J’ai testé la nouvelle gamme Zéro Feel de Sloggi

Cela fait des années que je ne porte plus de soutien-gorge. Entre les bretelles qui glissent, l’inconfort des matières, les armatures qui scient, la coupe et la taille qui ne vont jamais, je dis non merci, plus jamais. Rassurez-vous je ne me trimbale pas les boobs à l’air. Je suis passée du côté obscure : les brassières (et non, je n’ai pas rejoint le courant des no bra haha). Mais attention, quand je dis brassières je ne parle pas de celles hideuses en mode grand-mère comme vous l’imaginez. Non, non, il en existe des modernes super jolies.

Même combat pour les culottes, je trouve que c’est une galère de tomber sur des modèles qui taillent correctement dans lesquels on se sent à l’aise.

Si je vous parle de ça dans cet article, c’est parce que je viens de tester des produits révolutionnaires ! Il s’agit de lingerie et plus précisément de la gamme ZERO Feel de Sloggi.

Mais avant de commencer, connaissez-vous l’histoire de Sloggi ?

Sloggi est effectivement une maison de sous-vêtement. Elle a été créée en 1979 et fait partie du groupe Triumph International. Ce groupe est spécialisé dans l’industrie du textile et plus particulièrement dans l’univers de la lingerie. Le groupe Triumph décide de lancer la marque Sloggi pour se spécialiser dans les sous-vêtements en coton. Tout comme les autres marques du groupe Triumph International, Sloggi commence par commercialiser des produits uniquement destinés aux femmes. La marque révolutionne le monde de la lingerie grâce à un bas fait à partir de coton extra-peigné et entouré d’un élastique en lycra. Une première dans l’histoire ! Ce n’est qu’en 1986 que Sloggi lance ses premiers sous-vêtements pour les hommes. La nouvelle marque Sloggi For Men confectionne alors des slips et des boxers.

La marque est aujourd’hui n°1 des ventes en Europe. Depuis 1979, elle a vendu plus de 1.3 milliards produits en prenant soin de mettre en avant un argument plus qu’essentiel dans le domaine de la lingerie : le confort (mais aussi la qualité et l’esthétisme).

Focus sur la gamme ZERO Feel

Leur accroche de la campagne, imaginée par l’agence Mullenlowe London pose les bases base de leur discours : Libérez-vous ! Cela fait maintenant trois ans que cette gamme existe et au fil des saisons elle ne cesse d’évoluer. En mars 2020, Sloggi introduit septnouveaux modèles. La plus-value de ces modèles ? Des vêtements effet seconde peau invisibles. Zéro gêne, zéro marque et surtout zéro contrainte. Bye bye les armatures de l’enfer.

Et excellente surprise, les hauts et bas aillent confort, design mais aussi glamour.

Sloggi s’appuie alors sur des visuels décalés et colorés à l’esprit manga que l’on peut croiser dans des campagnes d’affichage en centres villes, dans la presse et bien entendu sur Internet. On découvre alors six femmes, un brin féministe, légèrement pin-up mais surtout des femmes de pouvoir. Celles qui se sentent en confiance, libres et qui n’ont pas leur langue dans la poche.

Ah et j’allais oublier, Sloggi a bien entendu intégrer des influenceurs dans son dispositif de communication. Ces derniers ont été immortalisés au crayon pour créer une BD 100% digitale.

Et les produits dans tout ça ?

Comme je l’évoquais, la marque a sorti sept nouvelles références. Fabriquées dans une matière ultra légère brevetée au Japon, les sous-vêtements deviennent invisibles grâce au thermocollage, fini les coutures. Les coupes se distinguent toutes des unes et des autres avec leurs décolletés et leurs dos variés. Et la bonne nouvelle c’est qu’ils se déclinent dans une dizaine de coloris. Pour chaque haut est bien évidemment associé un bas, on peut ainsi se procurer une parure si on le souhaite. Perso je suis du genre à dépareiller, sous-vêtements comme maillots de bain.

Je n’ai pas reçu toute la gamme (malheureusement).

Le ZERO FEEL RACER

C’est celui que j’ai reçu en rouge. Il n’a rien d’extravagant, il est classique. Il est rembourré au niveau de la poitrine tout comme ses congénères (mais les coussinets peuvent s’enlever). Il est ultra-doux (coucou le Lycra), ne serre pas. J’hésitais pour la taille, j’ai finalement pris M, je ne regrette pas, il est parfait et je ne me sens pas du tout compressée. Très fin, il reste tout de même extensible. Franchement pour se sentir libre de ses mouvements c’est la pièce qu’il faut.

Je ne doutais absolument pas confort mais je me questionnais sur le maintien compte tenu du matériau élasthanne. Et quelle n’a pas été ma surprise en l’enfilant.  La brassière donne vraiment l’impression de ne rien porter du tout, aussi bien du point de vue sensoriel que visuel, sous les vêtements. En revanche on se sent maintenu, ça me pressait un petit peu au niveau des épaules, peut-être parce que je suis grande (1m76) ?

Comme vous le remarquerez sur les photos, on peut enlever les coussinets.

Composition : 73% polyamide et 27% élasthanne
Lavage en machine maximum 40 degrés
Fabriqué au Vietnam

Le ZERO FEEL TOP

Un basique, une brassière lambda dans sa forme mais je ne la trouve pas hyper moderne contrairement aux autres produits.

Le ZERO FEEL LACE

Qu’est-ce qu’il est sexy celui-ci ! Si vous cherchez la version dentelle, la voici. Elle se décline en bandeau ou en brassière.

J’ai reçu deux bas, pas le haut. Une culotte genre shorty aubergine et une culotte échancrée au niveau des fesses noir. Ces pièces sont franchement trop belles avec leurs détails en dentelle. Je les ai choisies en M (pour un petit 38). Confortables ? Oui pour le shorty mais j’aimerais bien tester le L pour la culotte noire pour mieux comparer.

Est-ce qu’on les voit ? Je vous laisse juger par vous-même. Oui, un peu. Bon en même temps je porte un pantalon slim.

A gauche avec une culotte lambda. A droite avec celle de Sloggi.

Composition : 58% polyamide et 42% élasthanne
Lavage en machine maximum 40 degrés
Fabriqué au Vietnam

Le ZERO FEEL BRALETTE

Celui-ci est décolleté en V, j’aime beaucoup. En plus il détient l’effet push up.

Le ZERO FEEL SOFT BRA

Malheureusement ce n’est pas mon truc, il a un système d’agrafage dans le dos pour fermer, tout ce que je déteste même si la fermeture est ultra-plate. Il ravira celles qui cherchent avant tout un maintien puisqu’il est renforcé au niveau de la poitrine.

Le ZERO FEEL BODY

On peut le porter avec un jean, une veste par-dessus pour un look rock.

Le ZERO FEEL NATURAL

Il se décline en brassière et ou débardeur.

Parlons des petits hics

J’ai une crainte, enfin 2.  Que les brassières se détendent et qu’elles fassent transpirer (et que ça laisse des traces même après lavages, comme sur les t-shirts blancs, vous voyez ?).

Et bien après avoir porté une journée la brassière rouge (j’ai bossé et marché une heure, rien de fou) j’ai trouvé qu’effectivement je transpirais. Je ne dirai pas plus que d’habitude certes. Mais j’ai été déçue de voir que le lendemain, les traces de transpiration n’étaient pas partie. Je l’ai alors mise à laver à la machine pour voir si elles allaient disparaître et la réponse est OUI. Ouf.

J’ai malgré tout été conquise par ce test et je vais prochainement me commander le Zéro Feel Lace en noire pour éviter les marques !

Connaissez-vous cette gamme de produits  invisibles ?

9 Commentaires

  1. Romain
    22 juin 2020 / 11 h 31 min

    Tu es super classe en rouge et noir ! 🙂

      • Lea
        22 juin 2020 / 19 h 43 min

        Sympa certains modèles mais pas donné !

  2. Seb
    22 juin 2020 / 12 h 48 min

    Attention tu vas finir en jogging/baskets ou même pire en leggings/ballerines !!

      • seb
        23 juin 2020 / 8 h 26 min

        ahhh j’aime quand tu causes comme ça 🙂

        • CamilleG
          Auteur
          24 juin 2020 / 12 h 59 min

          Ne t’y habitue pas trop ahah.

  3. Blou
    23 juin 2020 / 10 h 27 min

    Ah ils ont l’air hyper confortables ! Moi j’ai rejoins le côté obscur du côté obscur, je ne porte plus de soutif ni de brassières, mais parfois j’en reporte, selon l’occasion ou le vêtement, ou parfois juste comme ça (puis je me rappelle pourquoi je n’en porte plus). Du coup comme je dois me refaire une réserve de soutien-gorge (ben oui en 6 ans le corps change…), je vais jeter un coup d’oeil, en plus les couleurs sont très belles !

    • CamilleG
      Auteur
      24 juin 2020 / 12 h 58 min

      Coucou Blou. Ah oui ! Ouais après il faut se sentir bien, c’est l’essentiel. Oui niveau couleur ils ont du choix, c’est chouette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.