Végétariens, anémie, B12 and co

Je suis végétarienne mais genre vraiment végétarienne. Je ne mange pas de california roll saumon ou de burgers en cachette, ni même de surimi 😉 Je fais donc partie de ces individus jugés chiants, lourds, idiots et j'en passe. Malgré tout, j'assume et je crie haut et fort qu'être végétarien c'est une belle action… au détriment, par moment, de sa santé. Je reviendrai sur le sujet un peu plus loin dans l'article.

Destinée à devenir végétarienne ?
Petite, je faisais des histoires à table pour finir le morceau de viande ou de poisson qui traînait dans mon assiette. Je tentais de le cacher, comme je pouvais, sous les légumes. Mais mes parents n'étaient pas dupes. Je restais donc assise plus d'une heure en mâchouillant péniblement des cadavres pendant que mes patriarches me mettaient la pression pour accélérer la cadence… Tout cela s'apparentait à un film d'horreur. Je détestais voir le rouge saignant du steak haché et encore moins faire face au coulis rouge qui se répandait quand j'appuyais dessus avec ma fourchette. 

Mais voilà, enfant, je n'avais pas le choix. "La viande ça donne du fer" me rabâchait-on. Une idées ancrée dans les mœurs au même titre que l'incontournable "le lait apporte du calcium". Pourtant vers l'âge de 22 ans, encore omnivore, j'ai suivi un (trèsss) long traitement parce que justement mon taux de ferritine était hyper bas. Alors niveau fer, on repassera.

En grandissant j'ai compris que je pouvais décider de ce que je voulais manger. Okay pour le poulet. Le reste, ça sera sans moi.

En quittant le domicile familial, il y a 4 ans, j'ai complètement lâché l'affaire avec les protéines animales. Excepté les œufs (bon j'ai tenté un arrêt pendant plusieurs mois mais j'ai finalement repris les œufs bio des fermes locales. En plus j'aime vraiment ça).

En découvrant l'année dernière les reportages vidéos sur les abattoirs bovins et j'en passe, j'ai compris que j'avais fait le meilleur choix possible. #SauvonsLesAnimaux #NonALaViolence #FutureMissFrance

Sauf que…

Végétariens, anémie, B12 and co

… Niveau santé c’est un peu le début de la catastrophe
Récemment j’ai pris le taureau par les cornes. Cela faisait presque 1 an et demi que TOUS les soirs et TOUS les matins je me sentais fatiguée après une nuit de 8 heures. Crevée comme si je n’avais pas dormi depuis 48 heures. Au sport je m’essoufflais rapidement. Quand je montais les escaliers j’avais l’impression de grimper le mont Everest. Sérieusement j’étais épuisée. Après la journée de boulot je n’avais qu’une envie : m’allonger. Et c’est d’ailleurs ce que je faisais. #MamieCamille

Si j’avais eu 80 ans, j’aurais pu mettre ceci sur le dos de l’âge… Mais à 30 ans ?
L’an passé, j’avais consulté une nutritionniste pour un rééquilibrage alimentaire spécial végétarien. Je vous invite à lire l’article si vous êtes dans ma situation. 

Ma forme physique s’était un peu améliorée mais ce n’était toujours pas la grande forme. Je vous la fais courte : la semaine dernière j’ai fait un bilan sanguin pour contrôler la vitamine B12 (celle que l’on trouve dans les protéines animales pour vulgariser, mais de base elle est dans la terre) + la ferritine. Pas de suspense, je suis de très loin en dessous du taux minimum pour chacun. Je commence donc deux traitements de minimum 15 mois. 

Je tenais à faire ce rapide retour d’expérience au sujet du végétarisme. Je ne pousse personne à devenir anti-viande ou à ne plus l’être. Pour rien au monde je ne retoucherai un bout d’animal. Si vous êtes également végétarien, peut-être avez-vous ressenti tous ces symptômes ?

Je me demande comment font tous ces végétaliens qui prônent une vie sans aucun pépin de fatigue, de carence ou autre. Comment font ces grands sportifs vegan ? Sérieusement quelle est leur formule magique ? Est-ce qu’ils se gavent de compléments alimentaires ?

Quand je lis des articles de blogueuses / blogueurs / Youtubeurs and co pro végétariens ventant les bienfaits de cette alimentation, je me dis qu’ils ont bien de la chance niveau santé, du moins s’ils sont sincères envers leur communauté. Mais quand je les vois en train d’attaquer des ex-végétariens qui remangent des protéines animales… WTF. Ils me fatiguent tellement avec leurs leçons de morale ! Et après cela ils se la jouent tolérants et respectueux…

Ce n’est pas par l’attaque et la violence que l’on fera évoluer les mœurs. Mais passons.

Faites attention à votre santé et surveillez-la en ce début d’automne, si comme moi vous êtes végétariens. Et si vous avez des conseils, posez-les dans les commentaires ! Cela servira à toutes et tous. Merci !

PARTAGER SUR :

13 Commentaires

  1. Leonie
    23 octobre 2017 / 15 h 10 min

    Coucou ma belle ! Je partage tes interrogations. Je suis flexitarienne on va dire : en voyage en Grece, j’ai commande de la moussaca sans trop savoir et je l’ai mange meme avec de la viande hachee. Sinon chez moi jamais de viand, ni oeufs ni produits laitiers et a l’exterieur un peu de poisson et de fromage. Pour autant je pense que si je coupe completement les proteines animales, j’aurais des pulsions alimentaires et peut etre des carences a moins de me blinder de complements mais ce n’est pas ca un mode de vie sain.

    • CamilleG
      23 octobre 2017 / 15 h 16 min

      Hello ! Oui voilà les compléments alimentaires ce n’est pas non plus la meilleure des solutions. J’ai de la chance d’avoir un traitement long pris en charge 100% mais sinon au secours les prix des médocs… Enfin perso je ne peux vraiment plus manger de viande ou de poisson. Rien que l’odeur me file des nausées.

  2. Clarisse
    23 octobre 2017 / 16 h 08 min

    Salut ! Alors moi aussi je suis une vraie végétarienne ( plus de viande depuis 4 ans et plus de poisson depuis 2 ans). J’ai quelques carences en fer ( mon taux est légèrement plus bas que la moyenne). Pour la vitamine B12 je ne sais pas par contre. Mais je n’ai pas de fatigue particulière et j’arrive à pratiquer. 8h de sport par semaine.
    Pour ne pas accentuer mon anémie, j’ai arrêté le thé qui empêche le fer d’être assimilé. J’essaye aussi de diminuer le café et de le prendre à distance des repas. Et pour avoir du fer en plus je prend le matin avec mon muesli de la levure de bière et du germe de blé.
    Voilà les quelques conseils que je peux te donner en espérant que ça t’aidera 🙂

    • CamilleG
      23 octobre 2017 / 16 h 18 min

      Oui il faut bien éviter de prendre le thé !! Cela empêche de bien fixer le fer. ça tombe bien j’aime pas ça ahah. Ah oui la levure de bière c’est bien pour le fer ? En tout cas merci 😀

  3. 23 octobre 2017 / 16 h 44 min

    Chacun mange bien ce qu’il veut selon ses convictions et surtout selon ses goûts 😉
    Par contre, tu es végétarienne ou végétalienne ? Tu ne consommes aucun produit animal ou juste pas de viande?

    • CamilleG
      23 octobre 2017 / 16 h 47 min

      Je ne mange pas de viande, pas de poisson, peu de lactose (je ne bois pas de lait, le fromage parfois). Donc pas végétalienne. Mais ce genre d’alimentation sur le long terme : impossible de tenir en bonne santé sans complément alimentaire ou traitement. Les professionnels, même naturopathes le diront. Une amie en formation naturopathie pourrait en témoigner. Elle vient de me faire la remarque par message après avoir lu mon article. C’est une bonne chose de vouloir sauver les animaux mais il faut derrière connaitre les conséquences sur sa santé.

  4. 23 octobre 2017 / 18 h 13 min

    J’ai une amie très sportive qui est devenue végétarienne depuis cet été (17ans). Pour l’instant tout va bien, que des points positifs : une peau plus jolie et une très bonne forme ; et pourtant elle ne prend pas de compléments alimentaires. Chacun son organisme, et peut-être qu’il y a certains évènements ou éléments qui font que tu es davantage fatiguée, mise à part ça ?

    • 23 octobre 2017 / 18 h 24 min

      Oui cet été c’est récent. On en reparle dans 1 an ou 2 😉

  5. 23 octobre 2017 / 19 h 26 min

    J’ai toujours mangé peu de viande et de poisson. Et depuis août je suis entièrement végétarienne. Pas de poisson, pas de viande. Je consomme du fromage et des œufs (bio et élevés en plein air). Depuis je n’ai senti aucune fatigue, au contraire, j’ai préparé une petite course de 10km et ça s’est très bien passé. A certains moments je suis très fatiguée, mais comme avant. J’ai fais un bilan sanguin et le résultat ne m’étonne pas, je suis en carence de fer, comme beaucoup de femmes. J’essaye de compenser un max : légumineuses + céréales. Je mise sur les protéines végétales et voilà. Peut-être que je serai plus malade plus tard, mais je ne pense pas. Je ne l’espère pas en tout cas, car je ne vois pas comment je pourrais re-manger de la viande un jour. Prends soin de toi, trouve les aliments qui te conviennent.

    • CamilleG
      24 octobre 2017 / 10 h 36 min

      Ah oui moi aussi au début j’allais très bien et je faisais 4h de sport par semaine. Mais à force… Bon après nous ne sommes pas tous égaux face au végétarisme ça c’est sûr. Mais honnêtement on ne peut pas anticiper l’état de notre santé… J’en suis la preuve 😉 Bises

  6. Aurélie
    24 octobre 2017 / 13 h 33 min

    Moi j’ai réussi à monter mon taux de fer à un niveau jamais atteint même quand je mangeais de la viande quasi tous les jours grâce à la spiruline!!! un peu chaque jour a été super efficace chez moi! maintenant je mange un peu de poulet bio, de sardines et des œufs chaque semaine comme protéine animale. bon depuis j’ai été enceinte et j’allaite donc je mange plein de boudins bio car la spiruline détoxifie et j’ai pas envie de donner du lait plein de métaux lourds à ma fille… mais je compte en reprendre après mon allaitement! 🙂

    • CamilleG
      24 octobre 2017 / 13 h 46 min

      Ah oui la spiruline !! J’ai jamais testé et j’en entends que des bons échos ! Merci 🙂 Et bonjour au petit 😀

  7. Vampaiaa
    29 octobre 2017 / 10 h 59 min

    Sur deux contrôles de prise de sang en un an, j’avais un taux de fer super bas, pourtant je mangeais toujours de la viande. J’ai du suivre 2 traitements de 6 mois de fer. Arrêter de manger de la viande est quelque chose qui me trotte dans la tête depuis plus de 2 ans, mais c’est il y a 2 mois que j’ai pris ma décision maintenant, surtout depuis que j’ai vu le film/docu Okja sur netflix. Pour l’instant je ne ressens pas de manque, surement parce que je suis au Japon et que ma consommation c’était vraiment modérée depuis mon arrivée à cause des prix. Cependant je mange toujours du poisson, difficile d’y échapper quand on est au pays des sushi. Pour l’instant je n’ai pas trop ressenti de grosse fatigue ou de carence, le contrôle se fera quand je rentre en France en avril. Après si je recommencerai ma consommation de viande une fois rentrée je n’en sais rien… Je pense que oui, mais je ne veux pas imposer mes choix aux autres donc si je suis invitée dans la famille, j’en mangerai probablement (surtout que dans les familles italiennes, ils te laissent pas trop le choix ahah)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.