Ali Baba n’a qu’à bien se tenir !

J-45 Il fera beau ? Mais genre beau au point d’être bronzé ? Où est ma crème solaire ?! Nouveau bikini, ça c’est acheté. Donc départ prévu pour le 5 mai pour une semaine. Ah on est mars là …

J-30, J-29, J-28, J-27, J-26, début de l’organisation (féminine) : quelle valise prendre ?

J-25, J-24 celle-ci plus j’y pense plus je me dis que ça n’ira pas. Next !

J-22 ok ok, va pour cette ravissante valisette au contenant d’une armoire de 15m².
Combien de jupes, mmmh on peut en porter au moins là bas ? Bon celle là non, celle-ci trop courte, euh celle là trop voyante … Ce short oui, celui là aussi, cette robe je prends, ah j’allais oublier ma zara… Produit anti-moustiques, lampe de poche. Lol ok … Ce qui est pratique c’est que facebook sert de mémo !

J-14 Le mail de confirmation, les contrats, le planning, les billets électriques, tout est là ! On peut dire que c’est enfin concret cette histoire : allé, un petit statut sur facebook 😉

Tu as déjà vu un de mes articles où tout se déroule comme sur des roulettes ?!
Après avoir chaussé mes lunettes, sorti le microscope, en bas du mail figurent – en pas de casse, corps 8 – (mes cours d’imprimerie me servent enfin mais personne ne me comprend lol) quelles indications à ne pas négliger …

Petit exercice ophtalmologique

Repas à bord : Veuillez noter que les prestations repas des vols Jet4you sont payantes. Un menu présentant les différents produits en vente est mis à disposition des passagers à bord de tous nos vols.
Bagages : Chaque passager (excepté les enfants âgés de moins de 2 ans) a le droit d’enregistrer une franchise bagage de 20kg, vendue en ligne au tarif de € 9,50 / aller simple. Ce poids peut être transporté dans un ou plusieurs bagages (pièces). Il est conseillé d’acheter la franchise bagage sur le site Internet Jet4you.com. Une fois à l’aéroport, le tarif appliqué aux bagages non enregistrés en ligne sera de € 20 / franchise / aller simple.

Ah oui j’oubliais, le départ pour Casablanca est prévu à 6h25 à Orly, où il faut être bien sûr 3 heures en avance. Sachant que le trafic rer et métro ne commencent pas avant 5h30 voir 6h …

Premier hic à résoudre.

Ce mail étant envoyé (en non cci) à tous les participants. Je connais (connaître est un grand mot) 3 filles, rassurant. Nous commençons à nous échanger les petites annonces « peux prendre 2 personnes avec moi dans la voiture, 1 personne est bienvenue pour dormir chez moi, retrouvons nous à x endroit et partageons les frais de taxi » .
Pour ma part, c’était plutôt « 40 euros AR les bagages ? ahahaha les radins » . Ce qui est marrant à ce moment là c’est la réception du mail « Nous ne sommes pas radins, nous n’avons pas beaucoup de budget » , signée l’organisatrice. Ah tiens elle était en copie du mail … « Mais pas du tout, voyons je parlais de la compagnie ! » Hop petit raccrochage aux branches. Ça c’est fait.

Ah j’ai omis la raison pour laquelle je voyage outre atlantique ! Le suspens est à son comble, mais que va faire Camille au Maroc, à Casablanca ? En fait pas grand-chose ! Enfin si… Je me la joue modeste, je suis comme ça 😉 Non … Il y a 3 mois via mon site, une agence d’événementiel m’a démarché pour participer à la semaine de la mode du 5 au 10 mai. On redescend du nuage, non pas de fashion week en vue car ça n’existe pas encore au Maroc, mais il n’empêche que cette semaine sera ponctuée de défilés. Ouhouuuuuuu Camille on the podiums !

La suite dans 10 jours !

Premier Jour

2h50 trois réveils se déclenchent, éveil en fanfare… Pique-nique de crêpes Wahoo préparé, valises cadenassées, c’est bon je suis parée, bagages en main, hop direction Orly !
3h40 Ah je suis la seule dans le hall de l’aéroport… C’est pas comme si dans 2h l’enregistrement était fini hein ! Quelques temps plus tard, au loin j’aperçois deux grandes perches. Inutile de préciser que ce sont des filles du groupe ! Et ça tombe bien que ce soient elles car je conversais avec par mails. Après avoir enregistré les bagages, passées la salle d’embarquement sans encombre… Enfin c’est vite dit, la seule qui a sonné au portant, bien sur, ce fut moi ! Mais en contre partie, petite pétrissage matinale … mmhhh j’adore leurs palpassions !

À 6 heures nous sommes appelées à embarquer, toutes les filles sont présentes. Je prends place dans l’avion low coast où mes genoux touchent le siège de devant. Mais peu importe, je pars au Maroc ! Mon passager de droite (oui je suis au milieu de la rangée de 3 sièges, la meilleure place pour avoir chaud) un marocain de souche me tape la discussion et lorsque l’on commença à survoler son pays, il me la joua city guide, sympa !

Trois heures plus tard ponctuées de fortes turbulences, nous atterrissons à Casablanca, 2 heures de décalage horaire et 28 degrés nous accueillent ! Sans oublier les douaniers qui nous matent et se marrent !

Un jeune homme avec une pancarte nous attend. Wahou ! C’est souvent que quelqu’un brandit une pancarte pour vous ? Je ne vous raconte même pas l’effet que ça fait 😉 Peut être qu’un jour ça vous arrivera qui sait … Bref, nous mettons cap sur l’hotel 4 * en mini bus.
Arrivées je ne sais franchement pas comment, vivantes … Oui il faut savoir que là bas, conduire, c’est un peu comme si vous partiez en safari, pas de signalisation, slalomage à gogo… J’exagère, j’ai vu un ou deux feux rouges (sachant que le trajet a duré 40 min) 😀

Dans le hall de l’hôtel, l’organisatrice nous accueille tout sourire, nous remet les clés de nos chambres et nous demande de rester pour discuter boulot. Ah on a dit boulot ? Euh et le cocktail de bienvenue ? Et sinon il y a une piscine, un hammam, un jacuzzi ou un truc du genre dans les chambres ? Suspense … D’abord « travail » a-t-elle dit … Elle nous remet le programme de la semaine.


« Vous nous l’aviez déjà envoyé à Paris » allé je me lance, ça fait longtemps que je ne l’ai pas ouverte. En plus ça fait la fille qui suit et qui s’intéresse à son job 😉
« Oui mais voici la nouvelle version »

Nouvelle ? AH OUI ! Pour de la nouveauté c’est de la nouveauté, je dirai même c’est de l’exlu là ! Ok guys, voici la 1ère version, plutot light, ambiance Club Med je vous l’accorde.

Et maintenant voici le programme officiel.

  • la pause midi passe de 1h30 à 35 min
  • l’aprème de libre devient une journée entière d’essayages
  • le dimanche journée repos se transforme en shooting
  • quand aux 2 défilés de prévu, coup de baguette magique, hop on en compte 4

Et sinon la piscine, le hammam ça se passent comment ? Entre deux essayages ?

Pour faire passer la pilule, nous sommes invitées au petit déjeuner je cite « typique marocain ». Nous partons, accompagnées de notre chaperonne marocaine (et oui on ne lâche pas des européennes dans la nature !).
On nous sert des croissants et pains au chocolat. Bon … ça doit être l’entrée, après ils vont ramener les pâtisseries marocaines comme les fameuses cornes de gazelles ! Ouhouuu à moi l’huile et le sucre !! Ah non rien d’autre n’arrive… Mais nous sommes sur une terrasse au soleil, avec vue sur la cathédrale où nous allons défiler, ça vaut bien toutes les calories du monde !

Revenons aux choses sérieuses, nous discutons entre françaises du contrat et du programme… Et voilà même pas deux heures que nous sommes arrivées que nous nous rendons compte qu’il y’a comme une arnaque dans l’air.

Après cette pause business, de retour à l’hôtel l’organisatrice nous annonce que ce midi c’est sandwich et salade, et ce pour toutes les pauses midi de la semaine. Pardon ? Ah oui, je m’emballe je m‘emballe, elle a dit sandwich OU salade
Bon très bien… Y’a un endroit pour faire des footing ? Car sandwich c’est sympa, mais uniquement 1 fois par semaine quoi…

Nous nous rendons dans nos chambres. Deux par chambre, no souci je connais déjà ma roommate. Ah tiens, il n’y a qu’un seul lit de deux places. Je lance à ma colloc’ :
« Tiens ils ont oublié ton lit de camps »
ça n’a pas l’air de la faire rire… Nous nous installons et prenons notre douche dans une baignoire qui fuit… Piscine en vue ! Bon c’est pas tout mais c’est l’heure du sandwich… Apparemment ça ne doit pas être mon heure, tout le monde a eu le sien excepté moi ! Une nana me propose sa salade. Les crudités… Euh … Ici manger ça ? Pour que quand je défile on me fasse porter des couches, ça ira, merci bien !

Les mannequins vaquent ensuite chacune à leurs occupations, certaines vont à une piscine privée (oui dans notre hôtel il n’a y ni hammam, ni swimming pool, faut pas rêver, on a dit « travail » !…) « les filles cette activité est à votre charge », ou d’autres comme moi et ma copine, optent pour visiter la ville, se balader au souk… En route ! Je porte ma tenue de femme Barbara Gould, cette combinaison short marron se prête tout à fait aux circonstances ! Parfaitement je rajouterai même ! Je me sens l’âme d’une marocaine dans sa résidence secondaire. Je marche, sure de moi, je me sens vivante, ce soleil, cette odeur, ah cette pollution, ces coups de klaxon, et cette main qui se resserre sur ma fesse gauche ! QUOI ? Je viens de me prendre une main au cul ! J’ai même senti ses ongles ! Le criminel, un père noël avec une barbe immense, le portrait craché de Ben Laden. Et il se met à courir !

Dégoûtées, nous retournons sur nos pas, et 3 mètres plus tard nous sommes à l’hôtel, autant dire que l’escapade fut rapide et courte en distance ! Ma copine appelle un ami qui est en vacances à Casablanca, et lui raconte l’épisode « attouchement ». Il prend les choses en main et décide de nous emmener visiter la ville à ses côtés. Quel soulagement ! Nous voilà partis tous les 3, pour trois heures de promenades entre médina et autres monuments phares.

Petit tour au Auchan (j’ai oublié ma brosse à dent) où à la caisse un gamin de 14 ans fait mine de m’embrasser avec la langue… C’est pas possible !

De retour à la case départ, il faut nous préparer nous avons la soirée d’ouverture à 19h.
« Tenue de soirée exigée les filles »
Hop ma plus belle robe revêtue, je vois que mes compatriotes ont fait de même. Une fois arrivée à l’Institut Cervantès, les yeux des invités sont braqués sur nous. Je tente le salut de la main, c’est super je me sens comme une Miss France ! Mmhh mais pourquoi portent-ils tous des jeans ? Et pourquoi celui là a mis sa tenue tecktonik ?

Passons à autre chose, j’entrevois de mon œil de lynx que la salle de cocktail s’ouvre. Ouf, ça fait juste 9 heures que je n’ai toujours rien mangé, vivement les petits fours ! D’ailleurs ils sont où ? Y’a que des sièges ?


« Les filles vous allez assister à une conférence »
Une quoi ? Et le cocktail c’est en option, fallait cocher une case ?
« Peut-on avoir à boire Madame l’organisatrice ? »
« NON »
!? non ? Oh … Après 45 minutes où je me suis tenue droite au maximum car on nous filmait, bercée par des blablas espagnol (oui les créateurs sont espagnols), j’aperçois enfin, un plateau de minus fours qui circule. Voici le cocktail ! Et si on a faim ?
« Allez vous acheter à manger les filles »

Là ça devient une blague !!! En petit comité dans un coin, nous entamons une rébellion.
Devant les filles j’imite l’organisatrice, on rigole toutes. Puis à ma diagonale j’aperçois une des models qui est en train de se faire interviewer devant une caméra. Je viens de me rendre compte que mon numéro comique va en faire rire plus d’un… super !

Après un petit coup de pression mis au second organisateur, nous voilà dans le mini bus, en direction d’un restaurant. Chez Pépé !

Mais l’ambiance n’est pas au rendez-vous. La chaperonne du petit déjeuner a tout balancé à l’organisatrice sur notre débat concernant le changement de programme et du salaire…

Après une courte nuit, levée à 4h20 heure locale, et oui je ne me suis pas encore faite au décalage horaire ! À croire que je suis partie au bout du monde… J’entame une excursion, mais dans l’hôtel je vous rassure ! Oh génial ! Il y’a une affiche qui stipule la présence d’une connexion Internet ! Super facebook j’arrive !
Je demande au Monsieur de l’accueil où je peux trouver le pc
« C’est 25 dirham euros les 15 min »
« Tout ça ? C’est pas donné, en France on paie 29.90 euros l’adsl »
Je ne sais franchement pas pourquoi j’ai sorti ça, la fatigue sûrement…
« Euh excusez moi mais dirham en euros je me souviens pas très bien de la conversion »
Je sors mon calepin prise de notes ainsi que mon stylo et je trace mon tableau de conversion. Il a sûrement vu à quel point je luttais et me dit « Non c’est gratuit pour vous ». Je ne sais pas franchement comment le prendre mais bon… Je ne vais pas me le faire répéter deux fois !

A 9h30 nous avons rdv à la cathédrale pour la session essayage du 1er défilé qui a lieu Jeudi soir. Après 45 min d’attente les stars du tissu arrivent enfin.
« Les filles mettez vous en ligne, les stylistes veulent d’abord les trois plus minces »
Je peux m’asseoir alors 😉
Mais bon si c’est pour Agatha Ruiz de la Prada on reste debout et on rentre le ventre s’il vous plait !

Pour le midi, notre salade OU notre sandwich sont livrés à la Cathédrale.
« Les filles vous restez ici pour manger ».
Nous voilà alors parties dans le camping car des deux mannequins hommes, garé sur le parking de la Cathédrale. Entre crudités et bouts de pain, des cigarettes magiques (lol) circulent …

Notre journée pris fin avec la suite des essayages. Après le dîner Chez Pépé, devenu notre QG, nous devons nous présenter à 21h pour les répétitions son et lumières…

4 filles sont choisies pour porter des tenues, et hop comme de par hasard me voilà dans le lot. Ah je vais devoir défiler, là tout de suite ? J’ai juste démonté mon repas, et mon ventre est prêt à exploser … Oh nan… Quand aux créateurs, ils sont énervés de faire cette répète et crient dans tous les sens. Oh je sens que je vais vomir …

Le lendemain matin, un rdv pédicure et manucure est organisé à 10h. Ce soir c’est le premier défilé il faut être au top ! Jusqu’au bout des pieds, même si les chaussures ont les bouts fermés… Mais c’est bon pour le moral ! À défaut de manger je me fais faire les pieds, tout est normal ! Après ce moment de détente, nous passons le reste de la journée dans la Cathédrale à attendre notre tour pour la coiffure et le maquillage. Oui il n’y a qu’un make up et hair artist pour 13 filles. Et devinez ce qu’on a mangé le midi ? Tout droit dans le mille, une salade !

Vous ne vous posez pas une question depuis le début ? Du genre, y’a-t-il des toilettes dans la Cathédrale ? Et bien bonne question ! Vous tombez à pic ! Il n’y en a pas ! Merci pour cette transition ! Justement à défaut de manger j’ai pu boire … Et il se trouve que les 2 WC chimiques bleus ne m’inspirent pas confiance, que ce soit au niveau de l’odeur ou du papier inexistant.

Sachant que l’hôtel se situe à 2 min à pied de la Cathédrale, comment faire ? C’est simple, je vais y aller. Sauf que là, je suis coiffée et maquillée… Non pas que je redoute les hommes à barbe mais là ça craint. La traite des blanches ce n’est pas qu’une rumeur ! Non mais je ne peux pas me retenir, je vais avoir la vessie gonflée et je vais exploser mes robes. Il faut que je sois au top ! Bon allé je me lance je vais voir l’organisateur et je lui expose mon souci. Quel ange il permet à un technicien de me déposer en voiture … à l’entrée de la Cathédrale l’autre organisatrice, me crie dessus :
« Tu vas où là, tu te crois où ? Tu es mannequin tu restes là, tu te crois où ? J’hallucine, c’est quoi ces histoires de toilettes ? »

Si vous aviez vu toute la haine et la rage … Je ne me suis pas attardée sur elle mais depuis le début de notre séjour tout le monde la hait et encore c’est un faible mot ! Elle est exécrable. C’est ma petite dragonne … Mais là à bout de nerfs, la faim, la fatigue, j’ai craqué ! J’ai pleuré… Oh moins elle m’a laissé passer le barrage. Roh la honte, mais bon il fallait bien ça pour aller à l’hôtel lol ! En voiture, sur le retour des toilettes, mon « chauffeur » s’éloigne de la Cathédrale.

« Ah mais c’est pas par là ? Il me semble qu’il fallait tourner » me vlà ti pas en train de faire le GPS !
« Ah ah ah ah oui oui » il rigole, mais avec un de ces rires vicieux qui vous donne froid dans le dos…
« Tu es mariée ? »
Pardon, moi ? Mariée ? euhhhhhhhhhhhh. Je me cramponne à la poignée de ma porte, je suis prête à sauter, ça y est il m’emmène et je vais partir à l’étranger devenir escort girl ou gogo danseuse , peut être même serveuse de thé ! Voilà j’aurai du aller dans les toilettes chimiques que ça me serve de leçon !
« Tu fais du sport ? »
DU quoi ?????????? Au secours il teste mon endurance il va m’envoyer dans un camps militaire ! Papa Maman je pense à vous ! Youyou aussi ! Voilà je vous quitte, je m’envole pour le réseau al qaida !
J’aperçois le cloche de la Cathédrale, oufffffffffffff, il avait fait demi tour entre temps.

Juste à temps, le défilé va commencer dans 20 min. On nous habille, dernières retouches maquillage. Tout se déroule super bien.


Seul hic après le défilé, au moment où on se rhabille, je me rends compte, une fois en string ficelle, que mes fringues sont dans le sac de ma roommate qui est dans le public.
Me voilà à moitié calée contre un poteau, en évitant le regard des gardes (oui il y avait des gardes lol ils gardaient sûrement les tenues) et en essayant de choper un gilet à 1 mètre. Mission impossible. Je stagne en boule. J’attends… AH bah là voilà. ! Tout va mieux !
Nous partons ensuite au cocktail du défilé. Encore sous l’euphorie du podium et des applaudissements
(oui je sais que ce sont les tenues qui sont applaudies, pas besoin de me le rabâcher), lorsque je marchais, un verre de jus d’orange à la main, au milieu des invités, je me suis pris les pieds dans le lampadaire, j’ai renversé mon verre sur un homme, un espagnol, vu ces doux mots latino…
Bon c’est pas tout mais je vais devoir reprendre un verre au buffet ! Allé que je te fais tomber la bouteille de desperados qui est posée !
Roh… Au passage, je réussis à choper un petit mini four par ici et par là, mais ça s’arrête à par là…. Nous sommes affamées, et les organisateurs nous ont laissé tomber. Puisqu’il est 22 heures passées et que des nanas seules le soir dans les rues de Casablanca, ce n’est pas conseillé, nous optons pour le dîner à l’hôtel qui nous sera facturé, sans le savoir, 25 euros par personnes alors que c’était juste immonde !

Une bonne nuit de sommeil est méritée ! J’entends frapper … Je rêve ? Non, je ne crois pas. Me voilà partie ouvrir la porte de la chambre, ma colloc étant trop occupée à ronfler… Un homme, avec une sorte de bob et bermuda se tient devant moi avec une valise… Un touriste ! Il est 5h4O du mat !! C’est quoi cette blague !
« Je me trompe » et le voilà qui part ! La boutade ! Moi qui commençais à me faire au décalage horaire, je vais faire comment pour me rendormir !?

A 9h30 nous avons rdv une nouvelle fois pour les essayages des 3 derniers défilés de Samedi soir. Journée banale, le midi, enfin plutôt à 14h car les créateurs sont longuets aujourd’hui, nous avons le droit à notre s……. en 6 lettres … SALADE ouéééé !!! Pendant que les organisateurs se sont commandés couscous ! Ah bah je vois qu’on ne se refuse rien… Je crève la dalle, je l’ai déjà stipulé ?

Pour y remédier, en guise de dessert, et à nos frais, avec 3 cops, nous sommes parties nous poser sur la terrassasse d’un glacier, commander un milk-shake !

Samedi, c’est le grand jour, les importants défilés, le moment fort de cette semaine de mode. Et pourtant je ne vais pas être au top, ma colloc s’est transformée en dinosaure cette nuit ! Ses ronflements m’ont maintenu éveillé ! Décidément … Et pour couronner le tout la tourista…

Nous devons nous présenter à 11 heures pour la session maquillage et coiffure. Le coiffeur se point à 12h, mais en attendant, nous, nous prenons le soleil. Il faut savoir qu’à force d’être enfermée dans une Cathédrale j’avais presque oublié qu’ici il faisait 30 degrés !
Les organisateurs viennent à notre rencontre pour nous apprendre que le repas de l’hôtel sera à notre charge. Euh quand est-ce qu’ils disent « boutade » et que l’on rit tous ensembles à leur blague là ? Ah non c’est pour de vrai. Puis on apprend qu’une des filles ne sera pas payée car ses tenues ont été données à une mannequin marocaine car je cite « elle ne correspond pas à leur image et qu’elle est boudinée». Y’a une caméra cachée c’est ça ?!!!

Plus rien ne m’étonne franchement…

Et à la pause midi, je vous laisse encore une fois deviner 😉 Mais comme c’est jour de fête, à 17h nous avons le droit à une pause kit kat, si si ! Le pied ! Réellement ! Nous entamons ensuite une répétition défilé, on ne sait jamais qu’on est changé notre façon de marcher … Je revêtis ma première tenue, avec mes chaussures d’extraterrestre.

Afin de les montrer à Barack, mon super partenaire de chicha, je lève le pied et hop me voilà en train de tomber au ralenti à la matrix. Une fois à terre j’entends des éclats de rire tout autour, je rigole aussi. La styliste accourt, mais je vais bien, et je n’ai pas froissé ou cassé la tenue 😉 ! Le plus important est que sur le podium tout se soit bien passé ! Adrénaline et vitesse furent au rdv, le plus beau défilé auquel j’ai pu participé…

Nous avons fini la soirée comme il se doit chez Pépé puis nous nous sommes rendues à la soirée de clôture dans le carré vip d’une boite. Nous y sommes restées 20 min à tout casser…

Fatiguées, lassées et affamées (non je plaisante là lol) nous avons regagnées nous couches. Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

2h30 du mat, le téléphone de la chambre qui sonne, bien sur il faut qu’il soit sur ma table de nuit ! Quoi déjà des journalistes qui veulent m’interviewer ? Mais que fabrique mon attaché de presse ? C’est pas vrai ça… Effectivement ce n’est pas vrai lol.

« Salut ta copine est dans la chambre ? Tu me la passes ? Oui il est tard je suis à la maison, ta copine est là ? »
Je ne comprends pas tout là, puis il a continué à parler et j’ai raccroché …
Ma colloc est elle aussi réveillée, je lui demande des explications, du genre pourquoi ses « amis » l’appellent en pleine nuit dans NOTRE chambre, et bien sur elle n’a jamais su qui c’était ni comment il avait pu avoir accès à notre numéro…

Pour couronner le tout, vers 7h du matin j’entends que l’ont triture notre porte et que quelqu’un pénètre dans la pièce. Voilà on va se faire poignarder, c’est la fin, j’aurai jamais du raccrocher au nez ! Il avance jusqu’à notre lit, je flippe je me fais sous la couette, ma colloc ronfle, moi je tremble, puis la porte se referme, le vengeur du téléphone est parti.

Je n’ai jamais compris ce qui c’est passé cette nuit là. De toute façon il est l’heure pour moi de me lever et de faire les bagages car je rentre sur Paris aujourd’hui, Lundi les partiels m’attendent. Les autres filles du groupe rentrent mardi.

Après une chicha qui m’a retourné le cerveau,

et le dernier déjeuner chez Pépé, le chauffeur vient me chercher.

Dans le hall de l’hôtel, les larmes aux yeux je dis au revoir à toute la clique des filles, promis on se revoit très vite. Les liens se resserrent dans les périodes de famine 😉 On s’est toutes super bien entendues, et je suis ravie et heureuse d’avoir partagé tout ça avec elles. Merci les filles !

On ne va pas finir sur une triste note.

Une fois arrivée à l’aéroport, le chauffeur sort son téléphone portable et me demande si l’on peut prendre une photo à deux… ahaha pas de souci c’est 30 euros ! 😉 Puis lors de l’embarquement, vous savez l’espèce de tunnel que l’on emprunte, bah un moment au lieu d’aller tout droit j’ai vu une porte sur ma gauche, je l’ai ouverte, difficilement certes, puis j’ai emprunté le chemin, suivis bêtement par les autres passagers. Le plus drôle fut quand j’entendis un garde hurlait en courant derrière nous qu’on étant en train de prendre le chemin de l’arrivée…

CASABLANCA I COME BACK !

Copyright ©2009 – Camille G

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.