Lars Mittank : un aller sans retour en Bulgarie

C’est à la demande d’un lecteur, Thomas plus précisément, que sort cet article. Je n’avais jamais entendu parler de l’histoire qui suit. Et pourtant, j’ai mis les pieds dans la pays où cette affaire mystérieuse se déroule. Thomas m’a envoyé une présentation du cas, j’étais bluffée par ce que je lisais. J’ai vraiment apprécié me plonger dans ce mystère. Des heures à éplucher les articles pour y voir plus clair.

Si vous avez des cas mystérieux en tête, n’hésitez pas à me les envoyer, je me ferai un plaisir de les étudier. En attendant, je vous souhaite une bonne lecture !

C’est dans les pays de l’Est que je vous embarque.

Lars Mittank : un aller sans retour en Bulgarie, ou comment ce jeune allemand a subitement disparu sans que personne ne le retrouve, depuis 2014.

Des vacances à la mer noir entre potes

Ah la Bulgarie… Pendant l’été, la pleine saison, elle attire les fêtards des pays européens voisins. D’ailleurs j’y ai passé une semaine, à Sunny Beach, mais début septembre c’était le calme plat niveau festivités. J’avais, comme souvent, un train de retard. Je me suis bien ennuyée et il faut dire que niveau culture, on fait vite le tour.

Le 30 juin 2014 Lars Mittank, 28 ans, et ses 4 amis s’envolent pour l’aéroport de Varna, dans l’Est de la Bulgarie. Ils se rendent à Golden Sands pour poser bagages dans un des complexes hôteliers de la côte de la mer noire : le Viva Club hôtel, pendant une semaine, en all inclusive (repas, boissons à volonté).

Comme vous l’imaginez, au programme : de la musique, des soirées, des filles, la piscine, la plage et j’en passe. Celles et ceux qui ont entendu parler de Chypre, de la Croatie, et leurs pays voisins, savent de quoi je parle. Ce sont des mini Ibiza en low cost pour vous la faire courte.

Une bagarre l’empêche de prendre son vol retour

Le 6 juillet, quelques jours avant de repartir en Allemagne, Lars Mittank s’est blessé à la suite d’une altercation avec un autre type. Pourquoi ? Vous allez voir c’est ridicule, un vrai truc de mecs. Personnellement, je mettrais cela sur le dos de l’alcool mais je n’ai aucune preuve pour appuyer mon propos. Fan du club de foot Werder-Bremen, il s’est pris la tête avec un supporter du club Bayern-Munich.

Résultats ?  Lars Mittank prend un coup sur la tête. J’ai également lu que cet affrontement se serait finalement tenu dans un bar, le ROCK BAR au bord de la plage, avant que son groupe d’amis et lui aillent manger au McDo’. Pendant que ses potes passaient commande dans le fastfood, il aurait voulu rester dehors devant l’enseigne car il n’avait pas faim.

Lorsque les 4 amis sortent du McDo, Lars n’est plus là. Ils pensent alors qu’il est retourné à l’hôtel, à 20 minutes à pied de là. Sauf qu’il n’est pas dans sa chambre… Il réapparaît le lendemain, le jour où tout le monde devait alors prendre le vol de retour pour l’Allemagne.

Il raconte alors que 4 hommes russes et/ou bulgares l’auraient tapé la nuit dernière et qu’ils ont été embauchés par les supporters du Bayern pour ça. Louche mais passons ! Peu importe l’endroit (pas loin du McDO ? Sur la plage ?) où il s’est prit une rouste, Lars Mittank est mal en point. Ah et j’oubliais, pas de témoin au sujet de cette bagarre.

Comme il a mal à l’oreille et à la mâchoire, il va voir un docteur. On lui a alors diagnostiqué un tympan perforé, d’abord par un médecin généraliste, puis par un spécialiste en ORL dans un hôpital qui lui dit qu’il doit se faire opérer. Lars refuse. On lui a donc prescrit un antibiotique pour prévenir d’une infection à l’oreille, le Cefuroxime, posologie 500 mg.

Par voie orale, ce médicalement est utilisé dans la prise en charge des angines streptococciques, des bronchites, des otites moyennes aiguës, des pneumopathies, des pyélonéphrites, et des sinusites.

Des effets secondaires ? En fouillant, je suis tombée sur un article décrivant la psychose aiguë et la paranoïa provoquées par ce médicament, à prendre avec des pincettes. Il provient du Département de psychiatrie, École des sciences médicales d’un campus en Malaise : http://www.e-mjm.org/2014/v69n1/psychosis.pdf

L’article expose le cas RARE d’une femme de 35 ans qui a développé une
psychose aiguë à la suite de l’administration de Cefuroxime et
de Métronidazole. Les premiers changements d’humeur se sont produits dès le deuxième jour d’antibiotiques. Elle a eu des hallucinations, des délires et des comportement bizarres 1 jour après la fin de son traitement. Tous les les examens, y compris ceux du cerveau étaient normaux. Son état de psychose a disparu complètement dans les 5 jours suivant un nouveau traitement antipsychotique.

Aurait-il non respecté la dose recommandée fixé de 250 mg à 500 mg deux fois par jour, en fonction de la sévérité et du type d’infection ? En un jour et demi de traitement, je ne suis pas sûre… Mais ne sait-on jamais.

Le médecin lui déconseille également de prendre l’avion dans les jours qui suivent, à cause des changements de pression qui pourraient lui abîmer les oreilles. Ses amis insistent pour repousser leur vol retour et rester avec lui. Il refuse catégoriquement et leur demande de ne pas s’inquiéter.

Selon ses amis et les témoins interrogés, leurs vacances en Bulgarie se sont déroulées normalement sans incident particulier mis à part cette bagarre.

Seul, en Bulgarie

Après le départ de ses amis, Lars Mittank réserve une nuit, celle du 7 juillet, dans l’hôtel bon marché Color (2 étoiles) proche de l’aéroport de Varna, dans un quartier proche de Maksuda (15-20 euros la nuit). Pour infos, 90% de gitans vivent dans ce coin.

Son ami Paul Rohmann confirme que Lars était détendu et de bonne humeur lorsqu’ils l’ont quitté.

Quelques heures après le départ de ses potes, il commence à perdre les pédales vers 00h. Il agit bizarrement comme le démontre les caméra de sécurité de l’hôtel (si vous les trouvez, faites-moi signe). On l’y verrait en train d’épier par une fenêtre, de faire les 100 pas, et de se cacher dans un ascenseur.

Il est décrit comme apeuré et paranoïaque. Il s’entretient avec sa mère, Sandra Mittank, par téléphone à plusieurs reprises pendant la nuit et lui confie qu’il ne se sent absolument pas en sécurité, qu’il faut qu’elle bloque ses cartes bancaires car il est persuadé que des hommes le suivent et en ont après lui. Il lui sort même par message un truc du genre « que les 4 messieurs lui veulent du mal », il demande aussi des infos sur le médoc donné par le médecin ». Bizarre.

J’ai vu sur Internet, qu’il aurait parlé de « pilule » à sa mère. Est-ce un code derrière le mot « pilule » ? On pourrait y voir là un business de drogue, sans que la mère ne comprenne ce qui se passe. Mais pourquoi lâcherait-il un message pareil ? Voudrait-il alerter sur sa situation de détresse sans vraiment pouvoir parler franchement. La famille dit que l’état de l’hôtel : mur très léger, et des oreilles qui traînent l’auraient alors empêcher de dire des choses… Ce paragraphe est à prendre avec des pincettes.

Vers 1 heure du matin il est vu, via les caméras de surveillance, en train de sortir de son hôtel. Il y serait retourné plus tard pour y terminer la nuit. Personne ne sait où il est allé.

Le jour de sa disparation

Le 8 juillet, vêtu d’un tee-shirt jaune et d’un bermuda foncé, il rejoint l’aéroport en taxi, tôt le matin, avec ses bagages et son sac à dos. Il donne des nouvelles à sa mère, il semble aller mieux. Entre-temps, cette dernière lui a pris un billet retour pour l’Allemagne mais lui conseille d’aller consulter un professionnel de santé dans le centre médical de l’aéroport.

Effectivement, ce matin-là, Lars se trouve dans le cabinet du docteur Kosta Kostov, médecin de garde de l’aéroport. Le médecin a expliqué à la police que Lars était très anxieux et qu’il divaguait. Il semblait épuisé émotionnellement. Il aurait posé des questions sur son traitement. « Je ne veux pas mourir, il faut que je parte d’ici », aurait-il hurlé en croisant un autre patient dans la salle d’attente : cette déclaration, selon la famille qui a bien évidemment accès au dossier EST FAUSSE.

Il se serait enfui pour une toute autre raison, 45 minutes après être entré dans l’aéroport. Il serait sorti de l’aéroport après qu’un fonctionnaire de l’aéroport ait interrompu son examen médical (aucune caméra n’a filmé car il n’y en avait pas à cet endroit). Aurait-il eu des choses à se reprocher ?

Cependant, le médecin a fait une déclaration différente 3 fois et en se basant sur les vidéos abrégées la police ne peut pas dire qui est entré ou si quelqu’un est vraiment venu dans cette pièce.

La caméra de surveillance de l’aéroport a bien évidemment enregistré toute la scène à 6h du mat’ et c’est assez étrange ce que l’on y voit. Ce sont les dernières images de lui, à ce jour. Il a disparu de la circulation.

Vous avez vu ça ? Il se barre en laissant toutes ses affaires personnelles. Une fois à l’extérieur de l’aéroport, on le voit pas clairement grimper à une clôture mais des témoins l’ont confirmé, courir dans un champs et disparaître dans la nature. Enfin vu la photo que j’ai récupérée sur Google Earth, la forêt est franchement loin et pas hyper dense ! Comment la police n’a réussi à le retrouver pendant les fouilles menées ? Le point bleu représente l’aéroport.

Il a laissé derrière lui son sac de voyage dans lequel se trouvait son portefeuille, son passeport et son téléphone portable.

La vidéo de sa fuite est rapidement devenue virale sur YouTube. Les enquêteurs Youtubeurs et ceux de Reddit ont tenté de résoudre le mystère, mais en vain. Aucune piste n’a permis de le retrouver.

Lars était fermement convaincu qu'il serait pris en charge à l'hôpital et ensuite rapatrié en Allemagne par une assurance voyage à l'étranger mais le docteur ne voulait pas selon la famille.

Les billets AR pour le vol ont été réservés et aussi déjà payés et en option si le vol n'avait pas été possible, un billet de bus était déjà réservé et payé par la mère. Et de l'argent a aussi été déposé via Western Union.

Les théories sur sa disparition

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à apporter quelques précisions sur Lars Mittank. Cet adulte avait bien un emploi, il était employé technique dans une centrale thermique dans le nord de l’Allemagne. Il s’entend bien avec sa famille, selon cette dernière, a des amis, bref un jeune comme un autre.

Comme d’habitude, les théories complotistes affluent sur les réseaux sociaux. Il faut dire que la Bulgarie a mauvaise presse à cause de ses réseaux de trafics humains. Rappelons que ce pays est une plaque tournante des filières de trafic de migrants. En septembre 2019, 4 Bulgares dirigeants ou intervenants au sein d’une société sont été poursuivis notamment pour « travail illégal en bande organisée », « traite des êtres humains aux fins d’exploitation par le travail en bande organisée » et « association de malfaiteurs ». Vous me répondrez que ça ne doit pas être aussi horrible qu’en Libye…

1- Une rencontre avec des trafiquants ?

Est-ce que 4 hommes le suivaient vraiment comme il l’avait rapporté à sa mère ? Est-ce un rapport avec un réseau de trafic d’organes, ou autres ? Ou bien ces messieurs en avaient après lui à cause de la bagarre dans laquelle ils auraient été impliqués ? Qui sait ! En tout cas, sur la vidéo, c’est lui qui part de l’aéroport de son propre chef et personne ne semble le suivre.

2 – Les suites de la bagarre

Un mauvais coup pendant la bagarre aurait donné lieu à une rupture du conduit auditif, voire pire une lésion cérébrale traumatique. Pour la faire simple, il aurait pété les plombs car son cerveau aurait été touché : troubles mentaux incluant hallucination, troubles paranoïaques, etc. Les passagers avec qui il partageait son taxi sont formels : Lars avait les pupilles dilatées. La « madryase » peut être provoquée par une consommation de drogue, une commotion cérébrale.

En tout cas, s’il était sujet à des crises de troubles mentaux, il aurait pu très bien prendre le fonctionnaire de l’aéroport pour une personne des forces de l’ordre si ce dernier avec un costume type gilet jaune, tenue noire.

3 – Son médicament

Ce qui m’amène à une deuxième théorie que j’évoquais plus haut : Lars aurait pris une dose excessive de Céfuroxime et aurait commencé à halluciner. Mais n’oublions pas qu’avant la prise d’antibiotiques il semblait agir bizarrement, il disparaît devant le McDo’. Ce revirement de comportement ne vous rappelle-t-il pas le cas d’Elisa Ham dans l’ascenseur du Cecil Hotel (j’en parle dans cet article).

4 – Tué par un animal

Je rebondis sur cette possibilité en ajoutant des détails. Il aurait couru dans la nature, étant devenu paranoïaque et a finalement été tué par un animal sauvage. Cela me parait franchement tiré par les cheveux, nous sommes à Varna, un milieu urbain,, pas dans la jungle hein. Il faut préciser que la zone vers laquelle il s’est dirigé a été intensément fouillée. Aucun corps n’y a été retrouvé.

5- C’est un drogué

Une théorie que je trouve dingue et à laquelle je n’adhère pas du tout : il serait un drogué. Ouais on va trop loin. Mais attendez je vous explique ! Déjà sa famille, mais après tout est-ce qu’elle connaissait vraiment Lars Mittank, soutient qu’il ne se droguait pas.

Aurait-il commencé à consommer des substances illicites pendant ses vacances en Bulgarie ? Rappelons qu’il a atterri le 30 juin et qu’il a disparu le 8 juillet, soit 9 jours. De nombreux paramètres jouent sur l’installation d’une dépendance à une drogue. La substance en elle-même, la personne qui la consomme, la fréquence de consommation… MAIS la dépendance n’est pas un processus immédiat ! Je ne crois pas que cela soit donc plausible. Mais cela pourrait expliquer le fait qu’il n’ait pas faim pendant ses vacances, il mangeait peu, dixit ses potes.

En revanche, puisqu’il souffrait un tympan percé, qu’il prenait un traitement, peut-être que la réaction de tout cela l’aurait conduit à de la paranoïa ? MOUAIS… Je n’y adhère pas non plus. #LaFilleQuiFaitLesQuestionsRéponses

La famille a affirmé que les vêtements et autres affaires de Lars sacs ont été testées niveau drogue et que rien n’a été trouvé.

6- C’est une mule

Dans le même thème, il serait un passeur de drogue. Là encore, une telle théorie ne sort qu’après avoir fumer de la moquette. Ahah, je plaisante.

Petit rappel économique, l’Union européenne n’a pas de frontières terrestres à l’exception de la Roumanie, de la Croatie, de Chypre, l’Irlande, le Royaume-Unis et, je vous le donne en mille, LA BULGARIE. Ces pays ne font pas partie de la zone Schengen : il y a donc des contrôles à la frontière !

Le visa Schengen est le représentant du collectif des 26 pays européens qui ont mutuellement décidé d’éliminer le passeport et les contrôles d’immigration à leurs frontières communes. Les citoyens de ces 26 pays européens sont libres de voyager à l’intérieur et en dehors de cette zone comme un seul pays partageant des droits égaux sur les voyages internationaux.

Aurait-il pris le risque de transporter de la drogue ? Avec ou sans l’aide de ses amis d’ailleurs. Est-ce pour cela qu’après le départ de ses potes ils choisissent de réserver une chambre pourrie dans un hôtel miteux pour ne pas croiser du monde ? Pour avoir passé une semaine sur la même côte que lui en Bulgarie, je pencherai plutôt pour le fait que son hôtel n’avait plus de chambre disponible ! Les hôtels sont bondés en pleine saison, il est conseillé de booker en avance.

Mais si on reste dans le délire du caïd, aurait-il ingurgité toute sa came ? Que les sachets contenant les substances illicites se sont rompus dans son corps et qu’il en a subi les conséquences ? J’ai fait mes petites recherches sur les mules, les passeurs de drogue.

Je me suis attardée sur le cas médical d’un homme de 55 ans qui se présente aux urgences à New York City se plaignant de tachycardie, d’hallucinations visuelles et d’une sensation de mort imminente. Accompagné d’un ami, il a convulsé lors du transport. A l’admission à l’hôpital, sa pression artérielle est élevée et son cœur bat à 103 pulsations par minute.

Une fois la « mule » anesthésiée, les chirurgiens extraient de nombreux paquets de couleur blanchâtre du rectum. Ils procèdent ensuite à l’incision de l’estomac et y découvrent plusieurs boulettes. En cours de l’intervention, le patient évacue spontanément plusieurs paquets par le rectum. Au total, les chirurgiens récupèrent 38 sachets en plastique de forme oblongue, chacun mesurant 4 x 2,5 x 2,5 cm. Ils sont tous intacts, à l’exception de l’un d’entre eux qui est percé, ce qui confirme que la survenue des symptômes chez ce passeur de drogue était effectivement due à la rupture d’une boulette de cocaïne.

Pas sûr que cela arrive à ce cher Lars mais il fallait tout de même en parler. Le réseau aérien pour passer de la droguer ? Bof bof… Vous me donnerez votre avis dans les commentaires.

7- Schizophrène ?

Il serait atteint d’une maladie comme la schizophrénie ou la bipolarité. D’où son pétage de plomb subitement. Aucun lien de cause à effet entre la prise d’antibiotique et un traitement qu’il prendrait pour sa maladie (dans le cas où il aurait un traitement) : le Cefuroxime n’aurait pas d’effet mélangé à d’autres médicaments ou à l’alcool d’ailleurs.

8- Il est devenu SDF

Il est peut-être devenu un vagabond atteint d’amnésie et il erre en Bulgarie ? Mouais…

9- Une rencontre amoureuse

Il a également été envisagé qu’il aurait pu rencontrer une jeune femme sur place et fait croire à son évasion pour la rejoindre dans la plus grande discrétion. Mais cela serait apparemment très peu probable si l’on en croit ses proches.

10 – Le paranormal

C’est sans moi ce délire. Je ne creuserai pas la piste.

Les avis de la Police et de la famille

La police a surtout envisagé la piste de la drogue, comme quoi Lars serait devenu un drogué et aurait perdu ses esprits, ne pensant qu’à trouver de la drogue le plus vite possible (ce qui expliquerait pourquoi il courait).

Ses amis et sa famille privilégient plutôt la piste du trafic d’organe, expliquant que Lars ne se droguait jamais et ne pouvait pas rentrer dans cette mouvance, même s’il était sous la prise d’antibiotiques puissants.

Un avis de recherche continue d’être diffusé et une récompense de 40 000 euros est offerte.

Rebondissements

En juillet 2019, à la suite de la dernière émission télévisée, un chauffeur de camion, il y a quelque temps, a emmené un SDF de la frontière de Dresde à Schildow, au nord de Berlin.

Il a vu les photos de Lars, s’en est souvenu et a envoyé un message sur la page Facebook en lien avec la disparation de Lars. On dit que la ressemblance est très élevée. La personne est très mince, n’a parlé que ce qui était nécessaire car elle était trop fatiguée. 


Finalement ce n’était pas Lars… La police a informé que la personne avait été enregistrée et que son identité n’était pas celle de Lars !

Depuis, de nombreuses photographies de lui vieilli ou changé ont été éditée pour pouvoir le retrouver. Le problème c’est que comme dans de nombreux cas de disparitions, des gens le voient partout (cf récemment avec Xavier Dupont de Ligonnès en Ecosse).

Il aurait ainsi été vu au Brésil en décembre 2016, mais en fait ce n’était pas lui (c’était un randonneur qui ne s’était pas rasé et qui ressemblait un petit peu à la photo de Lars Mittank barbu).

En 2018, en Italie, même chose ce n’était pas lui… Je ne vous évoque pas tous les cas où on pensait que c’était lui alors que non.

Vous l’aurez compris, aucune piste crédible n’existe. Et comme les investigations sont compliquées en Bulgarie (même pour la police allemande, pourtant bien réputée), la disparition de Lars Mittank reste un mystère.

Et sa famille dans tout ça ?

La famille et les amis le recherchent depuis cinq ans, ils ont même pris un détective privé.

Ils ont également crée un site Internet http://www.findet-lars-mittank.de/?fbclid=IwAR0G-3nVkjGwn8xDF6E4TxsW-Qr07L9rTlyX8nmXE7hb26z5u9359kuprqU
et une page Facebook mise à jour régulièrement, qui compte maintenant plus de 33 000 utilisateurs : https://www.facebook.com/findetlarsmittank/

Ils semblent se démener pour retrouver Lars. Des flyers distribués dans plusieurs pays, des apparitions médias, etc. J’espère vraiment qu’il sera retrouvé sain et sauf.

Mon avis

Honnêtement, je pense qu’il est décédé, même si son corps n’a pas été retrouvé. Il a dû disparaître dans la nature et n’a pas survécu à ses blessures.

Et si un jour vous passez quelques jours en Bulgarie, gardez les yeux ouverts, ne sait-on jamais !

6 Commentaires

  1. Romain
    23 décembre 2019 / 11 h 44 min

    Il y a vraiment beaucoup de possibilités sur ce qui a pu lui arriver. Avec les technologies d’aujourd’hui c’est de plus en plus rare qu’une affaire ne soit jamais résolue, c’est ce qui rend celles qui ne le sont pas si « fascinantes » pour reprendre le terme de ta série. ^^

    • CamilleG
      Auteur
      23 décembre 2019 / 11 h 47 min

      Oui ! Je pense qu’il n’est plus de ce monde. Les disparitions sont nombreuses au Japon, certes, mais en Europe des cas comme ça, depuis 2014….. c’est rarement une happy end !

  2. Lea
    23 décembre 2019 / 12 h 55 min

    Quelle horreur pour la famille ! Je ne connaissais pas cette histoire !

    • CamilleG
      Auteur
      23 décembre 2019 / 13 h 14 min

      Pareil je n’avais jamais entendu parler alors que j’y suis allée en plus… Oui c’est triste 🙁

  3. Matthieu
    11 juin 2020 / 15 h 49 min

    Merci Camille pour cet article ! Je connaissais cette histoire car je suis passionné par les disparitions en général a fortiori lorsqu’elles sont empreintes d’une bonne dose de mystère comme celle-ci. Les faits divers de nature criminelle me fascinent également. Je visionne avec plaisir les émissions qui traitent de ce genre de cas (Aktenzeichen XY en allemand, Opsporing Verzocht en néerlandais, Chi l’ha visto en italien ou encore Crime Stoppers en anglais) et je consulte les sites des médias, des polices, groupes sur les réseaux sociaux etc. Je me réjouis de lire ton article sur les 2 Néerlandaises disparues au Panama d’ailleurs. Je connais aussi cette affaire mais j’en apprends toujours davantage en te lisant comme dans le cas de Lars Mittank. Enfin, il y a une disparition qui m’a passionné il y a peu de temps: celle de la petite Juliette Le Droumaguet, 7 ans, en Uruguay. Je ne sais pas si tu en as entendu parler. Merci encore et meilleures salutations.

    • CamilleG
      Auteur
      11 juin 2020 / 15 h 54 min

      Bonjour Matthieu ! Merci pour ton message !! Ah oui j’en ai entendu parler, c’est récent ! En ce moment je suis à fond sur une enquête criminelle résolue mais je lis les 1 000 pages de dossier (en anglais) et je prépare un long article ! Au plaisir de lire tes futurs commentaires.

Répondre à CamilleG Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.