Notre perception des sex-toys a-t-elle évolué ?

Il y a encore quelques années, les sex-toys restaient des petits objets très discrets. On les rangeait dans le fond d’un tiroir, on n’en parlait pas. On devait se rendre dans des boutiques spécialisées, souvent mises à l’écart, pour acheter son objet tabou. Aujourd’hui, il n’est pas indispensable de faire une étude détaillée du sujet pour se rendre compte que le jouet sexuel est devenu un objet comme un autre ou presque. On en trouve partout en ligne, même dans des boutiques généralistes. On en parle entre amis, on entend des témoignages d’utilisatrices (et d’utilisateurs) partout. Ce changement a été accompagné d’un changement de perception vis-à-vis des sex-toys et visiter une boutique spécialisée en ligne comme https://www.adameteve.fr/ est devenu banal. Mais comment cela s’est-il produit ?

Un changement profond des mentalités

Même si à la fin des années 1960, les mentalités ont évolué et se sont tournées vers plus de liberté – sexuelle entre autres -, parler sexe est resté délicat. Dès que l’on abordait le sujet, on était montré du doigt. Les films présentant des scènes de sexe étaient catégorisés comme pornographiques. Le sexe devait rester au fond du lit, bien caché.

Un évènement a marqué un changement de perception dans le domaine du sexe. Vous vous souvenez de la série Sex and the City ? Bien sûr, vous la connaissez. Mais en dehors du fait que cette série a une histoire intéressante – celle de 4 femmes -, elle a mis en avant le sexe, la façon de le faire et d’en parler. On entend les propos des protagonistes sur leurs exploits sexuels. On les voit utiliser des sex-toys. Le sexe s’invite dans chaque épisode (ou presque) et on se sent libre de regarder sans honte. On découvre des pratiques qui jusqu’alors restaient secrètes comme le bondage. Même s’il ne s’agit que d’une série, elle a fait évoluer les mentalités à la vitesse grand V. Naturellement, elle n’aurait eu aucun impact si la société n’avait pas été prête. Mais elle a joué un rôle majeur.

Les femmes, qui regardaient la série, n’avaient plus honte de parler de leur aventure sexuelle. Celles qui n’avaient jamais entendu parler de certains sex-toys ont voulu en savoir plus. Ce phénomène a eu un impact important sur sa relation avec le sexe pour de nombreuses femmes. Le premier jalon était lancé. Même si la liberté de parole avait trouvé une brèche, encore fallait-il que cela se poursuive. C’est internet qui a eu un rôle important. Hommes et femmes ont alors pu parler librement de leurs expériences dans les forums. Ils ont pu consulter des pages de blog également. Tout en restant anonyme. Ils ont ainsi pu combler leur curiosité et ont voulu naturellement en savoir plus puisqu’on ne les jugerait pas.

Le jouet sexuel, un objet qui connaît un succès fou

Parallèlement à ces évolutions des mentalités par rapport au sexe, l’utilisation de sex-toys a aussi été mise en avant. En navigant sur le net à la recherche de témoignages ou d’informations, on rencontre de très nombreuses possibilités pour acquérir des jouets sexuels, du plus simple au plus perfectionné. Les boutiques en ligne se sont alors adaptées à la demande : on peut tout trouver, du préservatif au vibromasseur, de la lingerie sexy aux jouets pour homme.

La forte demande a aussi transformé le jouet sexuel et aujourd’hui, il est possible d’en trouver de très décoratif que l’on prend plaisir à exposer sur sa table de nuit. Le sex-toy a suivi l’évolution de la société et est, à ce jour, un produit comme un autre. D’un simple clic, on peut le commander. Il arrive directement chez nous. Cette simplicité a aussi grandement participé à la généralisation du jouet sexuel. Au même titre qu’un produit de beauté, on peut faire partager son expérience là encore en ligne. Mais cette nouvelle perception ne concerne pas que le web. La banalisation du sex-toy se retrouve partout et il n’est pas rare d’entendre deux collègues parler de leurs jouets et pratiques sexuelles préférés pendant la pause déj. Quelle angoisse ahah ! La parole, totalement libérée, on peut même entendre des femmes parler de leurs sex-toys sur des radios généralistes !

Et vous, quel est votre avis sur le sujet ?

15 Commentaires

  1. Romain
    28 mai 2021 / 15 h 06 min

    Comme je suis asexuel, ce sujet ne m’intéresse absolument pas. ^^
    Par contre, je ne suis pas devin mais je sens quand même qu’un commentaire fantastique de Seb va arriver sur cet article, que tout le monde se prépare au pire ! 😀

    • Dr Harley Queen
      31 mai 2021 / 0 h 46 min

      Effectivement, j’attendais aussi et je suis déçue de rien voir venir…

      • CamilleG
        Auteur
        31 mai 2021 / 11 h 45 min

        Sébastien aime se faire désirer !

    • The Bad Séb
      31 mai 2021 / 0 h 48 min

      En fait, je suis plutôt jeux de rôle que jouets sexuels. Mais, je peux au besoin servir de sex-toy humain pour que de jolies jeunes filles s’amusent…

    • The Bad Séb - version bis
      31 mai 2021 / 0 h 50 min

      Article aussi inutile que futile. Camille, je préférerais que tu nous parles de faire des bébés car je suis sûr que tu serais une bonne mère 😉

    • The Bad Séb - version ultimate
      31 mai 2021 / 0 h 53 min

      Encore un article sans photo de toi Camille, pourquoi ne pas nous proposer des photos après utilisation, je suis sûr que tu serais rayonnante ! Oui, aux changements « profonds » et assumés des mentalités.

  2. 28 mai 2021 / 17 h 53 min

    Les mentalités ont évolué heureusement, le sex toy fait partie de la vie de madame, de monsieur et du couple.
    Pourquoi ne pas décupler son plaisir ?
    Ce qui est intéressant, c’est que dans le même temps le baiser du Prince Charmant à Blanche-Neige devient scandale d’état.
    Dans la nouvelle version, lui offrira-t-il un sex-toy ?

    • CamilleG
      Auteur
      31 mai 2021 / 11 h 45 min

      Ah bah là tu vas tous nous les choquer 😀

  3. Seb
    7 juin 2021 / 10 h 30 min

    Pour le sexe je n’aime pas trop les accessoires et objets en tout genre ou autre support censé être excitant (film, déguisement, etc..).
    Le corps humain est suffisamment bien doté pour donner du plaisir.
    Et on peut très bien parler de sexualité sans être vulgaire, cru ou choquant.

    • Romain
      7 juin 2021 / 15 h 13 min

      Vu les horaires des commentaires de l’article, j’ai bien l’impression que c’est Dr Harley Quinn qui a écrit les trois Bad Seb pour rigoler et que le commentaire d’aujourd’hui est le véritable Seb. ^^

      • Dr Harley Queen
        7 juin 2021 / 23 h 38 min

        Oui, je n’aurais osé usurper l’identité de l’authentique (dans tous les sens du terme) Seb !
        J’ai essayé d’imaginer le pire de Seb …comme quoi souvent imité, jamais egalé …et un commentaire plutôt soft et censé !

Répondre à Romain Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.