Et comment j’ai pris 9 kilos

Vous avez été nombreuses (+ quelques lecteurs masculins mais ils sont timides quand il s’agit de poster des commentaires) à réagir au sujet de mon article sur ma perte de poids et je vous en remercie. C’est un plaisir de lire vos retours et c’est aussi pour ça que je tiens ce blog : le partage, l’ouverture d’esprit, tout ça, tout ça.

J’ai d’ailleurs reçu une réflexion intéressante et assez logique « mais comment tu as pris tes 9 kilos ?! ». C’est vrai ça ! On parle souvent des résultats (spectaculaires ahah) mais jamais des causes du pourquoi !

Je vais donc vous expliquer dans cet article les causes de cette prise de poids. Certes, 9 kilos cela peut paraître ridicule aux yeux de certain(e)s mais quand il s’agit de son corps et de ses complexes, 9 kilos, oui c’est énorme. Surtout quand vous ne vous reconnaissez plus face au miroir. #FinDuMonde


Nous ne sommes pas tous égaux face à la prise poids. En revanche, j’ai la forte impression que nous adorons (inconsciemment peut-être) nous cacher derrière des « c’est hormonal », « c’est l’âge », « c’est normal c’est l’hiver », ou bien « je pense que c’est ma thyroïde qui fout le camp ». Mais étrangement nous ne remettons pas en question notre alimentation, notre consommation d’alcool ou notre goût très prononcé pour rester au lit et regarder des séries en grignotant.

« Non mais attends je ne mange seulement que quelques cookies en sirotant mon Coca. Attention Coca Zéro hein ! ».

Après avoir accusé la trentaine « non mais tu comprends mon corps est intelligent, il met de côté du gras pour nourrir l’enfant que je ne porte pas pour le moment mais bon… Il est prévoyant ! Que la nature est bien faite » et m’être persuadée que mes hormones étaient les uniques responsables du désastre corporel, j’ai finalement eu un déclic… Lorsque je suis montée sur ma balance en octobre 2016.

Cette dernière affichait, très exactement, 72.2 kilos. BORDEL, VOILA POURQUOI MES PANTALONS ME BOUDINENT. Ce n’était pas une illusion d’optique ! J’ai explosé les scores !

Bon en même temps je mesure 1.76 alors ça passe me rétorquerez-vous. Mais en fait non, ça ne passait absolument pas ! Comment ai-je pu aller de 62 kilos, mon poids de croisière, à ça ?! Et en moins de 5 ans ?! Presque 10 kilos en plus ! Mon dieu ! Mes pauvres genoux ! (Pour info, 1 kilo supplémentaire équivaut à 10 kilos de plus pour le genoux).

Ma première réaction fut de pleurer mais à chaudes larmes. Toutes ces conneries de bodypositivisme et faire semblant de s’assumer pour masquer une réalité ? Non merci. Si j’en suis là c’est par ma faute et hors de question que je reste ainsi. Crise de pleurs. Je pense même que mes voisins m’ont entendu. Lorsque j’ai repris mes esprits, au bout de 20 minutes, je me suis imaginée dans 5 ans en train de rouler pour me déplacer. J’ai recraqué, mes voisins sont venus sonner et… non je déconne, tous des égoïstes sourds dans cet immeuble. Puis finalement j’ai appelé MamanG à la rescousse.

Ma devise à l’époque penchait plus pour celle de droite : les frites avant les mecs.

« Bah oui, en plus depuis que tu fais de la musculation je te l’ai dit c’est pire. On dirait une nageuse russe. Tu t’étonnes de grossir mais tu manges n’importe comment. Tu me dis que tu te fais des frites le soir et tu te demandes pourquoi tu as grossi ! »

« Mais maman, je fais des frites au four ! Et sans huile.”

“…”

“Je vais terminer vieille fille c’est officiel. Et sans chat… »

Après avoir repris ma vie en main (ça fait un peu too much mais bon c’est mon ressenti), perdu ces quasi 10 kilos et repris mon poids de forme (et accessoirement remis mes pantalons) j’ai enfin compris mes erreurs du passé. On s’imagine toutes et tous que l’on peut contrôler en un claquement de doigt son poids et que l’on sait mieux que tout le monde comment mincir ! Mais que nenni ! C’est du pipeau ! On a besoin des autres parfois !

Voici donc les choses à ne pas reproduire si vous voulez garder votre ligne actuelle. Et si vous désirez mincir sans faire un régime (ça ne MARCHE JAMAIS ces trucs) je vous invite à prendre un rendez-vous chez un nutritionniste ou un diététicien pour rééquilibrer votre alimentation. C’est ce que j’ai fait pour débuter ma “remise en forme”.

Je ne prenais pas de petit déjeuner pendant des années

Parce que je voulais limiter mes apports caloriques journaliers et mincir facilement. Du moins c’est ce que je croyais. Et puis je lisais des articles sur les bienfaits du jeûne qui vantaient les positives conséquences si on n’avalait rien à partir de 20h jusqu’aux 13h du lendemain. Ah bah se fut bien positif tout ça… Effectivement, mon ventre comment à déborder par-dessus le collant et mon jean fétiche. Génial.

Je grignotais le soir

Et oui… Puisque le matin je ne mangeais rien et que le midi je restais sur mon excellente lancée, à savoir manger peu… Bien entendu le soir, c’était le carnage alimentaire. Et vas-y que je commence par un plat sain mais qu’une heure après j’ai méga faim. Et allé que je te cuise 500g de frites au four parce que c’est soit disant moins gras. Et bam les 3 yaourts de brebis en guise de dessert. Et si mon mec de l’époque laissait traîner un paquet de Fingers, boum ! Normal, j’avais faim quoi ! Et plus vous ne mangez pas à votre faim et plus vous aller connaitre des crises de la sorte ! Ah et oubliez les plats préparés industriels : que du sucre et que du sel ! BERK

J’ai tenté le courant alimentaire des nanas qui se font appeler les « surglucosées »

Je vous explique très rapidement leur concept : l’humain est teubé car son cerveau ne fonctionne pas à 100% puisqu’il ne mange pas assez de glucides. La solution : se goinfrer sans restriction de glucides à gogo pour mieux réfléchir et ne pas être un mouton. Bêêêêêêêêhhhh. Et le truc génial dans l’histoire c’est que les nanas t’assurent que tu ne grossiras pas si tu manges 400 g de pâtes par repas. LOL. Mais alors GROS LOL je dirai même ! A un moment donné il faudra expliquer à cette communauté que la prise de poids s’effectue en fonction d’une balance calorique : quand on mange plus que ce que l’on dépense bah on grossit. J’ai tenté 2 mois leur hygiène de vie et j’ai vite compris que je devenais vraiment débile à écouter les conneries d’Internet. NEXT.

Je faisais un peu trop de sport

J’en ai parlé dans mes anciens articles mais le sport ne fait pas maigrir. Au contraire… Cela ouvre l’appétit. Je suivais 4 entraînements à la salle par semaine. Le soir, je ne vous raconte pas ma faim au dîner quand je rentrais. Ah et j’ai forcé sur les protéines chimiques végétales. Qu’est-ce que ça fout des boutons ces trucs là encore ! En plus c’est d*******lasse.

Je refusais de me peser

La balance ne ment pas, mais les vêtements non plus ! Est-ce que je me suis dit que j’avais un souci avec ma machine à laver ? « C’est bizarre ces derniers mois dès que je lave un truc ça rétrécit, pourtant je n’ai pas grossi ». Oui j’y ai cru. Jusqu’à ce qu’un jour je me pèse enfin…

Je fréquentais des mecs qui confondent repas et goûter

(Le pauvre il va prendre cher). Forcément quand on sort avec un type qui se nourrit de Fingers, de cookies, de frites, de soda en guise de déjeuner, de dîner et de petit déjeuner… Bah forcément on grossit. Zéro coca pour lui, zéro volonté pour moi. Un jour j’en ai eu assez de jouer à la maman et de lui expliquer que les miettes dans le lit + le coca sur les draps c’est sale. Et accessoirement que les fruits et les légumes existent. Fin de l’histoire. J’espère pour lui qu’il aura ENFIN appris à se servir des boutons de de son lave-linge pour le mettre en route et laver sa couette !

Je ne buvais pas assez

Deux arguments : notre corps est constitué à 70% d’eau ! Buvez entre les repas et vous verrez la différence ! 1.5 litre par jour d’eau suffit ! Et non, les sodas, le café et le thé ne comptent pas. Parfois vous avez l’impression d’avoir encore faim… alors qu’en fait votre corps réclame juste de l’eau ! Depuis mes soucis de pyélonéphrite, je bois presque 2 litres d’eau par jour. Et je vois bien les bienfaits (et en plus j’ai un beau teint). Bien souvent mes fringales étaient liées à un manque d’eau.

Je ne dormais pas assez

A l’époque de Tinder (tristes moments de ma vie pour être honnête) je passais beaucoup de fin de soirées pendue à mon téléphone à discuter avec des vieux mecs pourris coureurs de jupons. Résultats des courses, je ne m’endormais pas avant au moins 00h – 1h du mat’ ! L’horreur ! J’étais déréglée ! Pour compenser mon manque d’énergie (et mes chagrins d’amour forcément) je mangeais davantage !

Je mangeais des galettes de riz / des galettes de maïs

Ah le produit à la mode des régimeuses. Quelle grosseeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee arnaque. Tellement grosse que je ne comprends pas comment je suis tombée là-dedans. Il faut savoir que ce produit est dépourvu de qualités nutritives. C’est comme si vous avaliez du vent ! A part augmenter votre glycémie et favoriser le stockage du gras dans votre corps, il ne fait pas grand-chose…. Ah et ne vous étonnez pas si 30 minutes plus tard vous avez faim après avoir mangé ce truc comme encas ! Optez pour un fruit ou une tranche de pain de seigle complet. Et buvez de l’eau! #GlouGlou

Voilà les principales erreurs et causes de ma prise de poids. J’aurais également pu évoquer le stress ! J’espère que cet article vous évitera bien des malheurs, et que vous aurez un peu ri : )

N’hésitez pas à donner dans les commentaires les mauvaises habitudes qui vous ont déjà fait prendre du poids ! Avertissez-les lecteurs !

Plus de lecture sur le sujet :
Comment j’ai perdu 9 kilos en 1 an : camilleg.fr/comment-jai-perdu-9-kilos-en-1-an
Le sport ne fait pas maigrir : camilleg.fr/sport-ne-fait-pas-maigrir
Mon rééquilibrage alimentaire camilleg.fr/alimentation-anti-acne-reequilibrage-alimentaire
J’ai testé le coaching sportif camilleg.fr/sport-coach-poids-et-proteines-vegetales-bebombasseornot
Les erreurs du petit déjeuner camilleg.fr/erreurs-du-petit-dejeuner
Vaincre les crises de « boulimie » camilleg.fr/la-faim-sans-fin-comment-la-vaincre

PARTAGER SUR :

25 Commentaires

  1. 5 février 2018 / 9 h 03 min

    Arf je connais que trop bien tout ça.
    L’essentiel c’est d’ouvrir les yeux et d’être conscients de ces raisons. Pas toujours facile de se l’avouer 😉

    • CamilleG
      Auteur
      5 février 2018 / 10 h 00 min

      Ouais parfois on fait l’autruche et badaboum !

  2. Léa
    5 février 2018 / 13 h 50 min

    Moi c’est le soir, je fais n’importe quoi dans mon assiette… J’ai remis de l’ordre et ça va mieux je suis moins gonflée je trouve.

    • CamilleG
      Auteur
      5 février 2018 / 16 h 50 min

      Ouais le soir on a tendance à trop manger parfois !!

  3. 5 février 2018 / 14 h 29 min

    Ton article est intéressant Camille !
    Je tiens à signaler que dans notre famille nous avons une expérience différente des galettes de riz/maïs. Nous n’avons pas de problème de poids et pourtant nous ne mangeons que ça à la place du pain car c’est le seul truc qui parvient à nous caler ! Mon compagnon est sportif, il fait des excursions de plusieurs heures, c’est ce qu’il prend avant de partir.
    C’est vrai que c’est pauvre en kcal, d’ailleurs nous ne comprenons pas comment c’est possible ^^ (nous en avons d’ailleurs conclu que les kcal affichées sur les paquets n’étaient pas indicatrices du pouvoir nourrissant des aliments)

    • CamilleG
      Auteur
      5 février 2018 / 16 h 53 min

      Ah oui ? Et le pain de seigle qu’en penses-tu ? J’ai arrêté les galettes car en fait j’en mangé genre 2 paquets le soir…. Non mais n’importe quoi ahaah… Ouais bah ma diététicienne est anti galettes machins trucs…. Mais bon… Chacun son expérience ! C’est mieux ça que des cookies hein hihi

  4. 5 février 2018 / 17 h 24 min

    l’équilibre est la base de beaucoup de choses. le grignotage est une plaie, tout comme les plats cuisinés où la quantité de sel et de sucre…
    A prendre au sérieux dès le plus jeune âge et à tout âge

    • CamilleG
      Auteur
      5 février 2018 / 17 h 37 min

      Oui des cours en classe ça ne ferait de mal à personne !

  5. 5 février 2018 / 21 h 26 min

    Bravo pour ta perte de poids (après bien sûr^^) et d’avoir réussi à changer tes habitudes, j’ai vraiment du mal à dire non aux pâtisseries et/ou au chocolat…bouhhh je crois que je n’ai pas assez de volonté

    • CamilleG
      Auteur
      6 février 2018 / 7 h 35 min

      Tkt si j’ai réussi tu peux !!!

  6. Flequi
    5 février 2018 / 21 h 33 min

    Très drôle et intéressant! en effet on explique souvent comment perdre du poids et rarement comment on en a pris 🙂 le jeûne intermittant ne marche donc pas, j’avais des doutes justement. Tout ce que tu dis ici et ton article précédent sur comment tu as perdu tes 9 kg me rappelle mon cas notamment qu’on n’a pas besoin de sport pour maigrir, juste faire attention à son alimentation et marcher, beaucoup , tous les jours. J’ai perdu aussi plusieurs kilos juste comme ça et espère éviter les reprendre en lisant des articles comme les tiens 😉

    • CamilleG
      Auteur
      6 février 2018 / 7 h 32 min

      Ouiii ça marche de bien manger et de se bouger un peu : )

  7. 6 février 2018 / 4 h 27 min

    Ouhlala les grignotages… je suis comme qui dirait une experte là-dedans. Je suis typiquement la fille qui mange des salades le midi, et qui dégomme une tablette de chocolat et un demi paquet de bonbons le soir. Devant mon ordi. Tout ça c’est de la faute à Netflix en fait ahah. Comme toi avant, les petits dej’, j’ai toujours fait l’impasse dessus. J’avais réussi à prendre l’habitude de me faire un smoothie le matin (histoire de ne pas avoir que du café dans mon estomac), mais j’ai vite lâché finalement. Et aujourd’hui quand je monte sur la balance, c’est la cata. Sans parler de 9kg, j’ai bien du prendre 4-5kg depuis l’été dernier #shameonme. Je vais de ce pas lire ton article sur ta perte de poids ! Merci pour le partage en tout cas, bises

    • CamilleG
      Auteur
      6 février 2018 / 7 h 31 min

      Hello !! Merci pour ton commentaire ! Ouais voilà je faisais comme toi…

  8. Seb666
    6 février 2018 / 9 h 16 min

    Agréable surprise … je valide :
    – l’importance du sommeil
    – qu’il faut bcp boire de l’eau
    – supprimer le grignotage
    – limiter les plats préparés
    – l’importance du petit dej
    – l’incidence de l’entourage

    par contre il reste une grosse bétise au sujet du sport : il apporte de nombreux bienfaits au corps et à l’esprit !

    • CamilleG
      Auteur
      6 février 2018 / 10 h 08 min

      Merci Seb ! Et le sport je n’ai pas dit que c’était pas bien ! J’ai dit qu’il ne fallait pas compter sur ça spécifiquement pour mincir de fou ! Rohhhhh. Et oui pour l’esprit c’est bien, of course !

  9. 6 février 2018 / 14 h 05 min

    Très intéressant ton article !
    Pour ma part je fais aussi pas mal de ces erreurs (surtout grignoter le soir, dur d’arrêter !).
    Je vois une diététicienne depuis peu qui m’a aussi donner un conseil tout con mais qui marche vraiment : quand tu sens que tu as assez mangé, tu arrêtes. Peut importe ce qu’il te reste dans ton assiette. Et bien bizarrement e me suis rendue compte que je ne pouvais manger que la moitié de mon assiette. Et si j’ai fait à 18h et bien je prend un thé, ou juste un fruit et le soir je ne mange que quand j’ai faim.

    • CamilleG
      Auteur
      6 février 2018 / 14 h 49 min

      Oui c’est top ce que tu écris merci ! C’est tout à fait ça 🙂

  10. 6 février 2018 / 18 h 57 min

    Je me sens un peu honteuse après la lecture de ton article (qui m’a bien fait rire au passage, je retiens le #GlouGlou, mémorable !!). Je fais pas mal de ses erreurs et pourtant, mon poids ne bouge pas. Pourquoi ? Je pense que je stress tellement que mon corps brule toutes les calories possible Oo…

    https://la-parenthese-psy.com/

    • CamilleG
      Auteur
      7 février 2018 / 7 h 42 min

      Ahaha tu verras peut-être plus tard. Tout dépend aussi l’âge ; )

  11. 6 février 2018 / 20 h 26 min

    Je trouve cette idée d’article très intelligente ! Comme tu le dis si bien, on ne se penche que sur les résultats d’un régime et pas sur les faits concrets qui nous ont fait grossir… C’était un article très intéressant 🙂

  12. Blou
    9 février 2018 / 12 h 02 min

    Quand j’étais étudiante les moments où j’étais le plus mince c’est quand je prenais 5 repas par jour (deux collations raisonnables), parce que les horaires lever 6h30, rentrer à 20h, ça faisait que j’étais morte aux repas de midi et soir. Sinon je mangeais le plateau de fromage ou une barre chocolatée achetée au distributeur sur le quai du rer, très peu de temps avant de faire mon repas. On m’a souvent dit “ah mais non c’est mal, ton estomac travaille toute la journée, ça fait grossir”. Venant de personnes mangeant chaque soir un paquet de chips.
    Après faut adapter avec son mode de vie, comme tu dis, si tu fais du sport tu auras faim et c’est normal 🙂
    Bon je ne sais pas trop si ça avait un rapport en fait, mais j’avais envie d’écrire ça 🙂 Bonne journée 🙂

    • CamilleG
      Auteur
      9 février 2018 / 12 h 28 min

      Etudiante je mangeais tout et n’importe quoi : zéro gramme. ahaha

  13. 16 mai 2018 / 17 h 46 min

    Ca faisait longtemps que je n’avais pas lu un de tes articles, j’ai presque tout rattrapé cet aprem (grosse deter!) et je trouve celui-ci très pertinent… #leaucestlavie
    Je tâcherai de me peser ce soir… (Appréhension, stress, anxiété…)
    Bon en tout cas j’espère que tu te sens mieux dans tes baskets maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.