Comment foirer son voyage : mode d’emploi

Dans les récits de voyage on évoque principalement les bons moments, les beaux endroits, les super plans et les gens sympathiques. Et quand on lit les roadtrips des autres, on s’imagine que tout est parfaitement rose et génial. Peut-être est-ce le cas me direz-vous. Mais j’en doute un peu !

Si vous me lisez, vous avez certainement remarqué mon franc-parler. Même si j’essaie au maximum de rester honnête et transparente dans mes histoires, il est vrai que parfois j’ai dû taire la vérité par respect pour les personnes que je fréquentais, à l’époque, et surtout parce que je ne voulais pas créer des conflits (et que je me voilais beaucoup trop la face mais bon j’étais jeune et trop naïve). Mais les années ont passé et ont balayé celles et ceux qui polluaient la vie. Bingo je vais pouvoir les massacrer ! Non je plaisante ça vaaaa !

Dans cet article, j’aimerais revenir sur des souvenirs marquants qui parfois me hantent encore lorsque je repense à certains de mes voyages. Je suis certaine que vous avez vécu des horribles moments également. Il est temps de les exorciser, balancer vos commentaires dans cet article ! Créons le hashtag #BalanceTonSouvenirFoireux et unissons-nous youhooooooo (ouais je vais un peu trop loin). On n’ira pas jusque là car si cela se trouve, on a nous même gâché les vacances de quelqu’un, ça serait dommage de se l’entendre dire ahah !

Alors comment foire-t-on ses vacances ? Fastoche ! Il suffit de suivre les conseils ci-dessous. Bien évidemment toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite (lol).

Partir avec un passager masculin qui cache de la drogue dite douce dans son slip, sans te le dire en amont bien entendu, pour se rendre en Asie avec un stop à Dubaï. Et devinez quoi ? Dubaï est réputé pour la dureté de ses lois sur le cannabis. La possession de drogue est passible d’une peine minimale de 4 années d’emprisonnement (4 !!). Le trafic et la distribution peuvent donner lieu à des condamnations allant jusqu’à 25 ans de prison. Et le meilleur pour la fin : le trafic figure parmi les quelques crimes passibles de la peine de mort par peloton d’exécution. Allez c’est cadeau !

Retrouver les amis de ce transporteur de stupéfiants sur place qui ont un (très très mais alors très) fort penchant pour l’alcool et la drogue, eux aussi. Et encore une fois, sans le savoir à l’avance ! Tu la sens venir la bonne ambiance de toxicos ou pas ? PARCE QUE MOI OUI !

Avoir un acolyte à l’autre bout du monde bien décidé à jouer la larve à la piscine ET à fumer des joints touteeeee la journée.

On arrête là le topo sur la drogue, on y reviendra plus tard, et de plus belle, promis !

Voir disparaître son mec de l’hôtel sans qu’il ne te prévienne pour finalement le voir débarquer comme une fleur avec son pote, au bout d’une heure, et qu’ils te lâchent un “ça va c’est rien on est parti se faire masser”. Sauf que là, mec, on est en Thaïlande alors tes salons de massages…. On la connait toutes l’histoire des finitions !

Se rendre compte que notre compagnon de voyage ne prend AUCUNE décision. Le restaurant, les visites, l’hôtel… Il te laisse toujours TOUT choisir.

Et la seule fois où il a fait preuve d’anticipation pour booker un hébergement, il a finalement réservé à la mauvaise date. Résultats tu te pointes à l’hôtel qui est en fait complet et qui ne te remboursera rien. Magique. MERCI LE PLAN !

Décider de partir entre célibataire et finalement l’autre, comme par hasard, se retrouve en couple à J-5 du départ. Est-ce qu’il va passer sa vie à chercher du Wifi pour donner des nouvelles à l’heureuse élue et à vous rabâcher ô combien cette personne est faite pour lui ? Oui.

Être en vacances avec un pote qui fait tomber le masque pour mieux te faire découvrir son côté gros mytho. Perturbant. Décevant. Avant il disait blanc sur sa situation et désormais il dit noir. Génial. Le mec s’inventait une vie (+ des animaux + un job + des appartements) pour t’impressionner.

Voyager avec quelqu’un dont le souci principal est de trouver des restaurants et manger. Le reste ? A ses yeux c’est accessoire.

Partir avec un pote également célibataire qui n’a pas compris le concept de friendzone. Chiant.

Booker des hôtels pas terribles en s’imaginant n’y passer que la nuit et finalement s’y retrouver bloqué 5 heures par jour à cause de la mousson (fortes pluies) sans Internet et sans confort. Avec en plus ce pote qui s’imagine qu’un rapprochement aura lieu. Déprimant.

Vouloir vivre localement. Goûter aux pancakes de ce petit vendeur ambulant dans la rue. Passer 8h à se vider en alternant cris et larmes de désespoir. Pratique pour décourager tout prétendant lourd.

Se tordre la cheville. Mal être soignée. Payer des examens médicaux  250 euros qui ne décèleront pas les 2 ligaments rompus. Passer le rester du séjour en chaise roulante poussée par ton pote qui te fait culpabiliser de t’être cassée la figure. Souffrir, le pied simplement bandé et sans piqûre anti-coagulation. Prendre l’avion ainsi. Risquer la phlébite. Survivre par magie. Se faire véritablement soigner en France.

Se retrouver hospitaliser d’urgence à l’hôpital public de l’île Koh Phi Phi à la suite d’une très grave intoxication alimentaire… Se retrouver seule sur un espèce de transat avec une perfusion et des douleurs comme jamais… Pendant 5h !! Mon mec ? Pendant ce temps il roulait ses joints tranquillement à la plage avec ses potes. J’ai affronté SEULE ce moment horrible !!!

Se planter sur sa destination après avoir écouté les conseils d’un soit disant pote connaisseur et fêtard. Se retrouver en Bulgarie et passer 6 jours les plus pourris de sa vie dans une zone touristique avec 98% de beaufs. Avec en prime un pote mytho. Fantastique.

Assister à la rupture via téléphone de son acolyte avec son mec. Annuler tous les plans du jour et réconforter ce nouveau célibataire. Sérieusement qui décide pendant les vacances de se prendre la tête avec une personne à plus de 1 000 kilomètres ?? Mais pourquoi ? Pour finalement se rabibocher par WhatsApp le lendemain.

On reprend la drogue, tenez-vous prêt(e)s !

Se retrouver à devoir faire la causette à la tombée de la nuit, avec un vieillard qui parle aussi bien anglais que moi le thaïlandais, dans une espèce de cabane perdue au milieu de nul part… pour lui demander où crèche le dealer du village afin que ton putain de mec s’achète sa dose journalière. Car le dit mec n’a pas le courage de le faire lui-même !

Découvrir ENFIN qu’on sort donc avec un drogué de service et passer 3 semaines à observer comment il se comporte quand il est en état de manque. Agressivité et paranoïa bonjour.

Tourner 40 minutes dans un tuk-tuk taxi, à 22h, dans Bangkok pour semer la police car… Accrochez-vous… Le conducteur du taxi, trouvé par hasard dans une célèbre rue de la capitale par ton fichu mec, devait retrouver un ami à lui qui détient de la drogue car ton super boyfriend a encore fait un caprice… Donc il tournait en rond dans Bangkok avec nous, car il voulait échapper à la police qui avait certainement vu la scène. Quelle scène ? Celle où ton mec demande au taxi s’il connait un dealer. Et la suite est encore meilleure. Au bout des 40 minutes,  le taxi ayant soit-disant échappé à la police te dépose au milieu de nul part et te demande d’attendre quelqu’un… SÉRIEUSEMENT. Puis après le deal le plus long de toute ta vie, il revient te chercher… Mais finalement il prend sa commission et se casse car c’est, je cite, “trop risqué”. Et ton pauvre abrutit de mec qui te supplie de cacher la drogue dans TES chaussures, on en parle ? Est-ce que je l’ai fait OUIIII BORDEL JE SUIS C******.

Se retrouver tous les soirs en boîte à Pattaya pour faire plaisir à la team de drogués alcooliques. Écouter une musique d’une autre époque. Faire semblant de s’amuser pendant 10 minutes. Croiser 430 prostituées. Regarder son mec de l’époque vider la bouteille de vodka. Détester s’être trompée sur la véritable personnalité des gens. Vouloir rentrer en France. LES HAÏR.

Voilà, j’espère que vous n’avez pas vécu des passages glauques comme certains racontés… Mais voyons le positif malgré tout, on apprend ainsi à découvrir les personnes qui nous entourent ! Mis à part ces passages houleux, j’ai adoré tous mes voyages !

Et vous alors, des anecdotes croustillantes ?

PARTAGER SUR :

34 Commentaires

  1. Pinhas
    6 septembre 2018 / 9 h 18 min

    Tu m’as refais ma journée 🤣

    • Léa
      6 septembre 2018 / 9 h 31 min

      NON MAIS LES HISTOIRES DE FOU SERIEUX !!!

      • CamilleG
        Auteur
        6 septembre 2018 / 10 h 09 min

        @Léa : et je crois en avoir oublié certaines !

  2. annie
    6 septembre 2018 / 12 h 57 min

    Annie ! horrib !!!
    moi qui pensais que j’allais trouver des anecdotes sur la copine chiante qui a mal aux pieds, celle qui veut faire un régime et qui mange un hamburger à new york en déprimant, et bref tous les gens chiants qui se plaignent constamment….
    les drogués alcooliques c’est horriiiib! !!!! j’ai juste vu une nana qui pétait son câble car elle n’avait pas eu sa dose de clope, mais rien d’aussi glauque.

    j’hallucine comment tu as pu dire oui à tout ça ! et en fait, je comprends…. quand on est jeune, et une fille, et qu’on nous a éduqué à toujours dire oui et pas froisser les gens, ça conduit à des dérapages comme ça !!! (je te dis ça, car je suis pas non plus très fière de mes 20 ans où je disais aussi oui à des situations un peu horrib’ comme ça car je culpabilisais de pas être la meuf cool de service)

    • CamilleG
      Auteur
      6 septembre 2018 / 13 h 29 min

      Hello ! Ah oui je donne dans le lourd là…. Oui je me suis écrasée et je pleurais souvent pendant ce voyage avec ces cons de drogués !!!!!!!!!!!!! J’étais tellement MAL !!!!

      • Annie
        6 septembre 2018 / 22 h 34 min

        franchement c’est une attitude tout à fait normal !!!!! c’est normal de craquer, et je pense que ça a été salutaire ! désormais c’est loin et on peut en rigoler (^^;;;;)

  3. 6 septembre 2018 / 13 h 15 min

    Ah bah dis donc !!!! J’avais écrit un article similaire sur mon blog il y a quelques temps (Mes dix meilleures vie de merde en voyage) mais tu me bats à plate couture!!!

    • CamilleG
      Auteur
      6 septembre 2018 / 13 h 28 min

      Je vais aller lire ça !! MERCI aha

  4. 6 septembre 2018 / 14 h 22 min

    Waw O_O
    Tu as dû bien en chier O_O.
    Ca a dû être un choc concernant ton ex, n’empêche.

    J’ai peu voyagé dans ma vie donc ma vdm de voyage, ça aurait été juste mon ex qui était trop fatigué de faire des activités et qui râlait.

    • CamilleG
      Auteur
      6 septembre 2018 / 14 h 52 min

      Oui franchement j’ai psychologiquement souffert !! Un horrible voyage ! J’ai eu des moments bonheur quand je me suis occupée des éléphants + quand j’ai rencontré ma filieule que je parraine par la Chaîne de l’Espoir (je parle de tout cela dans mes articles sur la Thaïlande). Mais le reste : AU SECOURS !!

      • 6 septembre 2018 / 17 h 07 min

        Je n’ose imaginer le choc O_O
        Heureusement qu’il y avait des moments de bonheur dans tout ça sinon tu serais partie en dépression là bas ^_^.
        Et puis ça t’a permis de faire un tri de tes contacts 😀

        • CamilleG
          Auteur
          7 septembre 2018 / 11 h 39 min

          Exactement !! Bon week-end 🙂

  5. Trehiou Sophie
    6 septembre 2018 / 14 h 40 min

    Et encore, tu n’as pas parlé de notre merveilleux séjour à Marrakech 🙃

  6. 6 septembre 2018 / 16 h 05 min

    Oh mon dieu tu as dû en baver!! On voit tout de suite la rage que tu avais quand tu y étais!
    Règle numéro 1 quand on voyage: bien choisir avec qui partir haha
    J’espère qu’il te reste quand même un peu de bons souvenirs en Thailande :/

    • CamilleG
      Auteur
      6 septembre 2018 / 16 h 29 min

      Merci Sarah ! Oui c’est vrai que sur le coup j’en pouvais plus !!!! Mais j’ai profité en pensant qu’à moi à certains moments ! je les laisser tomber et faisais mes visites seule !

  7. 6 septembre 2018 / 17 h 24 min

    Eh biiin ! Moi aussi j’ai écrit un article dans ce style là avec pour galères, une intoxication alimentaire, un arnaque ici et là mais toi, tes galères c’est hors compèt haha. J’ai bien rigolé. Heureusement, tout ca est derrière toi, ça t’a permis de voir le vrai visage de certaines personnes.
    A plus.
    Cindy

  8. ni
    6 septembre 2018 / 17 h 32 min

    Il n’y a pas meilleure compagnie que soit même lorsque l’on a réellement envie de découvrir le monde !
    Le hic, c’est qu’en cas de mauvaise idée, on a que soi à blâmer !

    Essaie un jour, partir seul ça libère l’esprit et ça permet de s’ouvrir aux autres

    • CamilleG
      Auteur
      7 septembre 2018 / 11 h 38 min

      Oui c’est vrai. J’ai voyagé seule à NYC quelques journées. C’était sympa. Mais je préfère naviguer avec mon mec c’est beaucoup plus chouette je trouve ! (et pratique pour faire des photos AHAHA).

      • Ni
        7 septembre 2018 / 18 h 33 min

        J’adore voyager avec mon mec aussi, mais c’est très différent.
        Les mois de voyage que j’ai fait avec lui m’ont fait découvrir des paysages, faire des activités physiques, rigoler et partager avec lui alors que quand je voyage seule, je m’immerge plus rapidement dans la culture, rencontre des gens et apprend aussi à me connaître.
        C’est agréable de faire les deux et je pense que c’est une force de pouvoir découvrir de nouvelles choses seule !

  9. 6 septembre 2018 / 19 h 27 min

    OMG , c’est du méga lourd ! Jamais il ne m’est arrivé de chose pareille…À part partir avec la mauvaise personne et me rendre compte que nous n’avions aucune affinité, rien de ça . Désolée, mais j’ai beaucoup ri !!!
    Bises

    • CamilleG
      Auteur
      7 septembre 2018 / 11 h 37 min

      Coucou ma Cristina. Non mais l’horreur ces moments !!
      Mais en lisant ton livre je me suis dit que je n’avais pas traversé une épreuve aussi dure que la tienne. Bises !

  10. 7 septembre 2018 / 13 h 44 min

    Hello,
    Et bien quel voyage ! ET moi qui pensais lire un truc du style “le mojito n’était pas assez sucré” ou “mes tongs m’ont fait un mal de chien etc.…” je dois dire que je tombe des nus. Comment as-tu fais pour supporter tout ca ? ! ?!
    Bises et merci pour le partage

    • CamilleG
      Auteur
      7 septembre 2018 / 13 h 50 min

      Hello Estelle. Oui quelS voyageS ahah. Bah écoute je me disais qu’il fallait que je l’accepte comme il est (je parle du mec drogué). Mais bon j’étais dans un délire développement personne où je pensais davantage à l’autre qu’à MOI. Grave erreur ! C’est comme ça qu’on apprend de ses erreurs aussi !

  11. 7 septembre 2018 / 17 h 38 min

    J’ai plus qu’adoré ton article Camille !!
    Toujours aussi franche et ça fait du bien 😀
    Je me suis reconnue dans plusieurs de tes galères, dont celle du mec qui pense au rapprochement sans aucun problème et que tu dois te le coltiner 15 jours encore de voyages youpiiiiiiiii tralalala
    Après je me dis que ces merdes la de voyages nous font voir qu’effectivement tout n’est pas rose, et on grandit encore plus 😉

    Bisous ma belle 🙂

  12. 9 septembre 2018 / 18 h 09 min

    Euh…partir avec un pote drogué sans l’avoir deviné, aurais tu été naïve ?
    Mon pire souvenir, me retrouver au petit matin à Nairobi arrêter par un policier avec une mitraille qui parlait mal anglais … qui avait mon passeport (j’avais oublié d’y mettre des billets..) et qui me reprochait de ne pas avoir mis ma ceinture .. grave offense à son pays …
    Ou être interrogé au ministère de la censure en arrivant en Arabie Saoudite …
    les minutes sont très longues pendant ces moments là …

    • CamilleG
      Auteur
      10 septembre 2018 / 15 h 38 min

      Je te promets !
      Il fumait en cachette alors comment savoir ?
      Et il ne fumait pas autant que ça… Enfin finalement je ne le saurai jamais !
      Il fumait parfois le we, un ou deux. Mais bon la semaine je n’étais pas là pour vérifier !
      Ah oui toi c’est pas mal non plus tes histoires !!!!

  13. 11 septembre 2018 / 13 h 21 min

    J’ai adoré ton article ! J’ai beaucoup ri en le lisant avec un brin de peine pour cet ancien toi qui a vécu ces situations ! En espérant que tout se passe bien pour la suite !

    Bonne continuation,

    Oshi

    • CamilleG
      Auteur
      11 septembre 2018 / 14 h 33 min

      Coucou. Merci pour ton gentil commentaire ! Oui tout va bien et mieux today ! Bises

  14. Laura
    18 septembre 2018 / 14 h 29 min

    Une constante dans ces anecdotes : tes mauvais choix en matière de mec :p

    Ahah, je rigole, c’est pas cool. Du coup je balance mon moment intense : se laisser convaincre de manger dans un boui-boui au Népal “parce que de toute façon ça craint rien, tout est bouilli” et se retrouver à devoir partir aux aurores le lendemain pour un trek de 15 jours… flanquée d’une belle turista. Histoire de laisser sa trace perso dans les Himalayas.

    • CamilleG
      Auteur
      19 septembre 2018 / 12 h 15 min

      On peut dire ça haha ! Ah oui l’horreur pour toi aussi ma pauvre !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.