La crypte maudite : l’escape game du Manoir de Paris

Qui ne connait pas le Manoir de Paris ? Une maison hantée parisienne du 10e arrondissement qui terrorise tous ceux qui s’y risquent depuis 2011… Un parcours hanté sur 1 000 m² où des monstres se feront un plaisir de vous courser, mais pas que ! L’enseigne est réputée pour ses comédiens magnifiquement maquillés et déguisés, qui attendent les visiteurs pour les effrayer et les faire sursauter, le tout au sein de décors plus qu’immersifs. Pour l’avoir fait 2 fois, je ne peux que vous pousser à vous y rendre également. J’avais adoré ! Mais attention à bien choisir votre créneau horaire, histoire de ne pas tomber dans la foule, ça devient rapidement agaçant de se marcher dessus.

Voilà que l’enseigne a décidé de pousser plus loin l’expérience horreur en proposant des escapes games sous le nom de The Skeleton Key. Vous imaginez bien que la maison a gardé sa formule gagnante qui ne cesse de faire parler d’elle : les acteurs qui adorent entrer en contact avec les spectateurs. Et oui, vous vous en doutez, vous ne serez  jamais seuls dans cette escape. Le professeur Jonathan veille au grain et vous suivra de près, même de trop près comme vous allez rapidement le lire.


3 filles, 1 mec et 1 professeur

Ce baroudeur nous attend tous les 4 de pied ferme devant de hautes et larges (et lourdes) portes et nous plonge rapidement dans le bain sans trop nous apporter de détails sur l’histoire.  « Depuis des siècles, un secret farouchement gardé perdure au sein du caveau ancestral de la famille saint-germain. Saurez-vous braver les dangers et pièges de la crypte et délivrer le gardien de la malédiction qui règne dans cet endroit oublié du temps ? »

Mmmh instinctivement j’aurais tendance à répondre non. Déjà parce que je ne suis pas forcément à l’aise à l’idée d’être accompagné par un étranger (va-t-il devenir fou et tenter de nous poignarder ?) et d’autre part parce que l’histoire des comédiens qui débarquent risque encore de me tétaniser. Mais ne suis-je pas justement là pour encore me faire peur ?

Une interactivité qui déboussole

Nous débutons par une première pièce. Je m’attendais à mieux niveau immersion de la part du Manoir de Paris. Dans mon dos le professeur marmonne le nez dans son carnet. Il nous file quelques indices dans les moments où on commence à tourner en rond et à soupirer, ou nous rappelle à l’ordre quand on veut toucher l’interdit.

Ouais les énigmes sont parfois déroutantes et un peu trop tirées par les cheveux. Je ne les ai pas trouvées très fluides et c’est là le petit bémol. Le jeu des acteurs ? Je leur tire mon chapeau, ils ont bien su nous stresser et laisser planer une tension dans l’atmosphère tout au long du jeu.

Nous restons moins de 10 minutes dans la première salle, cap sur la suivante. Ça sera malheureusement la dernière. Nous pénétrons dans un espèce de tombeau revisité. Mes copines jubilent. Mon mec hausse les épaules. Trop habitués aux escapes horreur, on s’attendait tous les 2 à mieux. Enfin c’était jusqu’à tomber sur cette nana aux yeux horribles et aux cris stridents. Bordel c’est quoi cette folle qui débarque sortie de nulle part ? On ne s’y attendait pas ! Nous étions en pleine fouille, bien concentrés. Tout le monde commence à s’agiter et à perdre son sang-froid. Laura rigole nerveusement, Céline prend ses jambes à son cou. Et moi, il ne m’en faut pas moins pour perdre la tête. Je me mets à courir pour échapper au pire, bim je me prends une sorte de crâne sorti du mur, dans l’épaule. Cela fait très mal. Pas de chance. Je me mets à bouder et à froncer les sourcils. Mais j’ai mal ! Oui je suis une boudeuse, voilà c’est dit.


Mes partenaires continuent de résoudre les quelques énigmes de cette salle. En soi elles ne sont pas complexes, mais l’intrusion intempestive de cette nana nous empêche d’avancer correctement. La fouille reste mineure. Il va cependant falloir bien ouvrir les yeux et observer tout ce qui vous entoure. Et tendre l’oreille quand le professeur s’adresse à vous, il n’apporte que de bons conseils.

Le temps passe à une vitesse folle et l’adrénaline augmente au fil du jeu. Tantôt Je cours partout, tantôt je prends de pauses et j’observe mon équipe. La communication est excellente, la cohésion est parfaite. Je les adore. J’avoue qu’à 4 on se le coule plus douce qu’à 2 ou 3. Je me suis mise un peu en retrait pour faire participer les novices. Et puis je n’ai pas réussi à rentrer dans le jeu. J’étais un peu à l’ouest et un peu déçue niveau décors.

Nous avons finalement réussi à sortir au bout de 56 minutes. Une jolie victoire.

Je conseille cette escape game aux personnes qui débutent ou qui n’ont pas testé de salles « fortes ».

Plus d’infos :
Skeleton Key
18, rue de Paradis
De 3 à 8 personnes (mais au-delà de 4 cela risque de faire beaucoup)
http://skeletonkey.fr/

PARTAGER SUR :

4 Commentaires

  1. Romain
    8 octobre 2018 / 12 h 56 min

    Le décor ne m’aurait pas gêné, par contre la fille qui hurle ça m’aurait mis mal à l’aise. ^^
    Pour dire à quel point j’aime les manoirs hantés j’ai créé une histoire et tout un univers (plutôt enfantin) sur le sujet : le manoir, les onze créatures principales du manoir et beaucoup d’autres, la carte du domaine et même une musique. Je ne suis pas doué pour la musique mais j’ai réussi à en faire une petite bien sinistre en quelques notes. ^^

    • CamilleG
      Auteur
      8 octobre 2018 / 14 h 30 min

      Wahoo trop bien !!! Tu as crée ça et on peut le voir où ?

      • Romain
        8 octobre 2018 / 15 h 37 min

        En fait j’ai créé trois créatures quand j’étais petit et beaucoup plus tard j’ai repris l’univers, je l’ai agrandi et j’en ai fait une histoire. Aujourd’hui j’ai mon histoire écrite de 7O pages (sur Word) et une personne m’a fait les dessins de mes personnages principaux. J’ai fait les cartes du domaine et du manoir étage par étage sur des feuilles, la musique elle est toujours dans ma tête, mais je ne peux pas les montrer car je n’ai rien pour prendre des photos et je n’ai jamais eu l’occasion d’enregistrer ma musique. Par contre je peux t’envoyer mon histoire par mail et les dessins des persos, mais 70 pages ça ferait beaucoup de lecture vu que tu as déjà mon texte idéaliste d’une vingtaine de pages et mon témoignage de 3 pages. ^^

        • CamilleG
          Auteur
          9 octobre 2018 / 21 h 30 min

          ça fait beaucoup ! D’ailleurs l’article sort demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.