Gluten et lactose : craquage et acné

Cette année je fête mes 2 ans sans complexer pour la partie « cutanée ». Les boutons ne me gâchent plus la vie. Je n’ai plus besoin de les traquer, de les compter, de les observer et de les camoufler ! Petite victoire qui me remplit de joie (en plus je gagne 20 minutes sur l’étape make-up).

Par moment 2 rebelles feront leur apparition mais ils n’auront aucun rapport avec la taille et la douleur de leurs prédécesseurs. En 3 jours les intrus seront traités et ne laisseront aucune cicatrice. A ce propos, n’hésitez pas à lire mon article sur mes soins cosmétiques « sains » qui régulent parfaitement le sébum (pas comme toutes ces pseudo crèmes miracles vendues dans le commerce).

Je peux désormais avoir l’esprit libéré quand je me rends au bureau, quand je discute avec mes collègues et même quand je sors avec mes amis. Je ne suis plus autant obsédée par ma peau car j’ai trouvé un moyen de soigner l’acné : l’alimentation sans gluten et sans lactose.

Aujourd’hui j’aimerais évoquer l’envers du décor. Parce que oui c’est bien beau de vanter les mérites de cette solution naturelle/saine, de vous prouver en photo qu’elle fonctionne, et de vous redonner espoir si vous subissez votre acné.

Mais une fois accoutumée à manger sans gluten et sans lactose, comment se sent-on et surtout comment le vit-on ? C’est sur ces points que je souhaite revenir.

Gluten et lactose : craquage et acné

Globalement ça va… Faut dire qu’en 2 années j’ai eu le temps de prendre mes habitudes alimentaires. Je sais exactement ce que je peux consommer ou non et je connais par cœur les ingrédients à bannir. Lorsque je fais des écarts (ouais je reste humaine malgré ma motivation) je connais d’avance les méfaits pour ma peau et quelles en seront les conséquences. D’ailleurs je constate de sévères poussées quand je force sur le lactose (même avec le fromage de chèvre). Le lait de vache est devenu ma bête noir. Le gluten est moins violent mais affiche tout de même des dégâts physiques.

Parfois on oublie les bases. Parfois j’aimerais penser que les boutons sont le fruit du hasard et pas forcément liés à ce que j’avale… Mais l’expérience m’a démontré que les aliments jouent un rôle clé ! Après tout ne dit-on pas « la peau est le reflet de son intérieur ? ». Il n’existe pas de mystère je vous le promets. Avant j’adorais me préparer un plat de pâtes au parmesan et terminer par un yaourt au lait de vache. Mon visage bourgeonnait et on accusait mes hormones. On concluait même que la pilule et les antibiotiques étaient LA solution à adopter. Ouais peut-être. Mais une fois que l’on arrête le traitement, que se passe-t-il ? Bah moi je peux en témoigner : tout revient, puissance 3. Soigner ? Oui mais dans le fond !! Et pas dans la superficie, ce qui est le cas des médocs. L’alimentation, elle, traite l’acné à la base du problème.

Quand on craque on s’imagine que ça ne fera rien… Il m’arrive, notamment en soirée et pendant les week-end, de me « faire plaisir ». Le goût du chocolat au lait me manque. Il en est de même pour le pain ! La baguette fraiche ! Le pain au chocolat !!! AHHHHHHHH je vous aimeeeeeeeeeeeeeeee tant ! Mais je dois vous éviter ! La vie est cruelle non ? A certains moments, surtout quand je me sens fatiguée et déçue par des événements, je pourrais tout dévorer. J’ai envie de braver l’interdit, de dire FUCK à l’acné et de manger ce que MOI je décide. Pas ce que la nature me dicte…

Alors je craque et je me dis que si je ne culpabilise pas alors je n’aurais pas de boutons dans les jours qui suivent. C’était bien essayer, mais 48 heures plus tard je ressemble à une calculette. Obligée de ressortir du placard le correcteur et autres outils de camouflage. Bordel on dirait que j’ai 15 ans là, ça craint. Parfois c’est plus fort que moi je perce tout ce que je vois. Bonjour cicatrices qui persistent plus d’un mois… GENIAL !!

Gluten et lactose : craquage et acné

Alors on reprend une conduite « saine » pour nettoyer ! Pendant plus d’une semaine me voilà à tenter d’effacer ces écarts en reprenant un mode de vie équilibré. Et ça fonctionne ! Heureusement. Je me sens bien, je n’ai pas de manque et j’arrive à compenser autrement. Je m’accorde des cookies sans gluten et sans lactose. Ils sont bons ! Un peu glycémiques mais ils feront l’affaire. Après tout c’est ça ou manger n’importe quoi et se coltiner des boules rouges rouges sur la tronche.

Mais hier j’ai eu mal… Je me suis demandée si toute ma vie j’allais devoir être régulée ainsi ? Si je choisis de manger du gluten et du lactose alors j’aurais des boutons ? Oui le lait de vache ne peut pas être digéré correctement pas notre organisme, oui le gluten est tellement trafiqué qu’il peut devenir nocif. Je suis consciente de tous les méfaits du gluten et du lactose. Mais hier soir je voulais faire comme les autres.

J’aurais voulu me prendre un MacDo et un MacFleury kit kat sans m’afficher 2 jours plus tard avec de l’acné. J’aurais voulu le faire mais je n’ai pas pu parce que, moi, les boutons me bouffent la vie au point de me rendre malheureuse. Je connais les causes de mon acné. Je ne veux plus revivre ce que j’ai traversé. Et puis ce soir j’ai finalement craqué sur ces muffins et ces chips… Parce que j’avais oublié leur goût. Et avant-hier j’ai forcé sur la tablette de chocolat au lait et sur les bretzels. J’ai voulu oublié toutes ces histoires de gluten et de lactose.

Résultats j’ai une peau à relief. J’ai 28 ans et j’ai des boutons parce que j’ai écouté mes envies. Sérieusement ça me mine le moral au point que je conte mes aventures culinaires extraordinaires à mon super collègue masculin comme pour trouver du réconfort… Imaginez l’image que je donne ? ça me fait marrer, j’ai l’air d’une ado au bord du gouffre… Mais bon c’est le souci de cette société où tout repose sur l’apparence. On vous scrute et les pustules ne font pas bonne figure. ​

L’acné croyez-moi c’est aussi un putain de fléau ! Alors oui je ferai les efforts, à vie s’il le faut, pour garder le visage que j’aimerais avoir. Et je sais que parfois il faudra que je me batte avec ma gourmandise. J’aimerais remercier mes proches pour avoir pris au sérieux mon mode de vie. Je vous remercie infiniment pour les efforts que vous faites pour moi. Vos supers dîners sans gluten et sans lactose sont les meilleurs au monde. Vous êtes précieux, votre aide me touche. Alors merci de m’accepter telle que je suis.

Oui il y a pire dans la vie, c’est clair, je reviens de Thaïlande et je pourrais vous parler de cette triste misère, de ces enfants qui ne peuvent pas aller étudier faute de revenu dans le foyer… Il existe pire que sa petite personne. Merci à tous ces lecteurs qui m’envoient des messages positifs me remerciant de les « aider » à combattre leur acné. Tout est une question de volonté. Craquer par moment c’est normal. Mais repensez toujours à ceci « vous pouvez y arriver, vous êtes géniaux alors faites du bien à votre corps et il vous le rendra« .

Retrouvez tous mes articles dans la rubrique Dis Bye Bye à l’acné !

79 Commentaires

  1. 18 février 2015 / 9 h 46 min

    Comme je te comprends !! Moi j’ai la chance d’avoir un poids qui ne varie pas dès que je regarde une olive, alors autant te dire que je suis une bonne vivante comme on dit !!! J’adore manger !!! Moi mon vice c’est pas le chocolat au lait mais… la pizza ! Youpi ! Du gluten et du lactose avec une petite couche de tomate au milieu ! Ahah ! Je dois me faire violence en permanence pour ne pas craquer… Surtout que comme toi, quand la journée a été rude, j’ai les dents qui poussent ! ^_^
    Et le plus dur je pense, c’est d’en parler… Parce qu’être malheureux pour un bouton ou un régime alimentaire, c’est pas forcément facile d’en parler sans avoir l’impression d’être futile…
    Ma dernière trouvaille : une poëllée avec du céleri branche, des poireaux, des cébettes et un peu de gingembre en petits morceaux, avec PLEINS d’épices type aigres douces et de la crème type soja cuisine et une fois dans l’assiette, quelques pignons par dessus. Une pure tuerie ! Voilà comment je tiens le coup aussi !
    Bon courage !!!

    • Camille G
      18 février 2015 / 10 h 32 min

      en fait c’est ce que je disais dans un article : on a des points de volontés par jour et au fil de la journée les gens nous ennuies / les mauvaises news.. bah on perd des points et parfois on craque car notre volonté est à 0 !!! Ah ouais sympa ta recette !! Merci !!!

  2. Chloé
    18 février 2015 / 9 h 49 min

    Hello Camille ! Bah alors, qu’est-ce qui t’arrive ???? Toi, mon modèle de super warrior contre l’acné ? En vrai je compatis parce que j’ai le même type de réflexions quand je vois des filles (quel que soit leur âge) qui vont au McDo, mangent des gâteaux tous les jours et ont une peau nickel… Ça paraît tellement injuste ! Du coup je me dis que notre avantage à nous, c’est que notre corps nous alerte quand il faut à propos de ce que nous mangeons… Mais c’est dur, je le reconnais (les prises de tête quand on mange avec ses amis ? Je connais !). En revanche, je veux continuer à croire que si on craque et qu’on ne culpabilise pas, les dégâts sont moins terribles. La peau reflète aussi notre moral et notre santé mentale, il ne faut pas l’oublier. Alors il faut faire front et se donner les moyens d’être heureuse :)))))

    • Camille G
      18 février 2015 / 10 h 31 min

      Un coup de mou… Par moment ça arrive !! Même quand je ne culpabilise pas, paf… ça fait des chocapics 🙁

    • Chloé
      18 février 2015 / 11 h 56 min

      Courage ! Je sors tout juste d’une période où j’étais dans un état *chocapics* comme tu dis ! Effectivement, c’est tellement minant comme situation qu’on n’a même pas envie d’aller au boulot de peur que quelqu’un s’en rende compte… On rase les murs et on évite de croiser le regard des autres… Allez, je suis sûre que tu vas rebondir et que la vie va te sembler plus jolie dans quelques jours 🙂 Sinon, ce serait pas trop bien de se réunir entre lutteuses-catcheuses de l’acné pour se soutenir dans la bonne humeur et se sentir encore moins seules ? (je dis ça comme ça, mais c’est le genre de choses dont j’aurais cruellement besoin parfois ^^)

    • 18 février 2015 / 12 h 09 min

      oui merci !!!!!!! ça serait sympa !!!!

    • Chloé
      18 février 2015 / 12 h 28 min

      ^^ Bon bah, à étudier alors ! Faudrait voir qui serait intéressé(e) 🙂

  3. 18 février 2015 / 9 h 50 min

    Tu es humaine Camille, alors normale que tu aies ces moments de "baisse" mais tu sais vite redresser la tête ! Courage et oublie pas que tu es géniale

    • Camille G
      18 février 2015 / 10 h 30 min

      Merci <3

  4. 18 février 2015 / 9 h 56 min

    Je te comprends, c’est pénible cette pression… J’ai réussi à atteindre une certaine stabilité au niveau de l’acné, et j’ai peur que ça revienne… Je suis obligée de reprendre une contraception avec des hormones, mais je flippe vraiment que ça me redonne de l’acné, quand tu as réussi à t’en débarrasser, t’es quand même vraiment mieux sans…

    Mais bon prends du recul, tu sais d’où ca vient, et tu t’en fous des autres. Oui tu as de l’acné, et alors? C’est pas ta faute, tu supportes moins les aliments nocifs qu’eux, c’est tout, ils n’ont pas à te juger, et si c’est le cas, tu t’en fous!

    • Camille G
      18 février 2015 / 10 h 33 min

      Ouais mais bon ……. Des fois je n’ai pas envie de me dire "je m’en fous des boutons".. car je n’ai jamais réussir à m’en moquer :((((((

  5. Léonie
    18 février 2015 / 10 h 41 min

    Camille !!!! C’est normal d’avoir un coup de mou quelquefois ! J’admire ta détermination. J’ai eu des résultats moi aussi quand on a retiré diane 35 du marché et que mon acné est revenue en force. J’ai eu ton alimentation pendant 1 an et j’avoue que c’était dur (surtout que je cuisine pas trop bien). Maintenant j’ai de nouveau diane 35 et même si je sais que c’est qu’une disparition provisoire et que si je l’arrête j’aurai de nouveau de l’acné, je préfère la contraception hormonale. Je sais que ce n’est pas forcément le top pour la santé mais ça me permet de vivre normalement et c’est un luxe que j’apprécie énormément. Et puis, je me dis que quand j’aurai des enfants, je n’en aurais peut-être plus besoin. Gros bisous en tout cas !

    • 18 février 2015 / 10 h 55 min

      Oh merci Léonie !!!! Oui je te comprends… Moi je t’admire oser prendre la pilule !

  6. lili
    18 février 2015 / 10 h 46 min

    coucou camille, je suis comme toi, obsédée par ce que je mange, mais je realise avec les années qui passent, que nous sommes loin d’être les seules. Au boulot à la cantine, il n ‘ y a qu’à voir la façon dont les autres filles épient les assiettes de chacune… j’ai réalisé au bout de 6 mois que ma collègue ne pensait qu’à ça, et qu’à 31 ans sa seule obsession était de ne plus rentrer dans du 36! Etant dans une famille de "gros" (= personnes qui doivent faire gaffe sinon le donut’s forme directement un bourrelet), j’ai vecu beaucoup d’années de privation et de frustration. A 26 ans j’ai enfin trouvé le régime qui me convient, et surtout que j’assume sans avoir honte ou peur (la plupart du temps) de passer pour une fille superficielle ou rabat-joie: le quasi végétalisme. 0 viande ni poisson, ni produit laitier. C’est la seule façon pour moi de pouvoir manger à ma faim, et de garder la silhouette désirée. Je dis quasi, car il m’arrive d’avoir des dejeuners de boulot avec clients et managers, et la malheureusement 99% des resto français proposent soit de la viande, soit du poisson, POINT. Il m’arrive de commander parfois une entrée pour un plat mais c’est difficile au boulot, les gens ne comprennent pas, et n’acceptent pas. La culture de la bonne bouffe (proteines vegetales en veux-tu en voila, gluten, lactose a foison) française n’est pas prête de changer. Mais ma collègue me certifie qu’apres 30 ans, j’assumerai beaucoup plus mes choix, et les gens me jugeront moins. Courage !

    • 18 février 2015 / 14 h 38 min

      C’est tout à fait ça, si tu sors des cases c’est mort tu passes pour le phénomène de foire… Bon moi je fais pas ça pour le poids mais pour ma peau ! Remarque ça me sert pour éviter les écarts et donc les gros apports de calories 🙂

  7. lindours
    18 février 2015 / 12 h 21 min

    Bonjour Camille
    j’ai également des problèmes de peau et grâce a ma naturopathe j’ai pu contrôler mon acne, voila mes produits pour nettoyer toujours le foie
    LIVOGUARD
    CHLORELLA
    en février mars cure de Sève de Bouleau (attention vraie sève et non pas jus de bouleau)
    ca marche tu verras

    • 18 février 2015 / 12 h 25 min

      Merci beaucoup !! Tu achètes cela où ?

    • lindours
      18 février 2015 / 14 h 21 min

      en parapharmacie
      livoguard de chez biotics research 2 cp 20mn avant les repas matin midi et soir et apres tu diminues en fonction des résultats
      Chlorella 500 de chez Be life idem en posologie: la chlorelle nettoie, detoxifie, stimule l’activité intestinale parce que l’acné c’est le foie !!!
      La sève de bouleau de chez la sève cathare a commander en para ou sur le site directement le matin a jeun un demi verre
      et pour les taches sur le visage due aux cicatrice d’acné tu prends le Retinol 3.0 de chez Skinceuticals ( de la bombe atomique ce produit) a mettre LE SOIR (1 soir sur 3 ) et le lendemain utiliser un écran total car le produit est photo sensibilisant . c’est juste un miracle
      voila ma belle !
      bye

    • 18 février 2015 / 14 h 40 min

      oh merci ! je vais tester !!!!!!!!!!!

  8. 18 février 2015 / 16 h 25 min

    Comme je me retrouve dans ton témoignage! On dirait moi la semaine dernière… Je ne mange plus de gluten depuis qu’une copine m’a parlé de ton article dessus et les problèmes que ça pouvait engendrer (j’en ai aussi parler avec mon médecin hein 😉 ) et la y’a 2 semaine moi aussi j’avais envie de manger cher Quick, pourquoi je ne pourrai pas? Et si je ne culpabilise pas peut être que je n’aurai pas de boutons… Raté! Et puis bien comme il faut! On aurait dit une TI84 (comme au lycée).

    • 18 février 2015 / 16 h 30 min

      ah bah merci je me sens moins seule <3 ! COURAGE c’était juste passager !! Ce n’est pas la 1ere fois que ça m’arrive… et après tout rentre dans l’ordre… 🙂

  9. 18 février 2015 / 23 h 59 min

    Tu sais; moi depuis 4 ans je ne peux plus manger de gluten du tout !
    Et cela a été décidé du jour au lendemain pour essayer d’alléger ma pathologie auto-immune.
    Je me souviens encore du goût de ma dernière pizza, c’était un bon moment en plus !!
    Quand je passe devant une boulangerie, c’est pas toujours évident. Et quand j’entre, et que j’entends les autres personnes commander une baguette, j’ai le souvenir de manger le quignon de la baguette quand c’était moi qui allait l’acheter. (et les croissants le dimanche matin, j’en parle même pas).
    Et pourtant, comme je sais que depuis que j’ai arrêtéle gluten, ma santé s’améliore, je n’ai jamais craqué ! (une seule toute petite fois sur une part de pizza qui avait l’air trooop bonne).
    Pourquoi : parce que moi ce sont les douleurs qui arriveraient quelques heures après.
    Et finalement je ne regrette pas ce choix.
    Par contre, moi je peux craquer sur les produits laitiers sans avoir trop de conséquences nocives, et j’avoue aussi que quand j’ai le moral à zéro, je me lâche sur le sucre et les cochonneries, mais bon on est tous pareils !
    L’essentiel est de craquer sur des choses les moins nocives possibles et qui nous font super plaisir.
    Ensuite, je reconnais que c’est pas toujours évident à vivre, surtout quand on sort avec des personnes qui en consomment et que c’est parfois difficile d’arriver à trouver ce qu’on va pouvoir manger !
    Bref, je te raconte ma vie à 23h57, mais c’est pour te donner du courage, tout est dans le mental finalement !! Bises et bonne soirée 😉

    • 19 février 2015 / 11 h 20 min

      Mercii pour ton commentaire !!!!!!!!!! Oui je comprends, toi c’est vraiment par obligation, c’est encore plus dur à encaisser. Après oui c’est surtout une question de mental. Parfois on est plus faible et forcément on a moins de motivation…. Mais bon oui c’est clair c’est aussi une question d’habitude !!! Bises

  10. Anne-Louise
    19 février 2015 / 10 h 07 min

    Coucou Camille 🙂
    Je comprends bien ta lutte, j’essaie moi aussi de manger sain pour "soigner" mon foie qui dysfonctionne (depuis que je suis petite) 🙁 Je suis allée voir un ostéo récemment, qui m’a dit que mon foie était encore trop bloqué/embouteillé, ce qui causait un ralentissement des reins (et biiim, cystite me voilà), de l’acné, de la fatigue, des maux de tête.. Tu as essayé d’aller voir un ostéo? Bon après il ne m’a pas proposé de solution miracle hein, le truc c’est que je mange déjà relativement sain (enfin à quelques craquages près, le soir…..) et donc je commence à me tourner vers l’aspect plus psychologique via des livres (je suis assez stressée comme personne).
    Bises et bon courage à toi, tu as un beau parcours et de toute façon, la perfection n’est pas de ce monde! Bonne journée 🙂

    • 19 février 2015 / 11 h 23 min

      Ah ouais cystites et foie pourraient finalement être liés ? Car j’en ai souffert pendant 6 mois au moins !! Traitement sur traitement et ça avait commencé au moment où je refaisais des écarts… Enfin là ça va !!!! J’ai été soignée correctement (je touche du bois). Je lis beaucoup de livre sur le développement personne… et Ostéo non je n’ai pas pensé à en voir un pour l’acné tiens………. Merci Anne-Louise pour ce gentil commentaire et pour ton retour d’expérience !!!

  11. 19 février 2015 / 16 h 12 min

    Ma chère Camille,

    Comme je te comprends. Cette année je fête mes 27 ans et je ne me suis toujours pas débarrassée de l’acné. J’ai honte, je me sens "sale" et tellement pas en accord avec mon âge. Le pire c’est que je n’ai pas eu d’acné jeune… ça a commencé vers 18 ans si je me souviens bien.

    Il y a quelque temps, j’en ai eu marre de parler à des médecin qui ne m’écoutaient pas et me filaient des anti-biotiques ou des crèmes qui me défonçaient la peau mais qui ne résolvait pas le problème. Alors j’ai décidé de me faire confiance et de m’écouter…. Je pense donc que mon acné est due au lait de vache (notamment sous forme de fromage) et aux aliments trop gras (type charcuterie).

    J’ai toujours été mince. Je pouvais manger du nutella tous les jours à 4h ou me faire des McDo le weekend sans que ma silhouette ne bouge… Mes amies trouvaient ça injuste… J’ai compris qu’il existe finalement une justice et que bien que je ne prenne pas de pois je prends des boutons (je ne sais pas ce que je préfère).

    Pendant des années j’adorais le lait de vache. Je prenais un chocolat chaud tous les matins et souvent à 16h pour caler mes petits creux. Et puis vers 17-18 ans j’ai commencé à me sentir mal quelques minutes après l’avoir bu (j’avais chaud, je transpirait, parfois je tremblais et je finissais au toilettes à régurgiter mon petit déj – ***PAS GLAM DU TOUT***). J’aurai dû écouter les signaux d’alerte que m’envoyait mon corps. Mais je me suis entêtée ou voilée la face. j’adorais mon petit déj. Alors j’ai continuer à en prendre et quand j’étais malade je supposais que j’avais dû prendre mon petit déjeuner "trop vite" ou "manger trop".

    Aujourd’hui il n’y a plus de lait de vache dans mon frigo. Je suis devenue Tea Addict à la place 😉 J’essaie de manger plus sainement.

    Par contre il y a quelques jours ma belle famille a organisé un diner RACLETTE!!! l’horreur…. J’aurai dû m’apporter un tuperware…. J’ai dégusté 2 jours après (j’en garde encore des traces sur le visage) et je ne parle pas du regard des gens qui me gène terriblement.

    Je pense qu’on n’est pareil. On n’a droit à ZERO écart de conduite ou notre corps se venge en nous montrant à l’extérieur les dégâts qu’on lui cause à l’intérieur. C’est difficile de devoir tout le temps réfléchir à ce qu’on peut ou pas manger mais je pense qu’il s’agit d’une question d’habitude. Je te souhaite bon courage dans ce combat.

    Mélanie
    http://www.mademoisellemartinez.com

  12. 19 février 2015 / 16 h 17 min

    Ma chère Camille,

    Comme je te comprends. Cette année je fête mes 27 ans et je ne me suis toujours pas débarrassée de l’acné. J’ai honte, je me sens "sale" et tellement pas en accord avec mon âge. Le pire c’est que je n’ai pas eu d’acné jeune… ça a commencé vers 18 ans si je me souviens bien.

    Il y a quelque temps, j’en ai eu marre de parler à des médecins qui ne m’écoutaient pas et me filaient des anti-biotiques ou des crèmes qui me défonçaient la peau mais qui ne résolvait pas le problème. Alors j’ai décidé de me faire confiance et de m’écouter…. Je pense donc que mon acné est due au lait de vache (notamment sous forme de fromage) et aux aliments trop gras (type charcuterie).

    J’ai toujours été mince. Je pouvais manger du nutella tous les jours à 4h ou me faire des McDo le weekend sans que ma silhouette ne bouge… Mes amies trouvaient ça injuste… J’ai compris qu’il existe finalement une justice et que bien que je ne prenne pas de pois je prends des boutons (je ne sais pas ce que je préfère).

    Pendant des années j’adorais le lait de vache. Je prenais un chocolat chaud tous les matins et souvent à 16h pour caler mes petits creux. Et puis vers 17-18 ans j’ai commencé à me sentir mal quelques minutes après l’avoir bu (j’avais chaud, je transpirais, parfois je tremblais et je finissais aux toilettes à régurgiter mon petit déj ***PAS GLAM DU TOUT***). J’aurai dû écouter les signaux d’alerte que m’envoyait mon corps. Mais je me suis entêtée (ou voilée la face). j’adorais mon petit déj. Alors j’ai continué à en prendre et quand j’étais malade je supposais que j’avais dû prendre mon petit déjeuner "trop vite" ou "manger trop".

    Aujourd’hui il n’y a plus de lait de vache dans mon frigo. Je suis devenue Tea Addict à la place 😉 J’essaie de manger plus sainement.

    Par contre il y a quelques jours ma belle famille a organisé un diner RACLETTE!!! l’horreur…. J’aurai dû m’apporter un tuperware…. J’ai dégusté 2 jours après (j’en garde encore des traces sur le visage) et je ne parle pas du regard des gens qui me gène terriblement.

    Je pense qu’on est pareil. On n’a droit à ZERO écart de conduite ou notre corps se venge en nous montrant à l’extérieur les dégâts qu’on lui cause à l’intérieur. C’est difficile de devoir tout le temps réfléchir à ce qu’on peut manger ou pas mais je pense qu’il s’agit d’une question d’habitude. Je te souhaite bon courage dans ce combat.

    Mélanie
    http://www.mademoisellemartinez.com

    PS: J’ai posté ce commentaire une 2e fois car le premier était plein de fautes (j’ai tellement voulu réagir vite que je ne m’étais pas relue)

    • 19 février 2015 / 17 h 14 min

      Hello Mel ! Idem ça a commencé à partir de 21 ans voire 22… C’est dingue l’acné adulte touche un tas de jeunes !! Mais bon au moins maintenant tu sais comment tu peux la soigner pour de bon et naturellement. Alors oui tu peux craquer et manger ce que tu veux par moment… Mais bon oui tu auras des boutons ! C’est dingue les effets du lait sur toi !! Moi c’est le gluten qui me fait transpirer lol… Glamour ouais 😀 Oui c’est pas évident mais au fond de nous on sait aussi que c’est pour faire du bien à notre corps… Et ce qui est dommage c’est que la société essaie de nous faire croire que manger du gluten et du lactose c’est bon pour la santé !!!!

  13. Sandy
    19 février 2015 / 16 h 29 min

    Bonjour, je découvre ce blog et cet article me donne une grosse bouffée d’espoir. J’ai 28 ans aussi, et de l’acné depuis quelques années. J’ai été voir une dermato qui m’a dis "ça passera après l’adolescence" (j’avais 22 ans…), un autre qui a voulu me donner de l’acuponcture dans les oreilles (complètement dingue!), d’autres des médicaments, des crèmes hors de prix. Et là que vois-je ? Je supprime les biscuits, les saloperies industrielles (ce que je fais déjà un peu car beaucoup de diabète dans ma famille) il suffit donc de supprimer aussi le lait de vache et prendre du soja, et je garde mon riz complet, mes lentilles et mes brocoli ? Bah je signe !! Merci d’avoir partager ton expérience, j’espère aussi être bientôt une ex calculette !

    • Charlotte
      14 décembre 2018 / 17 h 34 min

      Bonjour,
      En lisant ton commentaire j’ai pensé à moi…
      Il y a également des diabétiques de type 1 dans ma famille… mon frère et ma sœur.
      Je souffre d’acné adulte sévère depuis maintenant deux ans. J’ai 26 ans. J’ai toujours eu quelques boutons sur l’entrée menton mais le problème s’est accentué au point que j’ai maintenant une acné sévère et inflammatoire. Les antibiotiques fonctionnent sur moi, et la pilule améliore la peau. Mais je voulais rester dans le naturel. J’ai testé le régime sans gluten et sans lactose et je vois clairement les effets sur ma peau. C’est très difficile parce que j’ai perdu 3 kilo mais n’etant pas grosse à la base je me suis retrouvé en sous poids. J’ai donc réintroduit le fromage de chèvre (ma nutritionniste m’a dit qu’il y avait pas beaucoup de lactose et moins d’hormones que dans le lait de vache) et j’essaie de manger des choses plus grasses comme les frites (avant c’etait pommes de terre vapeur). Mais ma peau est moins bien… j’ai également fait un écart fast food… du coups je ne sais plus si c’est un problème d’index glycémique, de fromage de chèvre ou de gluten… va falloir que je m’organise.
      En tout cas, j’ai l’impression de vraiment mal digérer le gluten, depuis que je l’ai retiré je n’ai plus de problème intestinaux. Seul problème, c’est que j’aurai du faire une analyse pour savoir si j’avais pas la maladie cœliaque avant d’arrêter… maintenant j’en suis coincé.
      Pour en revenir au diabète, je suis tombée sur une vidéo YouTube, le médecin disait que le gluten pouvait provoquer chez certaines personnes sensibles des maladies auto-immunes comme du diabète ou des problèmes de peau…
      En tout cas c’est bizarre cette corrélation…
      Je pense qu’il y a trop d’enjeux pour les industrielles, et avec la pression des grand groupes, malheureusement nous ne savons pas tout.
      En tout cas j’espere trouver la voie pour vaincre mon acné sans complètement subir un régime drastique…
      bon courage à tous !

  14. myrfra
    20 février 2015 / 14 h 00 min

    Bonjour camille,
    En lisant ton article; je me disais: enfin une personne qui a les mêmes problématiques que moi.
    J’ai 42 ans et mon médecin traitant m’a mise au régime sans lactose et sans gluten depuis 1 an.
    J’avoue que ce fut miraculeux sur mon acné que je trainais depuis mes 14 ans.
    Comme toi, même le fromage de chèvre me donne des boutons!
    Les moments de doutes, de lassitude, de découragement, je connais. Mais je suis tellement mieux avec ce régime que ça me motive.
    Continue tes articles, qui me reboostent quand je flanche.

    • 20 février 2015 / 14 h 22 min

      Merci beaucoup !! Ravie de pouvoir aider !!!!

  15. 20 février 2015 / 17 h 24 min

    ton article est super, j’ai arrêté le gluten depuis six moi et j’ai perdu du poids et je me sens mieux physiquement , en effet mon copain est intolerant au blé du coup on a banni pas mal de chose! Mais celà ne m empeche pas de manger des bons gateaux aux chocolats ♥

    • Camille G
      21 février 2015 / 12 h 10 min

      ouais au début on perd du poids mais après on compense pas d’autres aliments nouveaux et on reprend 😀

  16. Amandine
    21 février 2015 / 11 h 37 min

    Tu as peut-être des moments de craquages mais au moins tu sais ce qui provoque ton acné et peut la contrôler…Relativise ! Moi j’ai de l’acné depuis mes 12 ans et j’en ai 25. Après pilule, antibio et j’en passe j’ai décidé de tout arrêter il y a deux/trois ans. A la suite, j’ai adopté le régime que tu décris très strictement, au point de connaître presque par coeur mon tableau d’aliments et leurs indices glycémique respectifs. Je l’ai suivi à la lettre pendant plus d’une année avec très peu d’écarts. J’ai abandonné parce régime sans gluten/sans lactose/ IG bas ou pas, il n’y a pas de réelle différences au point que dans certains cas, l’apparition des boutons reste un mystère. Du coup, que je mange un pain au chocolat ou un fruit à IG bas, si des boutons ont envie de pointer le bout de leur nez, ils ne se gêneront pas !

    • Camille G
      21 février 2015 / 12 h 09 min

      le stress joue un rôle considérable …. mais oui après on ne réagit pas tous pareil et c’est bien là le souci !!! courage à toi en tout cas !!!

  17. Val
    22 février 2015 / 12 h 35 min

    40 ans et dans la même galère que toi, allergie au gluten et lactose désormais diagnostiquée officiellement par un spécialiste …Tu le sais, je suis déjà venue commenter par ici plusieurs fois… Alors oui, la vie sans gluten ni lactose n’est pas simple parce que le monde extérieur n’y est absolument pas adapté. Faut toujours prévoir car c’est fini le temps où la boulangerie du coin nous sauvait d’un petit ou grand creux… Mais quand même, quel soulagement de comprendre le pourquoi du retour de ses spots à mon âge avancé…et d’avoir pu me passer de traitement de cheval (roaccutane, androcur et autres proposés) rien qu’en maîtrisant mes assiettes.
    Je m’accorde comme toi quelques craquages et en connait désormais les conséquences : spots deux jours après maximum!
    Mais même cela, ça a quelque chose de rassurant: J’en connais le côté systématique et ne me demande plus d’où ils sortent! et du coup, je les vis nettement mieux quand ils arrivent!
    Un coup de tea-tree/ lavande vraie puis cicalfate et leur sort est réglé!!
    J’ai finalement d’autres croix de santé plus lourde à porter que celle-ci et essaie toujours de relativiser, même pour les plus graves…
    Bon courage pour cette lutte à vie et merci encore pour tes précieuses recettes qui m’ont tant aidée à passer le cap de ma nouvelle vie culinaire, beaucoup plus riche que je ne l’aurais pensée au départ!! :0)

    • Val
      22 février 2015 / 12 h 39 min

      Re moi: Pour la raclette par contre, pour répondre à un des posts plus haut, après avoir lu à plusieurs reprises qu’elle ne contenait que des traces infimes de lactose, je m’en suis autorisée une il y a peu, eh bien: zéro poussée!!! Mais je n’ai consommé avec que du jambon blanc sans gluten ni lactose (car la charcuterie a priori est bien plus traitre de ce côté là…).

    • Camille G
      24 février 2015 / 17 h 10 min

      comme quoi ça dépend :!:!

    • Val
      25 février 2015 / 11 h 38 min

      Disons que vu que mes boutons semblent essentiellement venir de l’allergie au gluten/ lactose; tout fromage qui n’en contient pas (ou très peu) n’est sans doute pas nocif pour moi. Il n’empêche que je ne consommerai des produits au lait de vache que rarissimement…

    • Charlotte
      14 décembre 2018 / 17 h 42 min

      Bonjour,
      Comment as-tu été diagnostiqué ?

  18. Sophie
    24 février 2015 / 14 h 34 min

    Coucou Camille 🙂 j’ai lu ton parcours anti acné et je m’y retrouve totalement! Mais je t’avoue que j’ai poussé la démarche un peu plus loin en me demandant… POURQUOI on nous conseille toujours de manger +++ de laitage (de vache) etc alors que… c’est juste… mauvais? ^^" et des fois aussi je me dis que des gens comme toi (ou moi :p ) on a "de la chance" que ça s’affiche sur notre visage, parce que nombre de personne continuent à consommer ses aliments parce qu’elles n’en voient PAS les dégâts et se disent que tout va bien ^^!!!

    Alors voilà, moi ça fait 1ans et 5 mois que je suis devenue vegetalienne o/ alors l’intolérance des gens je la connais, les réflexions aussi… Mais en attendant le résultat est là: peau nickel! J’ai tj été mince et mon poid n’a pas bougé.

    Je voulais tout simplement te donner un conseil: forcer sur les fruits! Et veiller à manger ASSEZ. C’est super simple: dès que tu ne manges pas assez ton corps va vouloir compenser et va essayer de chercher ce qu’il lui manque dans les aliments qu’il connait. Je m’explique: tu manges pas assez de fruit par exemple… il a besoin de fructose (naturel rpz) et va foncer sur du glucose rapide: biscuits, sucreries etc et c’est pareil pour pas mal d’autres trucs… Voici une image qui explique en 2-2 les craquages!

    https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/74/5f/5c/745f5c88b36c3673a999c7c85301dde9.jpg

    Donc voilà, mange assez et tu verras que petit à petit tu n’aura PLUS ENVIE du tout de ces aliments que tu trouves pour l’instant encore trop bon :p

    PS: il est en train de m’arriver un truc que je n’aurais JAMAIS soupçonné.. L’odeur de la viande (cuite encore plus) me dégoûte au plus haut point! Alors qu’il m’arrivait régulièrement de saliver aux moindres effluves auparavant… Le corps à parlé 😉

    Des bisous et du courage dans ce nouveau mode de vie (ok ok 2 ans je sais c’est pas si nouveau, mais tant qu’il y a des doutes ou des incertitudes et des craquages c’est que c’est pas bien ancré)

    • Camille G
      24 février 2015 / 17 h 10 min

      coucou Sophie ! Merci beaucoup !! J’ai imprimé l’image !!!!! Je vais la mettre sur le réfrigérateur en rentrant ahah 😀 Oui j’adore ça les fruits ! je mange pommes granny, mangues, banane essentiellement !!!! Oui j’étais au courant pour les craquages mais parfois c’est tellement meilleur de manger ce gâteau plutôt que ce fruit là… c’est bien là le SOUCI ! 😀

      Je vais essayer de manger davantage de fruits. Merci pour tout et pour ton encouragement !

  19. Lisa
    16 mars 2015 / 23 h 10 min

    Bonjour,

    Je viens de découvrir ton blog. Cet article m’a beaucoup touchée car je m’y retrouve un peu… J’ai aussi de l’acné et j’essaye d’éviter laitages et gluten (non seulement pour l’acné mais aussi car cela me donne d’autres effets secondaires désagréables). Sauf que bah parfois j’en ai marre et j’ai envie de dire moi aussi je peux manger « comme les autres », sans me poser de question sans me retenir ou vérifier la liste des ingrédients, sans expliquer pourquoi je ne mange pas de pain et que je ne prends pas de yaourt au dessert. D’ailleurs depuis la semaine dernière je fais de petits craquages en achetant des viennoiseries -_- »
    Ca + les efforts niveau soins (naturels) et compagnie = de petits moments de ras le bol comme cela : D

    Bref, je suis tombée sur ton article pile au moment où je ressens cette même chose donc cela m’a touchée, et surtout donné envie de découvrir ton blog ! Je vais donc garder précieusement cette adresse et regarder tes autres articles 🙂

    À bientôt peut-être 😉

    • Camille G
      17 mars 2015 / 0 h 16 min

      Merci Lisa !! Ton commentaire me touche également … Oui parfois on craque on est humain après tout… J’espère te lire sur un autre article 🙂 douce soirée à toi

  20. Didile
    9 avril 2015 / 21 h 52 min

    En lisant cet article, je me sens concernée car nous avons un fils de 15 ans qui ne mange pas du tout du gluten, des produits laitiers, de l’oeuf et des fruits à coque (cette éviction est dûe à sa polyallergie alimentaire sévère) Effectivement il n’a pas d’acné contrairement à ses copains. La différence avec vous est qu’il ne peut pas faire d’écart sinon c’est le choc anaphylactique. Et ayant eu plusieurs fois très peur de mourir, il ne s’y risque pas d’en manger mais la tentation est là quand il sort avec ses copains au Mc Do il ne peut prendre qu’une boisson.
    Je vous comprends mais il faut tenir bon et se dire que c’est ce qu’il y a de mieux pour soi. Il y a plein de recettes innovantes sans gluten et PL. J’ai moi même fait ce régime plusieurs mois et pour la digestion c’est le top.
    Continuez votre blog cela sert à tous.

    • Camille G
      9 avril 2015 / 22 h 26 min

      Bonsoir. Oui je comprends cela ne doit pas du tout être évident pour lui à gérer…. Les tentations ….. Merci beaucoup …. pour votre témoignage !

  21. Laura
    27 avril 2015 / 14 h 02 min

    Super touchée par ton article..
    Je suis exactement comme toi..
    L’acné me rend malheureuse, limite depressive et je connais les vilains..
    Tout comme toi: gluten et produits laitiers.
    J’ai craqué ce we sur les 2: pains et pizza margherita de folie..
    J’étais limite en larmes ce matin…
    Peau granuleuse sur le front et gros boutons joues et front..
    Mais je sais que ca va passer avec la reprise de ma bonne alimentation…
    C’est juste si dur de ne pas se faire plaisir comme on voudrait…ET
    d’être au boulot avec cette tronche de m****!!!

    Merci encore pour ton super blog..
    J’aimerais maintenant avoir un chéri qui ne me prend pas pour une folle quand je lui dis que le gluten et le lait me donne des boutons!!

  22. Laurine
    14 octobre 2015 / 22 h 09 min

    Salut Miss !
    Je me suis intéressée à tes articles, car j’ai une peau très acnéique à 24 ans. Pour ma part il s’agit d’acné hormonale.
    T’es boutons ont ils cette origine ? On les reconnait xar il sont placés autour de la bouche.
    En combien de temps d’arrêt de gluten as tu vu une différence ?
    J’ai bien peur de devoir aussi surveiller mon alimentation… 🙁

    Merci,
    Laurine

    • CamilleG
      15 octobre 2015 / 7 h 03 min

      essaie 2 mois tu verras 😉 bises

  23. Hann
    18 juillet 2016 / 11 h 19 min

    Bonjour,

    j’ai 32 ans, je suis maman..et l’acné me pourrit mon existance au plus haut point. Sauts d’humeurs dès que je m’aperçois qu’un bouton va encore pointer..deprime etc…seule une acnéique peut comprendre une acnéique. Je susi en plein « essayage » d’elimination produits laitiers/gluten, mais je n’y arrive pas toujours. Je pèse dèjà pas lourd, je ne peux pas perdre encore du poids. Après ma grossesse j’ai perdu et perdu (oui je sais à la différence de celles qui ont du mal, mais c’est dur aussi de perdre beaucoup et de n’avoir plus aucune forme).
    Alors oui Camille je comprends, moi je craque tout le temps, un coup repas au travail un coup déprime et un autre coup parce que je me dis que s’il faut c’est juste hormonal et c’est comme ça…
    Je vais tenter de me discipliner plus, au moins essayer de voir une différence. C’est plus simple pour moi d’éliminer les produits laitiers, le gluten j’y arrive pas trop…je trouve que les remplacements sont degue.. 🙁

    merci pour tous ces commentaires encourageants! C’est super d’avoir identifié la cause de votre acné, j’espère y arriver moi aussi.

    • CamilleG
      18 juillet 2016 / 11 h 24 min

      hhello ! Merci pour votre commentaire !!!n C’est une habitude à prendre et franchement c’est facile !!!!

  24. Alex
    14 octobre 2016 / 22 h 02 min

    Salut =)
    J’ai 24 ans, et je suis malheureuse à cause de l’acné, comme beaucoup de personnes, elle pourrit ma vie et m’empêche de vivre complètement …
    J’ai fais plusieurs traitements, limite un rat de laboratoire ! Rubozinc, pilule « contre l’acné », des crèmes, homéopathie, gels en tout genre, ……… j’ai même fais CURACNE ce qui m’a valu un pétage de plomb considérable ! Dermato …. Je sais pas si elle a eu son diplôme ! Bien sur dans un premier temps tout a bien fonctionnés mais la nature revient toujours !
    J’ai commencé une nouvelle pilule « evanécia » il y a 1 mois et 1 semaine, j’ai banni les produits laitier il y a trois semaines – 1 mois (LE FROMAGE ME MAAAAANNNQUE). J’ai de « nouveaux » produits depuis plusieurs mois, je privilégie le BIO ! Maintenant pour mes soins du matin et soir j’utilise, gel moussant non comédogène de marque « Jonzac » eau micélaire et crème « Jonzac », et le soir le même gel moussant même eau micélaire et huile de Jojoba avec des huiles essentielles (mélange maison =) ).
    J’ai des petites améliorations mais il y a toujours des volcans au niveau des tempes et en redescendant. Je ne me maquille pas le teint pour bien laisser respirer la peau parce qu’en général sa empire après !
    De base je fais attention à ce que je mange mais comme tu l’as si bien dis, on est humain et bien évidement on craque de temps en temps…. Je fais aussi beaucoup de sport 1 jour / deux, en bref je fais attention à moi !
    Tout ça pour dire que le gluten j’ignorai qu’il faisait autant de ravage apparemment … Je ne sais pas encore comment on vie sans gluten et je pense que je vais avoir besoin d’aide ^^ Je vais donc suivre tes conseilles en espérant que ce que je fais déjà actuellement est déjà un bon point.
    Maintenant, il faut juste Patience & Détermination ! =)
    Plus qu’à croiser les doigts que sa fonctionne pour moi aussi cette hygiène de vie =)
    PEACE 😉

    • CamilleG
      15 octobre 2016 / 0 h 47 min

      tiens moi au courant

  25. 25 octobre 2016 / 23 h 03 min

    Salut,

    Moi j’ai arrêté le lait depuis 2 ans maintenant et il n’y a pas photo, j’ai largement moins de boutons ! J’ai appris a maitriser mon acné par l’alimentation bien plus qu’avec les 1001 traitement miracles recomandés par les pros. Et quand on craque, ben comme tu le dis, on reprend une conduite saine tout simplement !

    Super ton article ! Bonne continuation 🙂

    • CamilleG
      26 octobre 2016 / 8 h 25 min

      merci 🙂 et oui l’alimentation c’est LA solution 🙂

  26. Claire
    4 novembre 2016 / 16 h 17 min

    Bonjour,
    Mon conjoint souffrait d’acné réactionnel au lactose. Pendant plusieurs années il a donc complètement banni les aliments en contenant jusqu’à ce qu’on aille vivre quelques temps au Canada!
    Bien plus avancés que nous en la matière ils ont sur le marché bon nombre de produits sans lactose mais aussi de la – Lactase – sous forme de gélule qui pallie le déficit dont souffre les « intolérants ». Depuis cette découverte mon conjoint peut s’autoriser quelques plaisirs lactés sans crise d’acné qui s’en suit 😀
    Au début il faisait importer des boites sur Canada maintenant un site français en livre en France Scitec (il me semble) mais peut-être il y en a-t-il d’autres que nous ne connaissons pas.

    En espérant que cette info puisse vous aider, je vous souhaite une bonne journée 🙂

    • CamilleG
      4 novembre 2016 / 18 h 52 min

      Merci Claire ! Je ne suis pas trop pour les médocs mais bon 😉

    • Claire
      5 novembre 2016 / 0 h 29 min

      Ce n’est pas un médicament mais un complément 🙂

  27. Cindy
    19 mars 2017 / 20 h 42 min

    Il ya de super restaurant sans gluten et sans lactose ! Avec des burger des pizza ! Mais tu peux aussi trouver des boulangeries sans gluten ! Fini les remords après cracages 😉

    • CamilleG
      20 mars 2017 / 18 h 00 min

      oui mais bon c’est parfois bien chimique leurs trucs !

  28. Émilie
    25 mai 2017 / 13 h 00 min

    Bonjour, j’essaie d’arrêter le lactose depuis presque 2 mois et je vois nettement la différence au niveau de l’acné.
    Pas + tard que la semaine dernière, mariage le samedi donc j’ai mangé du dessert plein de crème et le dimanche mcdo avec un bon gros mc flurry… aïe aïe aïe la cata sur ma peau s’en est suivie toute la semaine…
    Le lactose est donc pour moi vraiment en cause…
    Par contre je me pose la question à savoir si une allergologue peut détecter une intolérance au lactose…
    Si oui je prendrais rdv car mes proches me prennent pour une folle avec cette hsitoire…

    • 25 mai 2017 / 14 h 25 min

      C’est pas fiable leurs tests. . J’ai plusieurs échos. .. le lactose ne sert à rien de toute façon pour ton corps .. tu t’en fiches de ton entourage ne vis pas pour eux … laisse les dans leur ignorance et vis pour toi 😉

  29. massolini
    30 août 2017 / 18 h 16 min

    Bonsoir Camille,
    Pourrais-je savoir si votre méthode fonctionne toujours sur vous? j’ai 26 ans et de l’acné mycrokystique depuis l’adolescence.
    Avez-vous une peau nette ou quelques imperfections de temps en temps ?

    Dans l’attente de votre réponse

    Cordialement
    Massolini

    • 30 août 2017 / 19 h 02 min

      Bonsoir oui ça marche. Mais il faut attendre 3 mois pour voir si ça marche

  30. Niezgoda
    13 novembre 2017 / 19 h 53 min

    Bonjour,
    Je fais pareil depuis bien longtemps et effectivement ça marche merveilleusement bien. En revanche je ne sais pas pour les yourtes au lait de vache mais SANS lactose. J’ai trop envie d’y goûter mais peur de rechute car pour c’est un peu long pour s’en débarrasser après. Vous avez peut-être essayé… ? Je peux ou pas ?
    Merci et bon courage… parce qu’il en faut du courage 🙂 Le fromage et le pain c’est si bon, malheureusement.
    Monika

    • CamilleG
      Auteur
      14 novembre 2017 / 11 h 00 min

      Ah je ne connais pas du tout ! Mais je ne suis pas portée dessert au lait 😉 Merci pour l’info !

  31. Alex
    19 février 2018 / 15 h 33 min

    Bravo pour ton courage face à toutes ces tentations.
    Perso, je pense que l’acné est notre ami, car consommer du lactose et du gluten n’a rien de naturel pour un être humain, donc l’acné est comme un signal d’alerte pour nous aiderà retrouver le bon chemin d’une alimentation naturelle et non transformée.

    • CamilleG
      Auteur
      20 février 2018 / 12 h 14 min

      Carrément ! Je suis d’accord !!!

  32. Émilie
    13 mai 2018 / 21 h 59 min

    Merci Camille pour ton témoignage. Je me bats contre l’acné depuis 25 ans. Je me retrouve enfin dans le récit d’une autre et ça fait du bien de savoir que je ne suis pas seule au monde à réduire son acné grâce à une alimentation sans gluten et sans lactose. Courage on va y arriver 💪👏👍

  33. Maschio
    25 mai 2019 / 8 h 32 min

    Cela fait maintenant 10 ans que j’ai de l’acné, et pourtant je n’ai que 19 ans, j’ai fais la grosse erreure de penser que la pilule pourrait guérir ceci, du coup cela fait 2 ans que je la prends (minerva 35, générique de diane 35 et à présent misolfa) en bref des pilules de 3ème et 4ème génération dont les effets secondaires me font énormément peur. Et pourtant, même en les prenant j’ai encore pas mal d’acné, même si j’en ai moins. Je souhaite l’arrêter mais je sais que ça va revenir comme c’était avant x3. En soit ça ne me fait pas peur d’être une calculatrice quelques temps mais je veux pouvoir m’assurer que ce soit qu’un temps et que je trouve un moyen de faire disparaitre tout ça par la suite…
    J’ai longtemps pensé que ça venait peut-être du Lactose ou du Gluten ou des deux sûrement, mais suivre un régime sans lactose ou sans gluten me parait très compliqué… Peut-être que le sans Lactose serait probablement plus à ma portée que le gluten et c’est celui qui me fait le moins peur mais le gluten est partout et ce régime est déjà très dur à réaliser alors combiné avec le sans Lactose je ne sais pas vraiment quoi en penser.

  34. Mélodie Bredin
    11 décembre 2019 / 5 h 50 min

    Génial ton article, je me sens moins seule. Ça me paralyse de me dire qu’avec l’hiver qui arrive, je rêve de raclette et de charcuterie… Que parfois tu passes des semaines à faire gaffe et tout maintenir et que le moindre craquage te paralyse et où tu passes pour une gamine qui prend pas soins d’elle, qui paraît sale… Alors que tu as un rituel soins drastique au top. Et tu passes ton temps à croiser des gens avec des peaux niquel qui ont jamais connu d’acné et la tu sens l’injustice à plein nez. C’est évident que cela est liés aux apparences et que ces douleurs au visage entretiennent des ruminations interne de honte, de colère, de déception de soi mais ptn ya tellement plus grave, c’est un vrai boulot de relativiser et d’accepter… Vivre avec et accepté ces boutons comme une continuité de soi car si t’apprend a les aimer peut être ils te le rendent lol

    • CamilleG
      Auteur
      11 décembre 2019 / 11 h 01 min

      Coucou Mélodie. Merci pour ton message. L’acné ça se soigne bien maintenant. Après il faut que chacun trouve la solution qui lui convienne. Pour avoir un peu tout testé, moi c’est l’alimentation qui me soigne. Mais oui, c’est frustrant !!

  35. Shake
    25 août 2020 / 9 h 11 min

    Article qui reflète plutôt bien ma réalité.
    Homme noir 30 ans, peau acnéique douloureuse, parents à peau acnéique également.
    Par contre grand parent à peau nickel (même à un âge très avancé).

    Je n’avais jamais réellement fait le lien entre acné et alimentation sinon en essayant juste de suivre les recommandations que j’entendais par ci et là et aussi de mes parents (surtout mère) qui disaient d’éviter le gras dans l’alimentation. Ce qui n’a jamais réellement marché et la période de ma vie où j’ai eu une peau vraiment nickel était une pendant laquelle j’avais une alimentation extrêmement grasse paradoxalement.

    Pendant mon adolescence j’ai eu une acné d’adolescent des plus normale avec de temps en temps de véritable gros bouton douloureux mais impossible de mettre le doigt sur la cause car épisodique. Faut dire que mon alimentation était pour la plupart naturellement sans lactose et sans gluten du à l’environnement dans lequel j’ai grandi. Nourriture naturelle, diverse et presque pas de lactose ou gluten dans presque tout ce qui est vendu comme aliment.

    J’ai longtemps cru au mythe de la peau sale, des pores bouchés, de la mauvaise hygiène de vie, de l’alimentation pas saine etc… Sauf que rien de tout cela ne s’appliquait dans mon cas et pourtant ma peau était couverte de boutons gros pustuleux et douloureux de surcroît. Dans mes moments les plus désespérés j’ai même pendant un moment lavé ma face à de l’eau de javel dilué car si le problème provenait de bactéries, saletés ou autres truc pas hygiénique, il n’y a rien qui puisse résister à l’eau de javel…en vain toujours des boutons…et à part une peau d’un aspect pas des plus attractif, très luisante, tiré, sèche, je n’y ai rien gagné.

    J’ai testé tous les produits miracles que j’ai pu trouvé, pommade, pain, savon à si ou ça, désincrustant, gommage, masque, eau micellaire, etc…rien aucune amélioration notable ou que je puisse attribuer directement à ces produits miraculeux sur une période assez longue (au moins 3 mois).

    Je tiens à rappeler que j’ai une forme d’acné particulière qui ne touche principalement que le bas de mon visage et mon nez et mon menton, presque tout le reste de mon visage n’est pas touché par cet acné, ce n’est pas une acné calculette mais une forme d’acné qui donne de gros boutons rougeâtres, puis pustuleux et qu’en plus de ça, ils sont extrêmement douloureux et qui après laissent de jolies cicatrices profondes sur la peau qui peuvent ne jamais disparaître pour certaines, transformant une partie de ma mâchoire et menton en la surface de la lune . Et après m’être informé, j’ai appris que cette forme d’acné est principalement de type hormonale.

    Je n’y comprenais rien, comment puis je avoir une acné hormonale alors que je suis un homme et que mon taux d’hormone ne varie pas comme celui d’une femme en théorie.

    Ayant toujours eu naturellement une alimentation plutôt très pauvre en gluten et lactose, ces boutons n’apparaissaient que de façon épisodique et n’était pas si gros, ne duraient pas si longtemps et ne se manifestaient que très rarement à plus d’un à la fois. Donc cela restaient gérable même si cela m’obligeait à me lancer de façon régulière à la recherche de la pierre philosophale dans toutes les pharmacies, sites ou blog qui pourraient me donner une solution définitive à mon problème.

    Je ne vais pas rentrer dans les détails ici mais j’ai toujours eu une alimentation que l’on peut qualifier d’extrêmement saine depuis tout petit et n’ai jamais vraiment manger ou aimer manger certains aliments qu’on pourrait qualifier aujourd’hui de nocifs pour la santé, même au seins de ma famille, je n’ai jamais mangé certains aliments qu’eux ils aimaient pour des raisons qui me sont inconnus. j’étais connu dans ma famille comme celui qui avait l’alimentation la plus saine même si ce n’était pas voulu, je n’étais juste simplement pas attiré par certains aliments ou certaines formes d’alimentation. Donc il m’était presque impossible de faire le lien entre mon acné et mon alimentation.

    Puis lorsque j’étais étudiant, j’ai travaillé dans une pizzeria (pizza hut) et c’est là que pour ainsi le dire, tout s’est gâté, mes mandibules se sont couvertes de ces gros boutons l’un après l’autre sans arrêt, lorsqu’un disparaissait un autre faisaient son apparition et je porte encore sur mon visage des souvenirs de cette époque, et pourtant je n’en abusais pas mais ça me servait de comble tout lorsque j’avais la flegme ou pas le temps, ce qui arrivait souvent car j’étais en école d’ingénieur. Et puis faut dire que lorsque tu peux manger toutes les pizzas que tu veux, faire toutes sortes de combinaisons qui t’inspirent et qu’en plus c’est gratuit, en général tu ne te priverais pas non plus.

    Après quelques mois de ce délicieux mais catastrophique régime pour ma peau et mon acné, je me suis posé des questions et le seul véritable changement qu’il y avait eu dans ma vie durant cette période avait été l’introduction des pizzas dans mon alimentation et après quelques recherches et j’ai fait le lien entre lait(mozzarella, raclette, etc..), hormone et bouton. Et après un arrêt des pizzas au fromage, bien que j’ai trouvé quelques astuces pour continuer à faire mes pizzas même sans mozzarella principalement, j’ai pu constater une amélioration et une diminution nette des boutons sur mes mâchoires et mon acné en général. Et après avoir réduit au stricte minimum mes apports en produits contenant du lactose, j’ai pu constater une disparition presque totale de ces boutons, globuleux, pustuleux et douloureux de mon visage.

    Tout ceci marche tant qu’on ne rechute pas car malheureusement comme mentionné par d’autres ici, un écart ici et là et on le paie cash 24 ou 48 h plus tard, la différence est ici qu’on sait au moins d’où vient le problème cette fois ci et que toutes les bonnes pensées du monde et tout le pensé positif ne marche pas malheureusement, tu manges, tu paies.

    Vous remarquerez que jusqu’ici je n’ai pas encore parlé de gluten car jusque là, le gluten et aliments qui en contiennent ne faisait pas vraiment parti de mon alimentation, du moins pas au quotidien. Mais il y’a environ quelques années pour des raisons de praticité et disponibilité suite à certains changements, j’ai du incorporé le gluten dans mon alimentation et dès ce moment j’ai commencé à avoir des boutons sur le nez et à nouveau sur le menton comme ceux que j’avais lors de ma période «  »pizza » », des remontés et brûlures gastriques et une fatigue générale…

    mais je ne faisais pas le lien impossible ce n’est pas comme si j’avais introduit un nouvel aliment mais j’ai seulement augmenté le volume de certains et j’attribuais ces gros boutons à mes occasionnelle rechutes de produits au lactose et me disait que peut être mon organisme avait juste changé la zone où il manifestait son mécontentement (nez au lieu de mâchoire) ou que cela venait de mélange d’aliments dans mon ventre. Si bien que parfois je m’évitais de manger certains types d’aliments différent pendant un minimum d’espace de temps pour éviter des mélanges dans mon estomac, cela marchait plus ou moins bien mais pas systématiquement.

    Puis lors d’un épisode de ma vie durant lequel je me suis retrouvé à être forcé de jeûner durant près d’un mois en ne mangeant presque rien ou très peu et en ayant l’hygiène la plus douteuse que je n’ai jamais eu de toute ma vie (parfois plusieurs jours d’affilé sans bain, même pas un filet d’eau sur le visage), j’ai découvert au terme de cet épisode que n’ont seulement ma peau du visage était devenu nettement plus qu’avant mais qu’en plus de cela, durant toute cette période malgré l’absence d’eau, de savon, d’exfoliant, de gommage, de désincrustant, d’hydratant etc…il n’était pas apparu un seul bouton sur mon visage, gros ou petit.

    Ceci contredisait principalement tout ce en quoi je croyais et avais appris, comment un visage si «  »sale » » peut il paraître si clean ? C’est là que j’ai compris que la solution à mes problème de peau ne se trouvait pas à la pharmacie ou au rayon beauté mais ailleurs et je dois vous avouer que l’idée de revenir à une vie des plus sauvage à la tarzan, ne m’a pour un instant pas paru une si mauvaise idée que ça. Seules les personnes qui souffrent d’une acné qui parait en désaccord avec son environnement ou son âge savent tout ce qu’on est parfois près à sacrifier et les bêtises qu’on est prêt à faire pour avoir juste une peau normale sans trop de problème…

    Après cette période, le jour du retour à la normale, je me suis goinfré comme un porc. J’ai avalé tout ce qui me tombais sur la main même les choses que je ne consommais pas d’habitude sauf tout produit contenant du lait et ben 24 ou 48 h plus tard, j’avais le nez et le menton couvert de bouton gros, rougeâtres, bientôt pustuleux et déjà douloureux. Je n’avais pourtant pas consommé de produit laitier depuis plus d’un mois, j’ai repassé tout ce que j’avais mangé pour voir s’il y avait un avec du lait en troisième, quatrième, ou cinquième composant ou même en trace, mais rien, j’avais bien été prudent car il faut dire que lorsqu’on a de l’acné et qu’on obtient enfin un visage qui ressemble à ce qu’on peut qualifier de normal, on fait de son mieux généralement pour le garder ainsi.

    J’ai d’abord attribué cette rechute aux aliments industriels que j’avais mangé, mais j’ai par la suite isolé et pour ainsi dire testé si c’était l’industriel le problème mais cela n’a pas vraiment été concluant, j’ai ensuite attribué la rechute aux différents mélange d’aliments dans mon estomac car j’en avais avalé de toute sorte mais rien de concluant non plus. J’étais pour ainsi dire résigner et un peu désespérer et démoralisé. J’allais devoir traîner cette tare qui est une nuisance à ma vie sociale toute ma vie, réellement ? il n’y a donc rien à faire pour se débarrasser de cette merde sans utiliser un produit abrasif pour la santé ?

    Mais la période de jeûne forcé m’avait laisser avec pleins de questions sans réponse mais au moins une piste à suivre…l’assiette. Je ne pouvais pas jeûner toute ma vie alors il ne me restait plus qu’à trouver les aliments que je devrais ou ne devrais pas manger, ou quel mélange faire ou pas faire. Mais comme les boutons n’apparaissent pas toujours immédiatement après la bouffe sinon 24, 48, 72h ou même plus après c’est difficile de vraiment savoir et d’en faire une science exacte.

    Cependant quelques mois plus tard, je me suis à nouveau retrouver dans une situation où mon apport nutritionnel avaient à nouveau changé, j’étais forcé de m’adapter à mon environnement…durant cette période peu de choses étaient réellement différentes, mais je constatais une nette amélioration de ma peau mais j’étais toujours incapable d’identifier la véritable cause, était ce dû au fait de ma consommation élevé d’eau ou autre ?Difficile de mettre le doigt dessus. De retour à une situation normale, j’ai constaté le retour de mon acné. Seulement cette fois ci, les aliments que j’avais consommé les jours précédent étaient très limités et à première vue tout à fait inoffensif, rien d’industriel, rien contenant du lactose, j’étais perdu. Je pensais mon cas définitivement désespéré.

    Ce n’est que quelques jours plus tard, que couché et pensant à tout et à rien, je me suis mis à penser au tennis puis à Djokovich puis à son intolérance au gluten, puis à mes brûlures d’estomac et remonté acides et puis au fait que je ne les avait pas eu il y’a un bon moment déjà, et si j’étais intolérant au gluten aussi ? Et moi qui me moquait avant de ces gens disant qu’ils ne pousseraient pas le bouchon un peu trop loin ? comment peut on être intolérant à quelque chose de si naturel et qu’il y’a partout ? J’avais attribué le fait que le lactose me donnait de l’acné au fait qu’il devait certainement être plein d’hormone dont sont gavés les vaches. Mais du blé ? Cela n’aurait aucun sens. J’en ai mangé toute ma vie depuis tout petit, pas tout le temps bien sur, mais assez souvent et très souvent même parfois lorsqu’un parent proche à moi possédait une boulangerie autrefois donc du blé, il n’y a aucune chance que j’y sois allergique. Si je l’avais été, cela se saurait depuis lors.

    Et ben lorsque j’ai commencé à regarder en arrière, je dois vous dire comme j’ai commencé à me sentir bête. L’un après l’autre lorsque j’ai commencé à regarder les aliments que j’avais consommé avant chaque grosse rechute après avoir réduit le lait au strict minimum, il y avait toujours un produit à base de ou contenant du blé qui pointait le bout de son nez dans tout ça. Et la période durant laquelle ma beau a été la plus belle si bien que j’en recevais même des compliments était une période où mon alimentation était sans lactose sans gluten et sans produits industriels. Mais je n’avais jamais fait le lien car c’était la seule période où j’ai été célibataire durant ces dernières années et donc pour ainsi dire «  »libre » » de suivre une alimentation qui m’est «  »naturelle » », car une fois que tu es en couple, c’est beaucoup plus difficile de faire et suivre ce type d’alimentation, à moins que ton/ta partenaire la suive aussi.

    L’une des raisons pour lesquelles il m’a été aussi difficile d’isoler ces problèmes est aussi dû au fait que durant ces périodes, j’étais en couple et avec des partenaires qui pouvaient pour ainsi dire tout se permettre et avaient une peau sans aucune imperfection, même pas un bouton, alors on ne s’imagine même qu’en réalité on a pas le droit de manger ce que les autres ont le droit de manger car on s’imagine tous égaux devant la nourriture. Ceci pour aussi dire qu’à l’opposé de certaines personnes ici, je ne considère pas le blé ou le lait ou l’industriel (bon pour l’industriel ça dépend un peu) comme étant des aliments purement nocifs car je connais et j’ai connu beaucoup de personnes pour sur lesquels cela n’avait absolument aucun impact quel qu’il soit cependant, je reconnais absolument qui ‘ils sont tous nocifs pour MOI.

    Autre chose que j’aimerai mentionner, si tu es intolérant(e) au lactose ou gluten, regarde un peu dans ton arbre généalogique et tu verras que tu n’es surement pas la seule et fait le savoir aux autres, car comme je l’ai dit au début mes grands parents n’ont aucun problème de peau alors que presque tous mes oncles et tantes si et leurs acné n’est apparu que plus tard lorsqu’ils ont quitté le domicile familial. Et lorsque je regarde la véritable différence entre l’alimentation de mes grands parents et ceux de mes oncles et tantes, la véritable différence réside dans l’absence ou la présence de ces deux ingrédients.

    Déjà lorsque j’ai su que le lactose me posait problème, ça m’a énervé à un point car une fois que tu retires le lait de tes ingrédients il y’a des rayons que tu ne visites même plus au supermarché, pas que j’en consommais comme un malade avant mais avoir la POSSIBILITÉ d’attraper quelque chose en passant en cas de fringale est bien pratique mais lorsqu’à cela tu rajoutes du gluten, tu peux facilement gommer 80% et plus des rayons du supermarché et c’est assez démoralisant d’avoir cette liberté de manger prise comme ça pour des raisons inconnus. Alors lorsque tu flanche et que tu le pais cash un jour ou deux plus tard, tu te demandes si ces 5, 10 ou 15 minutes de pur bonheur en valait vraiment la peine pour te balader avec ça pendant quelques jours à un moins sur le visage. FUCK !!!

    Et oui, je ne l’ai pas dit mais une fois après avoir écarter le lactose et le gluten de mon alimentation, j’ai pu retrouver une peau «  »normale » ». Certes avec toutes les imperfections laissées par toutes ces années d’ignorance mais au moins maintenant il n’y a plus de réelle surprise, je sais d’où ça vient en cas de rechute. Certes il n’y a pas d’études médicale qui prouve la causalité mais il serait important tout de même que les médecins acceptent et présentent au moins la corrélation, j’aurais gagné du temps et n’aurait pas abîmé ma peau durant toutes ces années avec toutes sortes de produits, traitement et procédés hasardeux pour la plupart alors que un traitement efficace et simple aurait été de commencé par regarder dans mon assiette mais j’imagine qu’il est plus rentable de prescrire des trucs aux gens dès le départ. Même si je ne suis pas certains que j’aurais fait mieux vu à quel point cette façon de manger est assez limitative et contraignante.

    Voilà, je crois que je suis arrivé au bout. Merci de partager ton expérience, ça prouve au moins qu’on est pas seul et qu’il y’a quelque chose à réellement examiner de près. Si ton acné est hormonale plutôt tardive ou continue bien après l’adolescence regarde d’abord dans ton assiette !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.