Ces mystères qui me fascinent #2

Me revoilà avec mes histoires bizarres (ceci-dit j’ai remarqué que vous étiez aussi curieux que moi pour les affaires étranges). Je vous propose donc de découvrir de nouveaux cas mystérieux pour faire suite à cet article. J’essaierai d’écrire des articles de ce gens au moins une fois (ou deux) par trimestre. Et si vous souhaitez que j’évoque des cas, n’hésitez pas à me le dire dans les commentaires (ou par email, à votre convenance), je ferai des recherches ! J’ai découvert cette histoire sur mon podcast préféré Distorsion.

La mort du mannequin Sinead McNamara sur le yacht d’un milliardaire

Originaire d’Australie, Sinead McNamara âgée de 20 ans, a été retrouvée « pendue » au milieu de la nuit du vendredi 31 août 2018 (2 heures du matin) sur un yacht alors qu’elle y travaillait depuis mai 2018 en tant qu’équipier (hôtesse, pas capitaine hein). Le luxueux navire de 200 millions de dollars, le Mayan Queen IV, appartient à l’homme d’affaire milliardaire et économiste mexicain Alberto Bailleres González, papi de 87 ans. Selon Forbes, c’est le second homme le plus riche du Mexique.

Je vous vois venir, ce n’est pas le vieux riche qui est derrière tout ça. Il est censé avoir quitté mardi son yacht, ancré au large de l’île de Céphalonie, laissant la jeune femme seule avec le reste de l’équipage. Le corps aurait été retrouvé à l’arrière du bateau deux jours plus tard. Les membres de l’équipage et le médecin du bateau « ont essayé pendant longtemps de la réanimer » avant qu’elle ne soit conduite par hélicoptère, dans un état comateux, dans une clinique privée.

Un suicide ?

Après enquête, la police grecque y voit finalement là un suicide… Elle aurait été contrariée par une fraîche rupture amoureuse ou par un problème de sa vie privé, on ne sait pas vraiment, et en aurait parlé aux membres de l’équipage. Son état aurait alors été qualifié de fragile. Cependant, la famille de Sinead n’a pas mentionné de petit ami et il n’y a aucun signe sur les réseaux sociaux que le modèle Instagram était en couple.

En surfant sur des sources de presse anglaise, j’ai appris qu’elle aurait sauté par dessus bord et se serait donc coincée dans les cordes d’amarrage OU qu’elle elle aurait été retrouvée inconsciente et suspendue par une corde à un pont arrière.

A noter que 15 minutes avant, elle tenait une conversation avec un agent de sécurité du navire et qu’elle serait tendue. J’ai lu également qu’elle aurait parlé avec sa mère et son frère par téléphone peu de temps avant l’incident et qu’elle pleurait, selon l’avocat de la famille, Charalampos Triantafyllopoulos.

«La famille estime qu’il est crucial de mener une enquête approfondie sur les conditions de la mort, ainsi que sur les événements et les incidents qui ont précédé cet événement, afin de révéler toute la vérité et de connaître ce qui s’est réellement passé et qui ont conduit à la mort de leur fille de 20 ans», a déclaré Triantafyllopoulos à une déclaration rapportée par le Sydney Morning Herald .

Une autopsie  a eu lieu mais je n’ai pas réussi à trouver les résultats toxicologiques. Cela n’a certainement pas été rendu public. Je ne fais que lire qu’il s’agirait d’un suicide. Bizarre. Les article au sujet de cette histoire ne dépasse pas septembre 2018. Le navire Mayan Queen IV a quitté le port lundi soir après avoir été arrêté par les autorités locales jusqu’à ce que les lieux du crime aient été examinés. Tous les membres de l’équipage – au nombre de 23 – auraient été à bord lors du départ, sauf le milliardaire donc, parti 3 jours plus tôt. D’ailleurs il est apparu en public au Palais national en tant qu’invité d’Enrique Peña Nieto deux jours plus tard, mais a de nouveau refusé de commenter l’affaire.

Les habitants de Céphalonie ont déclaré qu’il y avait eu de nombreuses rumeurs sur ce qui était arrivé à Sinead McNamara. « Vous ne trouverez que des gens qui ne voudront pas en parler », a déclaré un gérant de bar local. « Ce n’est pas qu’ils s’en foutent, mais de telles personnes dans ce genre de bateau, il est difficile d’obtenir les bonnes informations. »

Selon CNN, Elias Boyiokas a déclaré que les examens ne présentaient « aucun signe visible de lutte ou de violence physique », à l’exception des marques laissées par une corde sur le cou de Mme McNamara . «Il n’est pas encore possible de dire si elle était psychologiquement incitée à agir ou sous l’influence de drogues à l’époque», a déclaré Boyiokas. Les résultats des tests toxicologiques ne sont pas attendus avant plusieurs semaines.

Sa famille conteste la décision et a engagé un avocat. « Les parents ont également déclaré que Sinead n’avait aucun problème, elle communiquait souvent avec sa famille et elle était heureuse », a déclaré l’avocat de la famille en Grèce, Charalampos Triantafyllopoulos, dans un communiqué.

Des caméras de surveillance ?

Le Mayan Queen IV est bien évidemment équipé de caméras de surveillance CCTV (Closed-Circuit TeleVision) que les autorités grecques ont saisie. Une vidéo de plusieurs minutes montre les derniers moments de la mort de Mme McNamara, ont rapporté les médias locaux.  Mais le film n’a pas été rendu public et les autorités n’ont pas fait de déclaration sur le contenu.

Une jeune fille sans histoire

Sinead McNamara était dans l’air du temps comme les jeunes femmes de son âge. Avec plus de 15k followers sur Instagram (30k depuis l’annonce du drame, les gens franchement sont chelou à s’abonner à des défunts, non ?), elle postait régulièrement sur les réseaux sociaux des photos d’elle en micro-bikini au bord de la mer ou dans sa chambre. Elle dévoilait un mode de vie luxueux et semblait passer sa vie en vacances dans des lieux plus paradisiaques les uns que les autres. Bali, Maldives… Cette croisière était parfaite pour continuer de vendre du rêve à sa communauté.

Elle devait rejoindre sa mère Kylie et sa sœur Lauren le lendemain de sa mort qui l’attendaient en Grèce pour les vacances. Elle comptait d’ailleurs fêter comme il se doit l’anniversaire de sa sœurette. Trois jours avant son décès, Sinead avait lancé un appel à sa sœur sur sa page Facebook en lui disant « joyeux anniversaire à la plus grande des grandes sœurs que je puisse demander, cinq jours avant de pouvoir te voir !!! L’excitation est un euphémisme. »

Ce post contrastait nettement avec un autre plus ancien d’une semaine, et tellement sombre. « Aujourd’hui, ma tête est partout dans les magasins. Ramenez-moi dans cette région où mon seul souci était de ne pas me fendre le crâne. » On se demande ce que vient faire là l’émoticône aiguille !

Mon avis

Puisque la scène de sa mort a été filmée et que les autorités ont conclu à un suicide… J’imagine que c’est le cas ! La famille affirme que Sinead est une jeune fille joyeuse et qu’elle n’aurait jamais fait ça. Peut-être qu’elle était avant tout très bonne comédienne. Que son mode de vie sans attache et de plus en plus luxueux l’a finalement dégoûtée de la vie. A force de déceptions et des désillusions, voire peut-être de consommation de substances illégales, elle a plongé dans un cercle vicieux. Qui sait ? Je me demande également si finalement elle ne gagnait pas sa vie en tant qu’escort et que ça la boulversait… Elle était certainement perdue malgré ses sourires et ses poses sexy. On pourrait imagine un tas de scénario. Mais je sais qu’Instagram ne colle pas à la réalité.

Certains imaginent de la corruption. Mais pourquoi ? Le propriétaire milliardaire n’étant plus sur la navire depuis plusieurs jours, qu’aurait-il risqué ? Qu’y-a-t-il à cacher ? Du trafic de drogue ? Honnêtement un milliardaire de cet âge a certainement d’autres chats à fouetter. De la prostitution ? Mouais…

Cette sombre histoire me rappelle celle d’une nana que j’ai connue dans le milieu du mannequin, que je ne citerai pas. Une jolie brune mannequin et comédienne retrouvée morte chez elle en 2017. Elle écrivait parfois sur son Facebook des statuts alarmants et dépressifs, en rapport avec la drogue d’ailleurs. La vie de ces jeunes filles faibles psychologiquement ne tiennent parfois qu’à un fil.

J’ai l’impression que ce cas a pris de l’ampleur médiatique parce que cette demoiselle connaissait une certaine popularité sur Instagram. En soi, cette histoire ne présente rien d’étrange, je trouve. Et vous ? Est-ce que si elle ne trainait pas sur les réseaux et est-ce que si elle n’avait pas posée des photos dénudées on aurait eu vent de cette tragédie ?

J’ai de la peine pour ces familles en deuil. De jeunes femmes disparues trop jeunes. Qu’elles reposent en paix désormais.

10 Commentaires

  1. Jean-Pierre Marchjé
    29 janvier 2019 / 9 h 01 min

    Coucou, bien d’accord avec toi. Rien d’étrange dans cette histoire. Mon beau-frère s’est pendu cet été, deux heures après avoir envoyé un texto plein d’optimisme à mon épouse pour lui souhaiter bon anniversaire et m’en avoir envoyé un également pour me rappeler qu’on devait se voir quelques jours plus tard. Les dépressions profondes sont souvent cachées et conduisent hélas parfois au suicide. C’est dramatique, mais tu as raison, il ne faut pas travestir la réalité et voir des mystères et des complots partout.
    Jean-Pierre

    • CamilleG
      Auteur
      29 janvier 2019 / 13 h 30 min

      Hello Jean-Pierre. Quelle triste nouvelle je suis désolée de lire ceci 🙁 comme quoi on ne sait jamais vraiment ce qu’ont les gens en tête…

  2. Seb666
    29 janvier 2019 / 16 h 36 min

    J’aime pas ce genre d’histoire mais bon j’ai lu ton récit et je ne vois effectivement pas l’ombre d’un mystère mais juste un drame.

    Dans la plupart des cas médiatisés c’est souvent que l’on a que des bribes d’informations : d’une part car c’est normal que seuls les proches, la justice, les medecins, les flics ne dévoilent pas tout. D’autre part certains acteurs souhaitent pour de bonnes ou mauvaises raisons que ça ne fuite pas trop.

    Donc je pense que tu perds réellement ton temps avec tes histoires « mysteres ».

    • CamilleG
      Auteur
      29 janvier 2019 / 16 h 42 min

      rohhhhh…. Bon chacun ses goûts 😉

    • RomainPanama
      29 janvier 2019 / 22 h 55 min

      Eh bien, si ça stimule l’esprit, c’est que ce n’est pas une perte de temps. Même si ce cas laisse énormément penser à un simple suicide, les autres mystères n’en demeurent pas moins beaucoup plus captivants et énigmatiques.

  3. Laura
    6 février 2019 / 13 h 29 min

    « ma tête est partout dans le magasin » ? Hem.

    • CamilleG
      Auteur
      6 février 2019 / 13 h 55 min

      C’est marrant un coup tu t’appelles Laura, un coup Samia et une fois Chloé… Vous êtes combien ? ; )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.