La classe moyenne par ci, la classe moyenne par là… Mais c’est quoi en fait la classe moyenne ?

Chaque année les médias nous bassinent avec le concept so fashion de la « classe moyenne ». Et c’est marrant de se rendre compte que c’est lors des réformes fiscales que ce mot refait son apparition. Est-ce que cette nouvelle mesure sera positive pour la « classe moyenne » ? Et de 1. La classe moyenne pourra-t-elle supporter ces changements ? Et de 2. C’est toujours la classe moyenne qui trinque. Et de 3… Cela fait chic de sortir dans ses brunch que l’on est le pantin de l’Etat puisque l’on fait partie de la classe moyenne (et de 4).

Mon bestfriend et moi ferions partis de la classe moyenne...

Mon bestfriend et moi ferions partis de la classe moyenne…

Mais quelle est donc cette fichue classe moyenne ?! C’est un concept vaste qui regroupe des citoyens situées au-dessus des classes dites « pauvres » mais clairement à dix milles lieux des classes « pétées de thune ». Le reste sera donc appelé classe moyenne. Qu’est-ce qu’un démuni et qu’est-ce qu’un riche ? That is the question ! Certains vous diront que votre classe dépend de votre catégorie socioprofessionnelle, de vos revenus… Et là j’ouvre une parenthèse, parlons bien, parlons peu, parlons argent : 50% des salaires selon Le Monde se situent entre 1 560 et 2 569 euros net par mois pour la classe moyenne, contre 1 500 euros en moyenne pour la classe plus pauvre. Fermeture de la parenthèse financière. …de votre patrimoine, du nombre bébés dans le foyer… En gros, la classe moyenne c’est un peu comme un placard de nana. On y empile tout sans trop ranger ou sans vraiment se concerter. On ne sait finalement pas trop ce que le dressing contient… En tout cas ce que je sais, c’est que cette classe ne bénéficie d’aucune aide sociale. Non rien ! Et au rythme que la France connaît, à force de raquer, la classe des moyens va terminer dans la classe des moins aisés… A chaque mandat, la droite comme la gauche nous la met clairement à l’envers. Mais faire partie de la classe moyenne, c’est cool, c’est LA classe en devenir, en mutation ! Les économistes Eric Maurin et Dominique Goux ont inventé un tout nouveau concept : l’hyper classe moyenne. Et là tu te sens soudainement trop « in » quoi. Cette classe se situerait entre la bourgeoise et le prolétariat. En gros si tu dépenses ton salaire à la fois dans des assoc iations à but humanitaire et que tu pars au soleil aux Maldives, y’a moyen que tu tendes à développer ton ascension sociale. Alors ne désespère pas et surtout n’épargne pas. à ta retraite tu toucheras que dal, et en plus les livrets d’épargne ne dépassent pas le taux à 1%. Fais-toi plaisir petite classe moyenne, les riches sont trop loin devant toi pour que tu les rattrapes…

PARTAGER SUR :

12 Commentaires

    • 12 novembre 2014 / 10 h 55 min

      Ouais ……… Aussi moche que la politique Hihi

  1. 12 novembre 2014 / 12 h 38 min

    Ahah ! J’adore !!!
    Je suis moi aussi très "moyenne" ^_^
    Par contre, cette année, mon petit plaisir pour ne pas épargner ça a été… de payer mes impôts O_ô
    Aïe…

    • Camille G
      12 novembre 2014 / 13 h 13 min

      sympa

  2. Trenty
    12 novembre 2014 / 17 h 48 min

    Pour ma part, je pense qu’il faut faire les deux depenser et épargner.
    Pas épargner pour plus tard, mais épargner pour coup dur, pour prévoir.

    Parce que si on dépense tout et qu’on se retrouve avec une merde au niveau de la voiture, l’appart ou autre, tu a vite fait de te retrouver dans la classe pauvre et en chier pour en sortir :$

    Moi, je suis classe moyenne ascendant pauvre (alors maintenant que je ne suis plus pauvre, je vais éviter d’y retourner ;))

    • Camille G
      12 novembre 2014 / 18 h 35 min

      lol ouais bah ça promet pas un bel avenir moi je dis

    • Camille G
      12 novembre 2014 / 18 h 59 min

      OUIIIIIIIII c’est ce que je me dis

  3. MAG
    12 novembre 2014 / 20 h 32 min

    comme tu l’as dit, 50 % des salariés alimentent cette fameuse classe moyenne, le reste est composé de 44 % de pauvres et de 6 % de riches
    dans ces conditions, 50 € demandés à la moitié des salariés est tellement plus facile que de demander 450 € aux 6 % de riches
    les uns râlent, les autres feraient un scandale…

    • Camille G
      13 novembre 2014 / 8 h 35 min

      on est vraiment pris pour des cons ….

  4. 13 novembre 2014 / 9 h 50 min

    Merci pour ces infos, je sais maintenant où je me situe (il était temps).
    Je fais donc partie de la classe moyenne avec mon mari (sans lui je suis ce que l’on appelle "un travailleur pauvre") et nous ne percevons aucune aide sociale (ma fille, la petite parlote, n’est pas une française comme les autres à ce qu’il semblerait) et les impôts nous rackettent bien comme il faut… Voilà… Et vive la France (bon où est ce que je pourrais bien aller poser mes pénates moi ??? hein Au Portugal ??? non ce n’est pas une bonne idée…. En Espagne ??? non plus…) En Angleterre ??? (je ne parle pas un mot d’anglais) je vais donc continuer à me faire racketter comme une imbécile que je suis (nous le sommes tous de supporter ces voleurs qui nous "gouvernent") et regarder les films d’une façon illégale (en fait c’est de la survie) car le cinéma ce n’est pas possible…
    Ps :
    C’est le titre de ton billet qui m’a attirée chez toi…

    • Camille G
      13 novembre 2014 / 13 h 44 min

      ouais bah faut faire avec et profiter de tout comme on peut… profiter de la vie j’entends ! pas des aides sociales lol ! on est trop riches pour ça hahaha
      bordel de merde quand même

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.