La chirurgie esthétique chez les jeunes

La chirurgie ou les actes esthétiques n’ont jamais été autant à la mode qu’aujourd’hui, et plus particulièrement auprès des jeunes. Histoire d’en apprendre plus sur ce qui motive les nouvelles génération à passer le cap, j’ai posé la question au Dr Smida, directeur d’une clinique de chirurgie esthétique spécialisée en liposuccion du ventre), et voici son explication.

Auparavant l’apanage des quadragénaires voire plus, la chirurgie esthétique s’est extraordinairement démocratisée ces dix dernières années pour susciter l’intérêt des plus jeunes.

Les réseaux sociaux

Comme nous le savons tous, Instagram a connu un boom ces dernières années avec la possibilité de partager ses images et même de les retoucher.

On y trouve un foisonnement de publications de photos de stars au corps presque parfait qui suscitent en nous un désir de s’identifier à elles, de leur ressembler et à défaut de les égaler.

Des blogs tenus par des passionnées mais surtout pas des chirurgiens plasticiens, avec des photos avant-après, ont également suscité l’intérêt pour cette spécialité.

Rappelons également que les filtres Instagram permettent de se donner une image irréelle de son apparences (bouche plus épaisse, yeux agrandis, nez minci, pommette apparente, etc).

Le changement culturel et la mondialisation 

Autrefois tabou, le fait de parler de son corps et d’en montrer les transformations est devenu quelque chose de presque banal chez les jeunes en quête perpétuelle de perfection.

Plaire et le montrer c’est être « in », branchée, mais surtout un moyen d’affirmer sa féminité et son indépendance.

Même dans certaines sociétés conservatrices, nous observons une levée de l’inhibition, une fierté de pouvoir disposer de son corps, comme une sorte d’affirmation de soi.

Un autre phénomène a permis la vulgarisation, dans le bon sens du terme, de la chirurgie esthétique chez les jeunes : c’est le développement du tourisme médical.

Des sites web de cliniques et de chirurgiens avec des prix abordables, pullulent sur la toile, notamment dans les pays émergents. Et nous savons bien que les jeunes ont cette capacité à se déplacer et à sauter le pas beaucoup plus facilement que leurs aînés.

Alors oui, recourir à la chirurgie esthétique se fait de plus en plus tôt mais les goûts ont changé et la demande n’est plus la même que celle de la dernière décade.

Le phénomène brésilien

Tout a commencé dans ce pays où le culte du corps n’est un secret pour personne.

Le Brésil, où Pitanguy, le pape de cette discipline, est à la chirurgie esthétique ce que Gisele Bündchen est au mannequinat et Pelé au football.

La vague a touché même les adolescentes fières de montrer les transformations de leur silhouette, grâce à la chirurgie plastique offerte par leurs parents, à l’occasion de leurs 18 ans.

Mais qu’est-ce qui explique cette évolution des mentalités chez les jeunes adultes et plus particulièrement les femmes?

De Pamela Anderson à Kim Kardashian 

La demande dans les cabinets des plasticiens, pour la tranche d’âge de 20 à 30 ans concernait essentiellement l’augmentation mammaire. Avoir un beau décolleté était le premier motif de consultation.

L’industrie des implants mammaires a d’ailleurs connu une forte évolution passant par les prothèses au sérum vers les implants au silicone et, plus récemment, à ceux remplis d’hydrogel.

Mais la nouvelle tendance chez les trentenaires, c’est une silhouette sculptée avec des fesses arrondies autrefois réservées aux brésiliennes.

Et oui, il est possible, aujourd’hui, de faire d’une pierre deux coup: bénéficier d’une liposuccion du ventre et faire un lipofilling des fesses, à l’aide de la graisse retirée, et ce, durant la même intervention. Même pas besoin de mettre des implants fessiers pour celles qui redoutent la présence d’un corps étranger.

La chirurgie esthétique nous réservera encore plus de nouveautés et de surprises dans les prochaines années.

Renseignez-vous bien

Dans tous les cas prenez le temps de mûrir votre réflexion et de vous renseigner sur des sites d’informations fiables. Par exemple je me permets de vous conseiller celui de l’AFME (Association Française de Médecine Esthétique). Sur leur site www.afme.org trouverez des fiches détaillées sur différents soins, comme par exemple ceux permettant de traiter l’acné.

Et vous, quel est votre avis sur la chirurgie esthétique ?

12 Commentaires

  1. Romain
    20 mai 2020 / 10 h 43 min

    Je déteste la chirurgie esthétique et je trouve triste que des personnes de plus en plus jeunes passent par là, d’autant plus que bien souvent le résultat est horrible, surtout pour le visage.
    Moi qui suis laid comme un pou il ne me viendrait jamais à l’idée de faire ça, même si j’étais millionnaire. Pouvoir disposer de son corps est une chose, mais risquer de l’endommager tout ça pour modifier des fesses ou un nez…

    • CamilleG
      Auteur
      20 mai 2020 / 12 h 57 min

      Salut Romain. Bon moi je ne suis pas contre. Il faut juste limiter et ne pas ressembler à une vieille peau toute tirée là, berk. Roh tu n’es pas moche ! Tu es dur avec toi !!!

  2. Lea
    20 mai 2020 / 11 h 16 min

    Vivement que ça cesse !

    • CamilleG
      Auteur
      20 mai 2020 / 12 h 55 min

      Oh je ne suis pas 100% d’accord, parfois ça sert vraiment à se sentir mieux.

  3. Clotilde
    20 mai 2020 / 12 h 42 min

    Personnellement je vais y avoir recours en Mars pour une abdominoplastie.
    Après deux grossesses dont un accouchement par césarienne, j’ai un surplus de peau conséquent au niveau du ventre qui m’empêche même parfois de m’habiller. Je ne suis pourtant pas en surpoids, j’ai un IMC à 22.

    Donc certains cas, dont le mien, le fait de pouvoir réparer qqch qui handicape le quotidien, je trouve que c’est fabuleux et j’ai hâte que ce soit fait.

    • CamilleG
      Auteur
      20 mai 2020 / 12 h 56 min

      Coucou Clotilde ! Super ça, j’espère que tout ira au mieux pour vous ! Oui parfois c’est vraiment bien, ça aide !! Merci pour votre commentaire.

  4. David Space
    20 mai 2020 / 21 h 07 min

    Sujet sensible.
    D’un côté les chirurgiens ont touché à votre corps pour une question de survie. Dans ce cas si vous pouvez éviter de passer une fois de plus sur le « billard », la question ne se pose pas. D’autant si vous êtes bien dans votre peau.
    D’un autre côté, si vous n’avez qu’un petit détail à modifier pour vous sentir mieux, je veux bien croire que cela puisse changer une vie.
    Mais j’ai bien peur que pour certaines personnes le malaise puisse être plus profond. Alors changer un détail ne suffira pas, et dans ce cas elles trouveront toujours quelque chose à modifier.
    Et c’est là que se trouve le danger.
    C’est pourquoi, je pense que l’idéal est de s’aimer tel que l’on est, et c’est vrai que c’est plus facile à dire qu’à faire.

    • CamilleG
      Auteur
      25 mai 2020 / 8 h 35 min

      Hello David. Merci pour ton commentaire.
      Et puis il faut dire que l’on n’est jamais satisfait et que l’on trouvera toujours quelque chose à critiquer 😉

  5. Cristina Cordula
    26 mai 2020 / 10 h 23 min

    S’il vous plaît, arrêtez de tout mettre sur le dos des Brésiliens !

    Chacun(e) fait comme il/elle veut. Son corps lui appartient.

    Mais il est vrai que la valeur montante depuis quelques années est le retour du naturel.
    Et dans une majorité de cas, une opération esthétique ne résout pas forcément des problèmes d’ordre psychologiques dont un défaut physique pouvait parfois être le bouc émissaire à tort.

    Vive le Brazil !
    Obrigado les reines du shopping et du bistouri

    • CamilleG
      Auteur
      26 mai 2020 / 10 h 53 min

      Cristina, reviens commenter souvent stp, tu me donnes le sourire !
      LOVE

  6. Cristina
    26 mai 2020 / 20 h 41 min

    En attendant ma prochaine visite sur ton blog bisous-love-beauté, fais moi plaisir ma belle, donnes moi le nom de ton praticien et la référence du produit que tu te fais injecter dans la lèvre supérieure pour que j’évite tout cela (pourtant toi et moi n’avons pas tout à fait le même âge !)🧚‍♀️

    • CamilleG
      Auteur
      27 mai 2020 / 9 h 39 min

      Pardon ? Je ne touche pas mon visage, du moins pas encore 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.