Ces hommes (et femmes) qui sont à fuir

Les mauvaises rencontres ? Les personnes manipulatrices ? Les gens mal attentionnés ? Je pourrai vous en parler pendant des heures. Je l’ai déjà fait d’ailleurs sur ce blog, vous n’avez qu’à fouiller si le sujet vous intéresse.

Cette fois-ci c’est une « experte » qui est invitée sur le blog à prendre la parole pour sensibiliser les femmes ET les hommes au sujet de ces individus à éviter à tout prix. Voici comment les reconnaître !

Je laisse désormais la parole à Anna. Ces mots pourront aider des femmes et même des hommes à fuir des personnes néfastes.

« Je m’apprête à aborder un sujet grave, de surcroît car trop fréquent. Il est aussi bien très personnel que public. Il s’agit d’un phénomène de société induit par l’accès en quelques clics à :
– la pornographie ;
– la violence envers les femmes dans la musique actuelle (surtout le « rap » d’aujourd’hui) ;
– les sites pour loger des femmes contre de l’argent et j’en passe ;
– les sites de prostitution en ligne ;
– et enfin les sites de rencontre.

Nous (les filles, femmes) avons été nombreuses à finir par essayer ces sites de rencontres. Mon souhait, par ce témoignage, est de vous faire réaliser, vous les femmes, que vous n’êtes pas folles, il y a bien un gros/grave problème avec certaines des hommes de ces sites. Et j’espère également et pour sensibiliser les hommes.

Les hommes doivent comprendre que notre peur envers eux est devenue plus que légitime. Non, nous ne sommes pas des paranos, non, nous ne sommes pas des putes.

En plus de 2 ans, j’ai entretenu des relations avec 5 hommes rencontrés sur ces sites. Dans 100 % des cas, ils me manipulaient, me mentaient, pour essayer d’arriver à leurs fin, je ne vous fais pas de dessin.

Le cauchemar a continué. J’y ai laissé des plumes et je ne veux pas que ce soit pour rien. Ne serait-ce que pour moi. J’ai donc développé, à mes dépends, une certaine expérience sur le sujet que je souhaite vous faire partager.

Parmi ces connards de prédateurs sexuels, j’ai décelé :
– des points communs qui permettent de les repérer ;
– des caractéristiques variables qui font conclure qu’il n’existe pas de profil type.

Voici mon analyse

En premier lieu, sachez qu’ils peuvent être :
– fauchés ou aisés, radins ou généreux (mais bien plus souvent radins quand ils ont la quotte, car ça revient cher de b**** plusieurs nanas par semaine ou par mois ;

– maniaques ou bordéliques, propres sur eux ou (très) négligés, ingénieurs ou cancres scolaires, enfants de parents divorcés ou non, anti-drogues, anti-tabac et anti-alcool ou au contraire consommateurs, ou anciens consommateurs devenus anti-tout, tatoués ou anti-tatouages ;

– vivre chez papa maman ou être autonomes, ils peuvent être policiers,
militaires, manger healthy ou fast-food, aimer les animaux ou les détester, être anti-réseaux sociaux ou adeptes de snapchat, instagram, facebook donc ce n’est pas du tout comme cela que vous pourrez les repérerer.

En revanche, vous aurez vite fait de comprendre qu’ils sont malsains si vous constatez ces signes :

1. ILS SONT INSCRITS SUR ADOPTE UN MEC, MEETIC®, ou TINDER® et à Fitness Park® ou équivalent !! Vé-ri-dique !!!

Mesdames… Ces sites sont devenus très dangereux : prédateurs sexuels, repris de justice, bracelets électroniques, violeurs, alcooliques, tout le monde peut s’inscrire en 2-3 clics. Forcément, c’est le moyen idéal pour ce genre de profils de converser avec une « infinité » de femmes.

2. Avec eux, NON, ça ne veut jamais dire NON. Il faut que ça aille vite, que vous n’ayez pas le temps de réfléchir.

Ils accélèrent les choses dès qu’ils discutent avec vous. Ainsi, ils essayent de vous voir le jour même : « Un café cet aprèm ? Non, alors un restau ce soir ? ».

S’ils vivent chez leurs parents, ils proposent spontanément de se déplacer vers chez vous. Tout est prévu, eux, ils doivent vous mettre dans leur lit ce soir, et ils ne vont certainement pas payer ce restau pour rien. Déjà qu’ils payent chaque mois pour utiliser l’appli à fond.

C’est ainsi, qu’au cinéma, ils vont vite faire un rapprochement, jusqu’à te demander si tu ne veux pas sortir de la salle avant la fin du film, ou bien tu reçois au bout de 3 échanges écrits, la photo de lui torse nu ou pire, de sa b*** (malheureusement on sait que c’est devenu un GRAAAAAND classique). Sans oublier son message te demandant de faire pareil. Ils peuvent alors devenir très cavaliers (« je peux avoir la photo de ton
petit cul ? », « tu as insta ? », « tu as snapshat ?», pardon, « ta snap », c’est plus réaliste…

Eux, au moins, c’est clair, tu sais ce qu’ils veulent, c’est au moins ça.

Il y en a un, qui après 2 semaines d’échanges intellectuels sur le développement personnel et j’en passe (il était loin géographiquement à ce moment-là), a sorti son pénis dans ma voiture quand je l’ai ramené à la sienne, après le restau qu’on a payé 50-50 : bah oui, « regarde comment elle est dure, tu ne peux pas me laisser comme ça ».

Lui, j’ai dû sortir de ma voiture pour l’en faire sortir. Puis il m’a dit : « regarde comment tu embrasses, moi je n’allais même pas t’embrasser, tu te plains que tout le monde veut coucher  mais moi aussi du coup j’ai envie maintenant, ça fait trois mois que j’ai rien fait » ; ou au bout de 5 jours « au bout d’un moment moi, faut que je baise », « de toute façon
moi, je dors à poil ».
…. Voilà.

Un autre m’a embrassé à table au restau, alors que je lui parlais ! (heuu?)
Un autre a insisté 10 fois pour venir chez moi. C’était ma 2ème rencontre via le site AdopteUnMec, la première qui se concrétisait, mon premier « coup de cœur ».

J’étais naïve vous allez comprendre pourquoi. Il m’a carrément rejoint à l’autre bout du monde où je partais 1 semaine après notre rencontre, pour m’avouer une fois sur place dans ma chambre, tous frais payés par mes oins, qu’il n’avait pas été honnête avec moi et qu’il ne cherchait que du sexe… Il a été choqué que je lui demande de partir de mon hôtel ! Le soir même ce gars avait réactualisé ses photos sur AdopteUnMec en mode vacances alors que nous étions à l’autre bout du monde ! SVP ! Plus
pathétique que lui, tu meeeeeurs !).

Attention les filles, ceux qui agissent comme ca, sont ceux qui n’arrivent pas trop à pécho.

Si le mec a du succès (je ne les appelle pas « hommes », ces mecs), il ne sera pas aussi pressé car il en voit déjà plusieurs à la fois. Le nombre peut atteindre 4-5 filles en même temps (témoignage d’un ami et d’un mec que j’ai rencontré sur Adopte).

3. Il va te mettent en confiance, pour que ça aille vite entre vous

Si vous tapez quelques mots clé sur internet, vous trouverez des sites qui donnent des conseils aux hommes pour réussir à nous mettre dans leur lit, et ils sont effrayants.

C’est ainsi qu’ils :
– te donnent leur carte professionnelle au premier rdv (3 cas sur 5), ou leur casque de moto pour quand ils viendront te chercher ;
– se projettent avec toi dans le long terme : je veux faire un voyage là, tu aimerais y aller avec moi ? 
– peuvent te présenter à leurs parents, à leurs amis d’enfance, (ça, c’est surtout pour se la péter, et continuer de jouer un rôle devant les autres)
– balancent pendant  un repas entre amis, au bout d’un mois, de relation : « faudrait qu’on se mette à faire des enfants » (whaaat ? Celui-là, il m’a larguée comme une vieille chaussette trois jours plus tard).

Toutes ces actions ne veulent absolument rien dire pour eux. De même
qu’ils n’ont aucun problème à te donner leur Facebook ou leur adresse, même si c’est chez leurs parents.

Ils n’ont absolument aucune peur de représailles car ils ne doutent de RIEN ! Tu peux être une copine d’une de leur amie d’enfance, rien à foutre, ils vont te la faire à l’envers, même essayer de pécho les 3 filles qui seront à la soirée de leur amie. Rien à carrer, tout est permis !

J’ai fait l’erreur, une fois, de passer une soirée avec un sexfriend que je fréquentais depuis 6 mois et qui le lendemain m’a bloquée des réseaux pour contacter mon amie et lui balancer : « c’est quand qu’on b*** ? ».

Voilà… Disons les choses comme elles sont. Je l’assumais totalement avant qu’il se passe cela, au moins il était ponctuel, un bon amant et il a été direct très vite… le fameux mec qui m’a envoyé la photo de lui torse nu direct…. aie. Mais il était tellement cul-cul que j’étais sure de ne pas m’attacher à lui.

Sérieusement les filles, qui s’attacherait à un mec qui a tatoué sur son corps : « no pain, no gain » +, « LEF » signifiant « Liberté, Egalité…. »

« Devine la suite ! » qu’il me sort. 
« Comment t’as deviné ?? »

Mec tu as tous les clichés de la terre sur ta peau sérieux, abuse pas !

Ah et j’oubliais les autres tatouages que j’ai pu voir sur d’autres garçons. Les initiales de ses parents, sa date de naissance en chiffres romains, 2 bouches rouges, une ancre de bateau, veni, vidi, vici, bref, qu’est-ce qu’on a pu en rire avec mes copines.

– te font croire qu’ils s’intéressent à toi : « tu as combien de frères et sœurs ? », « c’est quoi ta date de naissance ? »
– te survalorisent au point que tu as l’impression qu’il est déjà en train de tomber amoureux, ce n’est pas possible ! Il vous dit combien vous êtes belle (the has been technique), que vous, vous êtes intelligente par rapport à celles qu’il a rencontrées (et le pire c’est que mettre dans son lit une fille intelligente c’est un « challenge », dixit celui qui a sorti son sexe dans ma voiture, et « se faire une conne, c’est normal », elle le mérite puisqu’elle
est idiote (dixit un ami à moi qui a couché avec des centaines de femmes lorsqu’il était sur les sites de rencontre).

4. Ils cherchent à avoir une emprise sur toi

Concrètement, ils te bombardent de textos du matin jusqu’au soir, minimum 50 par jour.

Certains vont vite t’appeler bébé, petit chat (toi, tu fonds bien-sûr…)

Un de ces pauvres nazes m’avait friend zonné par scrupule car je suis « sérieuse et j’ai l’air tellement mature ». Bref, je n’avais pas l’air manipulable et il ne me cachait pas qu’il avait déjà une copine (chez ces mecs, de-même, mauvaise nouvelle, ta girl-friend régulière, elle est quand même faite pour être trompée, sorry les filles.

5. Ils vous détruisent, vous rabaissent, après avoir couché avec vous

Ce qui amorce la rupture et cela sera de votre faute s’il vous quitte.

« Je ne suis pas bien avec toi ! ».
« Tu m’oppresses » (dixit le mec qui te harcèle de 50 messages par
jour, qui te bombarde de points d’interrogation si tu ne lui réponds pas dans la seconde, qui se rend disponible 3h par semaine (entre 22 et 23h bien-sûr, car il est occupé, et…. Tu l’oppresses ! Ah ah).
« tu es un cas soss, tu ne t’habilles pas assez féminine, tu dois porter des talons ».
« tu es une tarée comme tes copines »
« tu t’énerves vite » (dixit celui qui avait encore 6 mois de sursis pour
agression en bande organisée, qui sort de sa caisse faire son caïd pour s’embrouiller avec le cycliste)
« tu ne fous rien de ta vie » alors que tu travailles.

Bref tout est bon pour te rabaisser, TOUT, TOUT, TOUT ! Toi, tu vois qu’ils y croient à ce qu’ils te disent, et ça te rend dingue ! Au point que tu finis par te remettre en question.

6. Ils sont sur tous les fronts

Ils peuvent consulter leurs stories Instagram et autres, dès le réveil au lit avec toi (un compte Insta où les 90 % des abonnées sont des femmes, et désolée mais, très généreuses en photos dénudées, filtrées etc).

Ils matent les autres filles dans la rue, avec insistance.
Tu les vois connectés sur AdopteUnMec et ils te trouveront un mytho à te raconter pour qu’ils n’étaient pas dessus blabla, toi-même tu sais.

Ce sont de vrais chasseurs, ainsi, ils sont toujours à l’affût.

7. Le mensonge est leur seconde nature

Ils vont adorer te questionner sur les mecs chelou que tu as rencontrés et en parler avec toi car eux aussi ont vécu ça avec des filles chelou. ET bien-sûr, eux, ils ne sont pas du tout comme ça. D’ailleurs ils sont sur ce site depuis 2 mois et tu es la première nana sérieuse qu’il
rencontre ! Bref, tu es celle qu’ils attendaient, car comme c’est écrit sur son profil, il cherche une « relation sérieuse ».
M
D
R

8. Bien souvent ils se sentent supérieurs aux autres

9. Quand ils n’arrivent pas à avoir une emprise sur toi, et qu’ils t’ont ciblé, cela les rend fous

Et ils te harcèlent de textos ! Cela peut se terminer par des menaces plus ou moins dans le calme.
« bon, il ne me reste plus qu’à te séquestrer pour que tu développes le syndrome de Stockholm et que tu tombes amoureuse de moi » propos envoyés par un policier, ou encore « il va y avoir du sang sur
les murs », « heureusement que tu n’es pas un homme sinon je t’égorgerais ».

D’ailleurs, plus globalement ils finissent par montrer une violence : ils ont été violents jusqu’à jugement par la loi, ou très dangereux en voiture, ou te menaceront verbalement.

10. Ils ne se remettent JAMAIS en question face aux reproches que tu leurs fais

« J’ai sorti ma b*** dans ta voiture hier, ok, mais désolé si j’ai envie de toi ! » ; « bah si elles ne veulent pas se faire tringler, elles n’ont qu’à pas aller sur ces sites. C’est connu ! »

11. Après que tu les ai jetés, ils vont tout faire pour garder une emprise sur toi afin de te garder sous le coude

Et si tu reviens, que tu regrettes, ils te sortent la phase ultime : ils veulent bien d’un plan cul avec toi. Tu tellement nulle qu’ils ne peuvent pas te proposer autre chose…

Ils se rendent injoignables quand tu veux essayer de récupérer tes affaires, ou font traîner le rdv pour te les rendre. C’est eux qui décident. Ils peuvent te demander de rendre des comptes, même si vous n’êtes plus ensemble. Ils te recontactent au bout de plusieurs mois, comme si de rien n’était, par téléphone ou sur Facebook, même Linkedin… So pathetic…

D’ailleurs, en fait c’est toi qui les jettes, mais ils sont tellement forts que tu as l’impression que c’est toi qui t’es faite larguer car c’est toi qui pleure. Pourquoi ? Car ils te manquent car ils s’étaient tellement faits passer pour l’homme parfait au début, ils t’ont fait tellement rêver, ils étaient tellement
attentionnés, ou doux… Tu te demandes si tu n’as pas été trop dure, si tu as bien fait.

Voilà, je pense que vous vous serez retrouvées plus ou moins dans ce témoignage.

J’espère qu’il vous éclairera sur les prédateurs sexuels, et que vous finirez par réussir, comme moi, à partir avant de leur donner ce qu’ils voulaient : coucher avec vous puis vous détruire jusqu’à ce que vous pétiez un câble.

J’ai fini par découvrir que ma dernière rencontre, celle de la soirée Halloween de Camille, avait pris contact avec une deuxième invitée en même temps qu’il me demandait un rancart. Moi qui suis si belle, si mignonne, si tout ce que vous voulez. Il en a fait des caisses avec moi pour me mettre en confiance au point que je n’ai même pas appelé son amie (Camille) qui nous a présentés, pour me renseigner ! Si je l’avais fait, je me serais évitée une rencontre durant laquelle le mec faisait tout ce qui lui était possible de faire pour me sauter. Désolée mon grand mais tu t’es fait griller car tu étais beaucoup trop pressé et oppressant. Il fallait qu’il fasse vite puisqu’il se doutait que j’allais tôt ou tard discuter avec Camille. Et c’est ce qu’il s’est passé le mardi 5 novembre.

Voilà pourquoi Camille a fini par me proposer de faire ce témoignage. Elle aussi, a du coup fait les frais de cette manipulation de ce mec déguisé en flic à la soirée. Son ami d’enfance !  Elle a découvert son vrai visage au téléphone quand il l’a aussi traitée de pauvre tarée car elle lui demandait simplement de lui passer mon bracelet que j’avais oublié chez lui.

Le bémol ? Il avait son bracelet. Elle souhaitait le récupérer. Mais il allait lui retourner le cerveau s'ils se voyaient. Elle ne voulait plus JAMAIS le revoir.

Je lui ai alors promis que j'allais me débrouiller pour récupérer son bijou.

Pour des raisons de respect je ne pourrai pas rentrer dans les détails sordides de ce qui c'est passé entre eux deux. Je pourrai simplement vous dire que le harcèlement sexuel est puni par la loi, que la notion de consentement n'est pas pour les chiens. Que ce type finira seul, qu'il est totalement instable. Que sa maladie psychologique liée au sexe existe bel et bien. Et comme dirait MamanG "il fera le vide autour de lui et il se retrouvera solo".

Néanmoins je pourrai vous affirmer que cet homme, n'ayant pas réussi à coucher avec Anna, s'est montré comme étant le plus bâtards des chiens de la casse. Infâme. Et je l'ai découvert sous un nouveau jour. J'ai lu leurs échanges sms, écouté les audio. Ce mec est simplement malade.

Il m'a finalement rappelée pour m'en mettre plein la tête. Je vous passe les détails je reviendrai sur "tu es une tarée, pourquoi tu fous la merde dans ma vie ?" alors que toutes les filles le fuyaient sans attendre de m'en parler. Que je suis une folle, que je le désole. Pourquoi ? Car j'ai vu également clair dans son jeu. Comment ai-je pu ne pas m'en rendre compte plus tôt ?

Je lui ai ordonné de déposer le bracelet dans la boîte aux lettres de mes parents, situés à moins de dix minutes en voiture de chez lui, avant le cinq au soir. Que sinon il verrait cela directement avec mon père. Oui, PapaG inspire le respect et un peu la terreur de part son statut professionnel. Quand les choses tournent mal, je prononce PapaG, le mot magique, et tout rentre dans l'ordre rapidement. Vers 18h30 MamanG me passe un coup de fil "le bracelet est dans la boîte aux lettres".

No comment.
Je finirai en vous confiant brièvement les conséquences sur ma vie : j’ai vécu la majorité de ces expériences comme un viol psychique. J’ai peur des hommes du coup.
Il faut que ca change.
Pensez-y les filles, pensez-y…les hommes.
Merci d’avoir lu ce témoignage »

Anna.

17 Commentaires

  1. Romain
    27 janvier 2020 / 15 h 07 min

    C’est très poignant comme article ! J’ai du mal à comprendre comment il est possible que tant de personnes soient infidèles et/ou obsédées par le sexe, avec des paroles aussi grossières, violentes et méchantes que ça.

    • CamilleG
      Auteur
      27 janvier 2020 / 15 h 46 min

      Je me pose la même question… !!!!

  2. Lea
    27 janvier 2020 / 18 h 14 min

    Et ceux qui se croient au-dessus de tout le monde car ils ont un job CSP + … Les pires

    • Seb
      28 janvier 2020 / 13 h 28 min

      LEA, tu joues un peu sur les mots car ils ont tout de même un job et un salaire au dessus des autres et même si ça ne fait pas tout ça joue un grand rôle dans la vie d’une personne.

  3. 28 janvier 2020 / 8 h 48 min

    Je pense qu’il faut aussi approfondir un peu les discussions, ne rien précipiter et bien choisir ses rencontres quitte à attendre pas mal de jours avant de se lancer. Généralement ça en calme quelques uns quand on les fait attendre 1 semaine mais ça fait le tri 😀 Une personne vraiment intéressée attendra. Je n’ai pas fait énormément de rencontres, juste 5 et un seul a été irrespectueux en mettant fin à la relation après avoir eu ce qu’il voulait 🤬 Mais je suis toujours en contact avec 2 qui sont devenus des amis (et qui ont été respectueux en ne me mettant pas dans leur lit) et le dernier en date avec qui je suis en couple et nous allons nous installer ensemble. Donc oui, il y a de mauvaises personnes sur Internet qui sont mal intentionnées, comme n’importe quelle personne dans la « vraie » vie donc il faut se méfier, mais ne pas totalement se fermer aux rencontres pour autant car il y a aussi de belles surprises 🥰

    • CamilleG
      Auteur
      28 janvier 2020 / 12 h 14 min

      Coucou Magalie. Oui il y en a des bons (je peux témoigner). Faut trier ouais… Vraiment prendre le temps !!!!!

      • fk
        9 août 2020 / 17 h 56 min

        et tu n’aimes pas prendre ce temps à priori

        en trois semaines ou trois mois de sites de rencontres, il n’y a aucun problème à filtrer. Au-cun. Sinon, tu découvriras d’autres choses par la suite. C’est une décision. Mais certaines filles veulent décider vite. Ont-elles le droit de vouloir profiter un peu ?

    • Seb
      28 janvier 2020 / 13 h 24 min

      Merci Magalie pour ce commentaire plein de sagesse 🙂

  4. Seb
    28 janvier 2020 / 13 h 23 min

    – malgré le titre qui inclut un (et les femmes) il s’agit clairement d’un article à charge contre les hommes. La même chose serait faite à l’encontre des femmes et on crierait au sexisme, au machisme et à la misogynie
    – je ne mets pas en doute la sincérité des propos tenus mais il s’agit d’une seule version et d’une personne visiblement blessée donc pas objective et avec le recul nécessaire
    – une personne est directement désignée, la moindre des choses serait de lui laisser un droit de réponse
    – OUI il y a des hommes qui ne recherchent que du sexe et à enchainer les conquêtes, ce n’est malheureusement pas nouveau
    – ce ne sont pas pour autant des prédateurs sexuels alors attention aux termes utilisés svp
    – n’allez pas sur ces sites si vous n’êtes pas bien dans votre tête (dépression, post rupture, mal être, etc…) car vous êtes des proies faciles.
    – prenez votre temps : internet permet de « contacter » plus de monde et plus facilement mais ne raccourcit pas le temps nécessaire pour connaitre une personne et créer des liens

    • Romain
      28 janvier 2020 / 17 h 31 min

      Je ne suis pas d’accord Seb, c’est bien précisé dans le titre et cela suffit à dire qu’il y aussi des femmes comme ça, même si ce sont en majorité des hommes. Mais Anna parle de ce qu’elle a vécu et dans son cas ce sont des hommes qui s’en sont pris à elle, donc c’est plutôt normal qu’elle en parle de cette manière. Et être une victime n’empêche pas forcément d’avoir le recul nécessaire. Tant qu’on ne généralise pas il n’y a aucun souci.

      En revanche tes deux conseils à la fin sont très judicieux. 🙂

  5. Stella
    22 février 2020 / 15 h 44 min

    Ce témoignage est important. Je me pose aussi la question de ce que veux dire « prédateur sexuel ». Il est essentiel de savoir que les mecs sur les sites de rencontre sont là, à majorité, pour le c**. Pour ma part, je l’ai aussi découvert trop tardivement. J’ai aussi bien perdu mon temps. Mais j’ai aussi été celle qui pensait que le mec pouvait « changer d’avis » même lorsqu’il me prévenait dès le départ. Est-ce un prédateur sexuel pour autant ? Est-ce que tous les mecs enchainant les plans culs sont des prédateurs ?
    J’ai aussi des copines et des copains qui ont rencontré l’amour sur des sites de rencontres… alors que cela a commencé par du sexe… franchement je suis tout aussi perdu dans tout ce b**** mdr

    ps : Je pense que ce n’est pas fait exprès, mais sans les fautes d’orthographe, l’article d’autant plus poignant 🙂 (J’en fais aussi alors qui suis-je pour juger ?)

    C’est cool ! Tes articles « témoignage » continuent 🙂

  6. Alain
    19 avril 2020 / 23 h 02 min

    Ce temoignage est interessant et montre quelques types de personnes toxiques. C’est ainsi qu’on appele les personnes (H et F) a eviter. C’est une sorte de classification qui ne fait que donner des noms a des types de personnes deja connues et dont on fait ressortir la/les motivations profondes, tq dominer et manipuler. Mais, comme decrit par exemple dans https://etre-optimiste.fr/10-personnes-toxiques-a-fuir-absolument-pour-etre-heureux, il y a des personalites toxiques parmi H *et* F.
    Il existe aussi bien des predateurs sexuels H et F. Il existe aussi bien des salauds H et F. Il existe aussi bien des H et F obsedees par la chose. Il existe des H et F « interesses » (mais pas par la meme chose).
    Bref, le nombre de defauts est sans fin.

    AMHA il faut du temps pour connaitre vraiment quelqu’un (si c’est possible…). Et il nos faudrait faire tomber les masques, comme disait un ami psychologue parisien. Beaucoup de personnes portent un masque et se montrent tres differents de leur vrai moi. Exemple, une femme trop fiere ou pretentieuse.

  7. thierry
    6 août 2020 / 23 h 12 min

    Bonjour, j’ai eu une expérience l’année passée sur un site de rencontre, j’ai fait la rencontre virtuelle d’une fille qui soit disant habitait Dijon, je lui ai dit que je n’étais pas intéressé car comme j’habite en Belgique (près de Bruxelles), c’est un peu loin (506 km aller). Elle m’a répondu qu’elle faisait la route tous les jours, je lui ai répondu d’aller apprendre la géographie, car elle (la personne qui se faisait passer pour une fille) ne savait pas où c’est ni Dijon ni la Belgique.

  8. fk
    9 août 2020 / 16 h 18 min

    bonjour

    article très intéressant. Deux points négatifs :
    instruction totalement à charge contre les hommes
    permet de décourager fortement les femmes à se trouver un homme avec qui fonder des projets

    en complément, les sites de rencontre sont comme la vraie vie : on y trouve de tout, et de n’importe quoi.
    Ici, l’idée est exclusivement à l’encouragement aux filles à mettre les garçons de côté : c’est le gentil qui va payer pour le méchant.
    Bien dommage d’en arriver à une telle conclusion… cela porte tort aux hommes comme aux femmes.

  9. fk
    9 août 2020 / 16 h 25 min

    n’oublions pas que les femmes vont sur les sites de rencontres pour deux raisons :
    changer leur cercle social, l’élargir, trouver un copain, rencontrer de nouvelles personnes
    se rendre disponibles pour être séduites. Aller sur un site de rencontre c’est indiquer son célibat et montrer qu’on accepte d’être draguée. Un peu comme aller seule au parc, c’est une situation courante.

    Voulez la paix des mecs? débranchez l’ordi, éteignez le téléphone. Apprenez à vous « défendre » mentalement, les gens vont pas être gentils naturellement.. enfin pas tous..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.