Le projet El Pianista : le projet d’expédition

Cet article est rédigé par mon ami aventurier, Romain.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est nécessaire que je vous fasse un petit rappel. Depuis l’année dernière, le projet de voyage au Panama a énormément évolué. Je ne suis plus seul puisque depuis l’année dernière, je travaille en équipe. Une équipe composée de Chris et de Matt (blog d’ImperfectPlan) avec lesquels je discute maintenant depuis plus de 10 mois. Pour celles et ceux étant familier avec le milieu anglophone, vous nous connaissez certainement sous l’appellation de “team ImperfectPlan”.

Ensemble, nous avons publié conjointement une série d’articles qui apportent de nouveaux détails sur l’affaire. Vous pouvez d’ailleurs les consulter sur ce blog dans la rubrique Projet Panama.

Désormais, nous souhaitons aller encore plus loin en allant chercher de nouvelles informations directement sur le lieu de la disparition.

Information sur la cagnotte

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous soutenir en participant à cette cagnotte francophone :

https://fundly.com/expedition-dans-la-jungle-panameenne

La cagnotte anglophone a déjà réuni 2 259$, et nous en sommes très reconnaissant ! En revanche, nous ne disposons pas assez de moyens financiers pour acheter tout le matériel que nous souhaiterions utiliser (batteries externes, panneaux solaires). Nous aimerions par ailleurs amortir nos coûts sur place. Individuellement, nous avons déjà réalisé de nombreuses dépenses. Par exemple, mon équipement jungle a coûté à lui seul près de 1000€. Si l’on compte mon équipement électronique, ce sont déjà plusieurs milliers d’euros que j’ai investis (un drone seul coûte 1000€). Mis à part cela, les coûts liés au recrutement d’un expert de la jungle s’élèvent à plus de 5000€ pour un mois !

Les coûts du projet sont très importants, et nous espérons pouvoir bénéficier de votre soutien.

Une recherche de terrain en amont de l’expédition

 Avant de débuter la phase d’expéditions, nous réaliserons d’abord des recherches de terrain autour du Mirador. Des recherches que nous ferons sur une distance nous permettant de rentrer en ville avant la tombée de la nuit. Il s’agira par exemple d’approfondir l’exploration du sentier après le Mirador réalisée en 2019. Il sera également question de réaliser des premiers vols de drone au-dessus de la canopée et le long des rivières.

Rivière se trouvant sur le chemin après le Mirador.

Je souhaite également vérifier un passage qui se trouve juste avant cette rivière. Je ne l’avais jamais mentionné jusqu’à présent, puisque celui-ci ne m’était apparu comme n’étant que le lit d’une ancienne rivière. Un passage impossible à confondre avec celui ramenant au Mirador, tant celui-ci est différent. Enfin, il est impossible de dire si ce passage existait ou non en 2014.

Passage à explorer sur la gauche.

Passage tout droit amenant à la rivière montrée plus haut.

L’expédition

L’expédition aura lieu sous la supervision de Yann. Un ancien parachutiste, expert en survie dans la jungle que j’ai décidé d’engager pour le projet. Il nous partagera son expérience de la jungle, ainsi que ses compétences en recherche d’indices et de personnes disparues.

Les secteurs indiqués sont délimités de façon approximative afin de servir d’exemple.

Avant de pouvoir conclure à l’implication d’une partie tierce, nous devons étudier minutieusement tous les autres scénarios.

Ainsi, nous imaginons les zones de recherche en trois secteurs.

Un premier secteur où un événement inconnu serait arrivé. Dans le cas d’un accident, nous chercherons des points de chute. Enfin dans le cas d’un scénario d’égarement, nous chercherons des sentiers cachés. Ensuite, un second secteur qui représente une zone d’égarement et/ou d’un second accident. Il s’agit également du secteur où a notamment été découvert le short de Kris. Ces deux secteurs pourraient abriter le lieu des photos de nuit que nous voulons trouver, ainsi que des éléments qui auraient pu échapper aux locaux. Enfin, un troisième et dernier secteur où le sac à dos et les os ont été découverts. Dans ce secteur, nous partirons à la recherche de nouveaux éléments qui auraient pu être transportés par le fleuve. En plus de ces objectifs, nous accomplirons des tâches que vous retrouverez dans une des sous-parties suivantes.

L’expédition sera en réalité une série d’expéditions.

Une première fois où nous réaliserons des premières recherches pendant une longue durée, avant de retourner en ville pendant quelques jours afin de recharger toutes les batteries et analyser l’ensemble des données récoltées. Puis une seconde fois avec de nouvelles recherches guidées par l’expédition précédente. L’usage de batteries externes, nous permettra de rallonger le temps de présence dans la jungle durant chaque étape. Le drone rythmera ces étapes puisqu’il aura un rôle particulièrement important à jouer en nous permettant à la fois de cartographier, de filmer et de repérer des endroits difficiles d’accès. Il est possible, selon le temps qu’il nous est donné, que nous réalisions plus de deux expéditions au cours du voyage.

La zone reste immense et difficile d’accès, mais nous pouvons toujours réaliser des découvertes.

Carte 3D de la zone à explorer (réalisée par Chris)

Pourquoi porter de l’importance à l’hypothèse de la chute ?

Avec le recul, je pense sincèrement avoir grandement sous-estimé la possibilité de l’accident. Cette hypothèse est d’ailleurs absente de la partie 3. Le long du sentier après le mirador, il existe certains passages étroits donnant sur des pentes. Il serait intéressant que nous y descendions en rappel, et d’y mener des investigations. Si une chute a eu lieu dans l’une de ces pentes, bien que j’en doute, il est possible d’imaginer qu’il ait été impossible pour les deux Hollandaises de remonter. Une chute qui aurait potentiellement pu provoquer des blessures.

Nos objectifs

  • Rechercher l’événement déclencheur des appels téléphoniques du 1er avril 2014
  • Délimiter une zone en reconstituant la randonnée jusqu’aux appels téléphoniques. Il s’agira de prendre toutes les directions possibles depuis le lieu de la photo 508 (marcher pendant environ 2h45 dans chacune de ces directions).
  • Rechercher un potentiel lieu d’accident après le mirador (chute).
  • Rechercher des routes qui auraient pu être empruntées par Kris et Lisanne (grâce aux compétences de profiling et de traqueur de Yann)
  • Rechercher le lieu des photos de nuit:
  • Utiliser le Canon SX270 HS sur un lieu similaire à celui des photos de nuit afin de comparer les résultats aux photos originales. Usage de jour et de nuit.
  • Prendre une longue série de photos sur le lieu des photos de nuit afin d’essayer de comprendre les motivations derrière la série de photos de nuit. Usage de nuit.
  • Tester les localisations théoriques du lieu des photos de nuit (1er pont de singe, Caldera, etc…).
  • Usage du drone au-dessus du lieu des photos de nuit, et des lieux théoriques.
  • Recherche approfondie du lieu des photos de nuits
  • Cartographier El Pianista (GPS et vidéo complète du sentier jusqu’à la barrière après le Mirador)
  • Cartographier les sentiers après le Mirador (GPS, drone et vidéos)
  • Cartographier les sentiers jusqu’aux lieux de découverte des éléments de l’enquête.
  • Chercher des sentiers cachés.
  • Explorer des cabanes en ruine.
  • Photographier et filmer en détail les lieux des découvertes.
  • Prendre les données GPS, ainsi que des photos/vidéos détaillées des lieux d’intérêt (ponts de singe, rivières, falaises, cascades, etc…)
  • Submersion d’un sac à dos dans le fleuve de la Changuinola afin de vérifier la possibilité qu’un sac puisse être transporté par le fleuve sans détruire complètement l’équipement à l’intérieur.
  • Rechercher les conditions environnementales qui influencent la vitesse de décomposition.
  • Rechercher de nouveaux éléments.

Objectif optionnel: se rendre à Alto Romero

Objectif abandonné: tester la décomposition dans la jungle en disposant des cadavres de porcs à des points clés de la jungle.

Raison: manque de temps et de moyens.

La réalisation de ces objectifs dépendra du temps que nous disposons et de la réalité du terrain. Nous ne pouvons donc pas garantir l’accomplissement de l’ensemble de ces objectifs.

Nos principes

Le respect des locaux :

Nous portons une grande importance au respect de la vie privée des locaux et à leur sécurité. Pour cette raison, nous veillerons à respecter des limites quant à nos relations avec eux lors de nos investigations. Notre objectif n’est pas de trouver un criminel, mais bien de trouver de nouvelles informations factuelles sur le lieu de la disparition. Des faits qui pourront mettre en lumière une hypothèse ou une autre. Depuis 2014, beaucoup trop de personnes ont souffert d’accusations infondées et diffamatoires. Pour cette raison, nous refusons d’enquêter sur des individus afin d’éviter de nourrir cette situation-là. Notre mot d’ordre est le respect des individus.

Le respect de l’environnement :

Lors de nos recherches, nous porterons une grande attention à ne pas abandonner nos déchets derrière nous. Pour cela, nous avons prévu des sacs poubelle qui nous permettront de conserver nos déchets jusqu’à notre retour en ville.

La sécurité :

Notre équipe veillera à garantir la sécurité de ses membres. D’une part, nous avertirons les autorités locales de notre présence dans la jungle pendant plusieurs jours. Si l’expédition tourne mal, les autorités connaîtrons les dates où nous sommes censés revenir et la zone que nous explorons. En outre des autorités, nous avertirons d’autres personnes avec lesquelles nous resterons en contact grâce à nos matériels de communication satellite. D’une autre part, nous ne prendrons pas de risques qui pourraient mettre en danger l’un des membres de l’équipe. La présence de Yann est d’autant plus importante puisqu’elle nous permettra de diminuer les risques liés à un séjour prolongé dans la jungle.

Les dangers

Dans la jungle, les dangers sont nombreux.

Le risque animal : les jaguars constituent un danger, mais ils n’inquiètent pas vraiment notre équipe. Ceux-ci ne représentent pas une grande menace puisqu’ils sont généralement effrayés par la présence humaine. Le vrai danger vient des serpents venimeux qui sont des animaux qui prolifèrent dans la jungle mais qui pourtant, restent très difficiles à repérer. Une de leurs morsures peut être mortelle si la victime n’est pas amenée à temps à l’hôpital. Cela peut sembler facile à gérer, mais il s’agit de transporter un homme incapacité par le venin sur plus d’une journée de marche au travers d’une jungle hostile. Bien sûr, il reste toujours l’hélicoptère mais il faudra quand même rejoindre un lieu d’extraction.

Le risque de l’accident : les conditions environnementales sont très variées. Entre les falaises, les pentes, les cascades et les rochers, il est possible de faire des chutes pouvant provoquer la mort ou des blessures graves. En outre, il existe un risque supplémentaire que nous ne pouvons absolument pas ignorer. La jungle est vivante et il peut arriver que des arbres chutent à l’endroit où nous dormons. C’est pourquoi nous devons porter une grande attention à l’endroit où nous posons notre camp, en évaluant le risque de chute des arbres.

Le risque de se perdre : bien que Yann nous accompagne et que nous disposons de GPS, le risque n’est pas absent. Par sécurité, en cas de défaillance des matériels électroniques, nous disposons des cartes papier de la zone ainsi que de plusieurs boussoles. Enfin, nos sifflets permettent de signaler notre présence sans se fatiguer.

Mon équipement

Un Mavic Air 2S

Portée théorique de 10 km sans obstacles et interférences
Autonomie pratique de 28 minutes
10 batteries
570 g
9 microSD (total: 1280 Go)

Un Mavic Air 2 (drone de secours)

Portée théorique de 10 km sans obstacles et interférences
Autonomie pratique de 30 minutes
570 g

Un camescope Sony AX700

Micro Rode VideoMic Pro + piles
3 batteries
1 stabilisateur Feiyu Tech AK4000
7 cartes SD sony tough (total: 1216 Go)

Une GoPro Hero black 8

8 batteries
1 stabilisateur
3 microSD (total: 656 Go)

Un appareil photo réflex Canon 700D

2 batteries
1 carte SD 32 Go

Un appareil photo numérique Canon PowerShot SX270 HS

1 batterie
1 carte SD 32Go

Un enregistreur ICD-TX650

Pour enregistrer des sons, des discussions.

Un GPS Garmin InReach Explorer+

Autonomie de 100h avec suivi toutes les 10 minutes
Autonomie de 30 jours avec suivi toutes les 30 minutes
Fonctionnalité SOS

Equipement jungle

1 hamac jungle avec moustiquaire
1 bâche
1 corde 9 mm x 7m
1 sac de couchage
1 sac à dos 110 l
1 sac étanche pvc 20 l
2 sacs étanches pvc 10 l
1 sac étanche 10 l
1 paire de gants
2 ensembles de vêtements jungle
1 couteau
1 trousse de soins
1 trousse de toilette
1 carnet étanche + stylos étanches
2 gourdes 1 l
1 quart (récipient militaire)
1 mini casserole
1 paire de couverts
1 savon de Marseille
1 boussole
1 mousqueton
1 lampe + piles
1 sifflet
1 ensemble d’équipements divers (ficelle de 10 m, briquets, etc…)

Equipements pour les descentes en rappel

Pour les situations où nous aurions à descendre d’une falaise ou d’une pente.

Equipement médical

1 lot de médicaments
1 garrot tourniquet
1 pansement israélien (+ des compresses et de l’antiseptique)

A quelle date le voyage aura-t-il lieu ?

Pour des raisons de sécurité, nous préférons rester discrets quant à la date du voyage. En revanche, vous pouvez vous attendre à voir du contenu être publié vers la fin de l’année 2021.

Merci de nous suivre nombreuses et nombreux dans cette aventure !

6 Commentaires

  1. Romain
    3 juin 2021 / 12 h 12 min

    Je vous souhaite bonne chance pour le voyage, en espérant que tout se passera bien.

    • CamilleG
      Auteur
      3 juin 2021 / 13 h 09 min

      héhé merci 🙂 il va cartonner, comme toujours !

    • RomainC
      5 juin 2021 / 19 h 46 min

      Merci beaucoup! Le voyage va être long, mais certainement riche en expériences.

  2. Maxime C
    10 juin 2021 / 13 h 04 min

    C’est un formidable projet.
    Vous avez tout mon soutien !

  3. Aguirre
    10 juin 2021 / 20 h 41 min

    This is great what you’re doing. May God be with you to find the evidence to bring swift justice to criminals who murdered the girls.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.