Ubud : entre spiritualité et prix forts

Pour retrouver tous les articles sur Bali, rendez-vous sur l'article Idées de roadtrip.

Après un vol interminable (et je pèse mes mots), il faut désormais rejoindre l'hôtel à Ubud. A l'aéroport international de Denpasar, tentez de trouver des Taxi de la compagnie Blue Bird. Ils sont bleus, vous ne pourrez pas les manquer. Ils utilisent un compteur pour leurs courses. Vous éviterez ainsi une première arnaque. 

Ne changez pas plus de 50 euros à l'aéroport. Les taux ne sont pas bon marché. 1 euro pour 13 800 roupies. Vous trouverez mieux ailleurs (14 000 rupiah ou plus). Sauf si vous mettez le cap dans des villes isolées… 

Pour ma part, je n'ai pas trouvé de voitures bleues. Surement le décalage horaire, la fatigue… En revanche les chauffeurs privés, eux, m'avaient bien aperçue. Après 5 minutes de marchandage, direction l'hôtel. 1h30 de route pour 300.000 rupiah au lieu de 450.000. Correct. Tout comme l'établissement hôtelier KORI UBUD. Une bonne surprise pour 45 euros la nuit. Attention, pour rejoindre le centre-ville il faut marcher 25 minutes. Des chauffeurs assurent la liaison pour 50.000 rupiahs. Une grosse arnaque.

Balcon avec vue sur la "petite" piscine
Balcon avec vue sur la "petite" piscine
Balcon avec vue sur la "petite" piscine

Balcon avec vue sur la "petite" piscine

Ubud : le point de chute culturel et artistique de l'île

La ville est principalement connue pour sa spiritualité, sa nature verte, ses jolies rizières, ses forêts et ses cours de yoga ! Yoga par ici, yoga par là, on n'y échappe pas. Vous pourrez visiter des musées, assistez à des spectacles de danse indonésienne. Ubud est un bon point de chutes pour visiter de magnifiques temples aux alentours. Bref une ville au large panel d'activités culturelles et intellectuelles.

Vous vous en doutez, les touristes affluent et les prix gonflent. Alors gardez une chose en tête : à Ubud on divise facilement les prix par trois ! Marchandez ! Sauf au restaurant, faut pas non plus abuser.

Je suis restée 5 jours sur Ubud. Trois auraient largement suffi. Et pour être honnête je trouve que l'on faite vite le tour du quartier…

Les temples à ne manquer sous AUCUN prétexte

En une journée (de 9h à 18h), avec un bon chauffeur-guide privé (500.000 rupiahs) vous pourrez visiter en une journée les temples principaux des environs que vous souhaitez. Avant de partir j'avais sélectionné les perles à voir. Un chauffeur privé coute 50.000 par heure. Les guides beaucoup plus. 

Ubud Palace
Vous ne pourrez pas le manquer. Situé dans le centre d'Ubud, l'entrée est gratuite.
Pensez à vous couvrir les jambes avec un sarong avant d'y rentrer. Presque tous les soirs à 19h s'y tient un spectacle de danse indonésienne pour 100.000 rupiahs. Préférez prendre votre ticket pour celui du temple voisin à une centaine de mètres, le Water Palace (80.000 rupiahs pour 1h20 de show). Mais si vous décidez de ne pas y participer, grand bien vous fasse ! C'était long, monotone et sans motivation de la part des artistes. Les chorégraphies et musiques sont rébarbatives. Pas mal de gens semblaient déçus. Croyez-moi vous trouverez 100 fois mieux si vous passez par Uluwatu. J'aurais l'occasion de vous en parler dans un prochain article.

Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts

Monkey forest temple
Toujours à Ubud même ! 50.000 rupiahs l'entrée.
N'hésitez pas à acheter 4 bananes (20.000) pour nourrir ces coquins de singes. Faites attention ils se montrent parfois agressifs. Si vous positionnez votre banane sur votre épaule (en la tenant hein), un singe finira par vous grimper dessus en moins de 1 seconde. Il se posera sur vous pour la déguster ! Ne prenez pas peur ! Il ne vous fera rien. J'ai testé l'astuce 4 fois et c'était assez marrant ! Privilégiez les jeunes et petits primates, leur caractère semble plus souple et ils sont moins colériques ! Et moins lourds… Ne portez pas votre tee-shirt favori ! On ne sait jamais… 😉 J'ai tellement adoré cet endroit que j'y suis retournée une seconde fois et j'y suis restée près de 3 heures ! Vous observez des singes dans leur élément naturel, c'est dingue !

Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts

Goa Gajah (signifiant la cave de l'éléphant
Situé à Bedulu, près d'Ubud. 15.000 l'entrée.
Ce temple fut d'abord consacré au culte bouddhiste avant de terminer en sanctuaire hindouiste. Vous remarquerez que la devanture de la grotte n'a rien d'accueillant. Les démons vous guettent… A l'intérieur l'ambiance. Vous ferez connaissance avec la statue de Ganesh, Dieu de la sagesse, de l'intelligence et de la prudence. Vous observez également des bains rectangulaires où les adeptes prient lors des cérémonies.

 

Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts

Pura Kehen
30.000 rupiahs l'entrée.
Ce temple, construit en terrasses, représente le sanctuaire des ancêtres royaux. Après avoir grimpé le gigantesque escalier orné de sculptures en pierre volcanique, vous accéderez à une superbe porte surplombée d’une effrayante tête de démon, s’apprêtant à s’emparer des mauvais esprits désireux d’entrer au sein du temple.

Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts

Gunung Kawi
15.000 l'entrée.
Ce complexe de temples figure parmi les sites archéologiques les plus anciens et les plus beaux ! Il est situé au bord de la rivière Pakerisan. Les temples sont sculptés dans la montagne. Plongé dans des décors de films plus verts les uns que les autres, avec une touche de romantisme, c'est impossible de ne pas aimer la balade.

Sympa... "Interdit aux femmes". ça se passe bien la misogynie ?
Sympa... "Interdit aux femmes". ça se passe bien la misogynie ?
Sympa... "Interdit aux femmes". ça se passe bien la misogynie ?
Sympa... "Interdit aux femmes". ça se passe bien la misogynie ?
Sympa... "Interdit aux femmes". ça se passe bien la misogynie ?
Sympa... "Interdit aux femmes". ça se passe bien la misogynie ?

Sympa… "Interdit aux femmes". ça se passe bien la misogynie ?

Tirta Empul
Le meilleur pour la fin ! 
Réputé pour sa source d'eau sacrée vous aurez l'opportunité de vous baigner et de de vous purifier dans les 13 fontaines. Ou bien de vous promener simplement en silence et observer les plus pieux dans leurs prières. Des odeurs d'encens planent. Lors de votre visite vous tomberez sur un bassin à l'eau clair, protégé par un mur. Il paraitrait que c'est une source pour la jeunesse éternelle. Personne ne s'y baigne. Dommage… Sur votre chemin vers la sortie, vous longerez un bassin où nagent d'énormes poissons japonais que vous pouvez nourrir à souhait ! L'atmosphère de ce temple est unique. Touristes et balinais s'entremêlent, c'est génial pour s'imprégner de leur culture.

Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts

Les rizières
Vous en trouverez beaucoup aux alentours d'Ubud. Si l'occasion se présente lors de votre journée visites, je vous conseille d'aller déjeuner dans un restaurant le bord des rizières. Vous en trouverez plusieurs. Un déjeuner en plein coeur de la verdure.

Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts
Ubud : entre spiritualité et prix forts

Les derniers conseils
– Restaurant chic et "gastronomique" ? Filez au Bridges (non loin d'un pont justement). A deux vous en aurez pour 650.000 rupiahs. 
– Restau bon marché : sans aucun doute le Coco Bistro. Tout y est bon ! Surtout leur glace !
Attention, les restaurants ferment à partir de 22h.
– Négocier deux sarongs pour 130.000 rupiahs (si vous arrivez à mieux, félicitations). Ils vous serviront pour toutes vos futures visites de temples. Bien souvent le prêt des sarongs est prévu dans le prix d'entrée des temples. Mais niveau hygiène… 
– Location de scooter : 50.000 par jour. Je vous conseille d'opter plutôt pour la location d'une voiture avec assurance surtout. La conduire et les routes sont parfois pires qu'en Thailande !
– Evitez de vous rendre au Satria Luwak coffee. Refusez quand les guides proposent de vous y déposer. C'est un lieu HYPER touristique pour goûter des cafés. Les prix y sont exorbitants.
– N'acheter pas vos souvenirs à Ubud, tout est hors de prix car la ville est très touristique ! 

PARTAGER SUR :

6 Commentaires

  1. Aurèle
    28 avril 2017 / 16 h 31 min

    Roh lala ! Je retourne à Bali en septembre prochain, et tes articles me réjouissent tant !
    Y a-t-il d’autres lieux que tu conseille de visiter ?
    Au fait, quel est ton appareil photo ?

    • 29 avril 2017 / 19 h 48 min

      Hey :)) merci. J’ai un canon 100d mais si tu as du budget tu auras mieux ! Alors je vais parler du sud centre nord et est. Je n’ai pas fait du tout l’ouest :))

    • Aurèle
      30 avril 2017 / 9 h 30 min

      Cool ! j’ai hâte de lire tes prochains articles !!! : )
      Moi le vendeur m’a fait acheter un Nikon D5300, c’est mon tout premier appareil Reflex, donc j’espère qu’il sera à la hauteur, car cette fois-ci je veux revenir de Bali et pouvoir partager ce que j’ai vraiment vu (nature luxuriante, verdoyante, visages balinais, paysages, danses au coucher du soleil, etc).

    • 30 avril 2017 / 9 h 32 min

      Ah oui je ne le connais pas ! Mais tu M donneras ton avis :)) enjoy

  2. 30 avril 2017 / 13 h 52 min

    Merci pour ce partage et tes conseils, j’aimerais tant retourner à Bali… mon dernier voyage là bas date s’il y a 10 ans!
    J’espère avoir l’occasion de mettre tes conseils à l’œuvre !

    • 30 avril 2017 / 21 h 03 min

      10 ans wahoooo ça a bien dû changer !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.