu imaginer que les prises de la chambre d’hôtel ne fonctionneraient pas et que pour recharger son tel il faudrait donc ramener une batterie portable ? (oui je reconnais publiquement mon addiction au smartphone). Résultats ? Notre valise devient le reflet de notre gymnastique cérébrale, la preuve que nous sommes vraiment extravagantes et épuisantes.

L'étrange cas de la Valise Féminine

Autopsie d’une "valise non cabine" pour un voyage de 8 jours. 6 maillots de bain – en temps normal 2 bikini suffiraient amplement pour 1 semaine ou 15 jours mais que voulez-vous… On ne sait jamais qu’une culotte se troue ou se déchire sur un rocher. Et puis il faut bien assortir ses maillots à ses tenues ! Sans oublier les sessions photos souvenirs sur la plage. Imaginez l’horreur des clichés : elle pose toujours avec le même vêtement de bain. Scandale. 5 paires de shoes – ah la chaussure femme… L’accessoire le plus angoissant d’une valise !!! Qui n’a jamais autant hésité sur ce point ? Mieux vaut trop en avoir que pas assez, c’est finalement ce que j’en ai conclu. Sur place on ne sait jamais ce que l’on va faire et où on va sortir.

Lieux + ou – chics = talons, 2 paires ! Imaginez vous retournez au même endroit
Visites avec efforts physiques = basket
Visites plus cool = spartiates
Plage = spartiates, mais pas les mêmes hein

8 shorts minimum – prévoir au moins 1 short par jour (jours de voyage compris mais on ne sait pas pourquoi alors qu’on s’imagine mal à l’aéroport Charles de Gaulle à 5h du mat en micro tenue). On se justifie en disant que ce bout de tissu ne prend que peu de place et paf on charge la valise. 16 hauts – compter 2 par jour. Bah oui… Avec la chaleur on a déjà en tête l’envie de changer de fringues en plein milieu de journée. Et puis s’il ne fait pas grand soleil, on se rassure en se disant qu’à tout moment on peut se salir. Une tâche cela n’est pas élégant et puis sur les photos là encore cela risque de faire désordre, non ?

L'étrange cas de la Valise Féminine

10 culottes & 4 soutifs – oui oui, toujours pour 8 jours. Cela vous étonne ? Une nana adore assortir la couleur de ses 16 hauts à ses soutifs ! Non au haut blanc et aux bretelles noires ! Et puis pour les culottes on part du principe qu’il faut arrondir à +2 jours. C’est ancré dans les mœurs, en tout cas dans les miennes. 1 veste & 2 pulls – 1 pull ou 1 veste aurait amplement suffit mais que voulez-vous, on n’aime pas porter toujours le même truc si petite brise il y a. Psychologiquement c’est compliqué ! Dois-je évoquer le dilemme du choix pour les colliers, les bagues, les bracelets, les vernis à ongles, le maquillageeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee ? Oui alors juste avant de conclure j’aimerais revenir sur le point "make-up" J’ai beau être un minimum féminine, je ne comprends absolument pas ces gonzesses qui se maquillent alors qu’elles vont à la plage ou au bord de la piscine !!! Elles sont là, posées, en train de se remettre de la poudre (si, si je vous jure) et du rouge à lèvre rose après leur baignade quoi ! MAIS WTF GIRLS ? Ils ont prévu miss Bikini cette après-midi ou ça se passe comment ? Bref c’était le coup de gueule sorti de nul part. Pour en revenir au cas de la valise, je pense que nous avons fait le tour. Globalement ce qu’il faudrait retenir c’est que par peur du manque (+ imagination débordante féminine) on n’arrive jamais trop à faire des choix dans la vie comme nous notre bagage. Montre-moi ta valise et je te dirai qui tu es… Et si je vous dis que certaines ont tellement peur de perdre leurs valises en soute qu’elles prévoient des doublons dans leur sac cabine vous me croyez ? Vous devriez 😉

PARTAGER SUR :

21 Commentaires

  1. Camille D
    5 août 2016 / 9 h 23 min

    Avant j’étais comme ça aussi, et j’étais même obligée de payer un deuxième bagage pour le retour.
    Mais maintenant je prends le minimum, surtout quand je rentre en métropole (je suis à la réunion). Partout ou je loge je peux des machines. Du coup je prends même un deuxième bagage vide pour faire le plein. Ici on n’a ni Zara, ni H&M, ….
    Même quand je vais à l’Ile Maurice j’essaye de faire pareil. Ils ont plein de magasins d’usine 😉

    • CamilleG
      5 août 2016 / 9 h 38 min

      Un second bagage ? Ah bah j’ai jamais fait !!!! Bien joué 😉 Y’a du high level 🙂 Ouais je comprends c’est un peu galère !

  2. 5 août 2016 / 9 h 27 min

    2 mois ? T’es gentille !!! On est en train de s’organiser un voyage en Afrique du Sud en février et je suis déjà en train de cogiter !!!!!
    Genre « y me faut un chapeau » (c’est la fin de l’été là bas) et des pantalons longs mais légers et de couleurs claires pour aller visiter les parcs et faire des randos (les couleurs claires attirent moins les moustiques et tiques… et je me sens pas forcément d’arpenter la savane en short…) et on va aussi visiter Cape Town, je porte quoi de retour à la civilisation ??
    Bref… je vois de quoi tu parles ^_^

    • CamilleG
      5 août 2016 / 9 h 37 min

      Oh MADAME !!! ça ne rigole plussssssssssssssss !! Achète des fringues sur place sinon ahaha !!!!!! Tu pars en amoureux <3 ?

    • 5 août 2016 / 11 h 02 min

      Non en famille avec mes frères, ça va chier !!!!
      ^_^

  3. 5 août 2016 / 11 h 38 min

    Ça fait longtemps que je n’ai pas voyagé à l’étranger, donc je me pense que je me poserais aussi pas mal de questions sur mes tenues (en fonction de la météo sur place) et des trucs indispensables à amener (type médicaments ou autres) si c’était le cas !
    Mais pour mes déplacements en France, j’avoue m’y prendre à la dernière minute et même repousser l’échéance parfois à la veille au soir !! (tout en sachant plus ou moins ce que je vais emporter).
    Pour moi une valise, plus c’est vite fait, mieux c’est 😉
    Et mon copain m’a beaucoup appris à alléger, partir avec le minimum vital, tout en sachant que si quelque chose nous manque sur place, on pourra toujours trouver ! Je crois que je suis une stressée de la valise depuis que j’ai vu ma mère faire des tonnes de post-it, s’y prendre plusieurs jours avant, en parler constamment, et faire et défaire sa valise une dizaine de fois , en ajoutant des choses le matin du départ ! Ça m’a plus ou moins vacciné et j’essaie de prendre le contrepied je pense 😉

    • 5 août 2016 / 11 h 40 min

      ah même hors étranger je raisonne pareil ,c’est bien là le souci 😀 ah oui les médocs j’aurais pu en parler aussi tien !!!

  4. 5 août 2016 / 12 h 00 min

    Peut-on faire un lien entre sac à main et valise ? J’ai le sentiment que oui. Concernant les femmes qui font des doublons en cabine je confirme pour avoir voyagé avec une collègue elle avait toujours le minimum syndical dans son sac à main.

  5. 5 août 2016 / 15 h 47 min

    Je me suis tellement reconnue dans cette description que ça me fait peur! Même pour un petit week-end je m’équipe comme pour une semaine… Je préfère dire que je suis trop prévoyante que indécise haha!

    • 5 août 2016 / 15 h 50 min

      LOOOOOOOL Ouais moi je me dis mieux vaut prévenir que guérir LOL 😀

  6. 5 août 2016 / 16 h 23 min

    Et pour les valises cabines alors ? Encore pire :p

  7. 1111
    6 août 2016 / 18 h 52 min

    bien ça//

  8. Brigitte
    8 août 2016 / 19 h 21 min

    bien vu…et c’est pareil quelque soit la génération!! Vous n’êtes pas sorties d’affaire les filles!! 😀

  9. Maddy
    18 août 2016 / 17 h 23 min

    On dirait moi !!! Pourtant je rationalise un maximum !!! hé bien le tout rentre à peine dans la valise. j’ai donc un sac chaussures en plus, avec un sac cabine ou voiture, un sac à main et mon vanité. Sans parler du sac premier secours (car Chéri et petite Chérie ont l’art et la manière de se blesser plusieurs fois et je fais office d’infirmerie !!). C’est le genre d’article qui me correspond lol !!

  10. Seb
    22 août 2016 / 13 h 57 min

    c’est vrai que c’est parfois fatigant car avec vous les femmes on a l’impression que tout est compliqué. Que ce soit juste pour une sortie, pour un we ou des vacances il vous faut un temps pas possible pour vous préparer.

    • CamilleG
      30 septembre 2016 / 17 h 05 min

      ahaha tu vas loinn j’adoreee

  11. 30 septembre 2016 / 17 h 03 min

    Pendant plusieurs années, je n’ai pas su me résigner et j’emportais tout un tas de trucs dans ma valise… Je faisais des listes, je rayais, j’ajoutais… Finalement maintenant je me contente de peu, et je lave pendant le séjour (je conçois que ce ne soit pas toujours possible). Y a que pour les chaussures où c’est toujours la bérésina hahaha sandales (pour varier les traces de bronzage sur les pieds), talons, chaussures de marche, converses… #PARDON

    • CamilleG
      30 septembre 2016 / 17 h 06 min

      j’adoreeee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.