Diabète : et si vous étiez touché(e)s ?

Le diabète touche 4 millions de personne en France et chaque année 100 000 nouveaux cas sont recensés. Une progression constante et rapide. En 2030, le diabète sera la septième cause de décès dans le monde. Le coût de cette pathologie, en France, s’élève à 20 milliards d’euros, ce qui la place comme un enjeu incontournable de santé publique. Ces chiffres font froid dans le dos et sont carrément alarmants, mais saviez-vous que 700 000 français ignorent qu’ils sont diabétiques ? Cela peut-être vous, moi, vos proches… Personne n’est à l’abri dès qu’il s’agit de santé.  Mais adopter de bonnes bases d’hygiène de vie peut prévenir les risques.

Pour sensibiliser les français à cette épidémie, chaque année la Fédération Française des Diabétiques organise une semaine nationale de prévention du diabète. Cette année, elle se tiendra du 1er au 8 juin 2018.

Pourquoi est-ce que je vous parle de ça ?

Vous l’avez remarqué, mon blog traite de sujets d’actualité qui me tiennent à cœur. J’ai d’ailleurs développé une sous-rubrique Healthy dans la rubrique Enquêtes où j’évoque des conseils pour “mieux vivre” et préserver sa santé. Mais le diabète n’est pas quelque chose d’inconnu pour moi. Même si je ne suis pas atteinte directement, je connais un enfant touché par le diabète de type 1 qui doit se faire tous les jours des piqûres d’insuline. Et je côtoie des adultes souffrant de diabète type 2.

Mais c’est quoi le diabète au fait ?

Il existe deux principaux types de diabète. Il s’agit de maladies bien distinctes mais les deux sont caractérisées par un excès de sucre dans le sang et une glycémie trop élevée. Il n’y a pas de petits diabètes ou de diabètes plus graves que d’autres. Ils doivent tous être pris au sérieux.

Le diabète de type 1 touche environ 6% des personnes diabétiques et le pourcentage de diabètes de type 2 s’élève à 92 %. Les 2 % restants correspondent à d’autres types de diabète (MODY, LADA ou diabète secondaire lié à certaines maladies ou à  la prise de médicaments).

Certains facteurs de risque, génétiques et environnementaux, facilitent le développement du diabète, de type 1 comme de type 2. Néanmoins, tous ne sont pas connus, et leur action est encore inexplorée. Malgré l’avancement de la recherche médicale et même si le diabète est devenue une maladie qui est mieux prise en charge, elle ne se guérit pas. Une personne diabétique peut donc être un malade en relative bonne santé.

Quelles sont les risques du diabète ?

L’évolution silencieuse du diabète pendant des mois, voire des années, représente un vrai danger pour le patient. L’hyperglycémie provoque certains symptômes pouvant alerter : soif et faim plus importantes, envie fréquente d’uriner, amaigrissement, fatigue, malaises, troubles visuels… Mais ces symptômes apparaissent tardivement. Ils révèlent des complications déjà présentes.

Quel que soit le type de diabète, il est crucial pour le patient de faire baisser et de stabiliser sa glycémie au plus tôt pour éviter les atteintes irréversibles des vaisseaux sanguins et des nerfs provoquées.  Voici les principales pathologies engendrées par la maladie : maladies cardiovasculaires (le diabète est la 2ème cause d’accident cardiovasculaire en France), atteinte de la rétine (environ 2 % des personnes diabétiques sont mal-voyants), insuffisance rénale pouvant conduire à la dialyse, troubles sensitifs et urinaires…

Comment agir ?

1. La première chose que je vous invite vivement à faire serait de faire le test pour évaluer vos risques.  C’est hyper rapide. En seulement 8 questions et 30 secondes ce test évaluera votre prédisposition au diabète de type 2.

2. En 2018, pour ses 80 ans, la Fédération Française des Diabétiques s’est donnée pour objectif de réaliser un bilan de l’ensemble de la prise en charge des personnes atteintes du diabète en France. Pour appuyer ce bilan, la plateforme “Les États Généraux du Diabète et des Diabétiques” a été lancée. Son objectif ? Donner la possibilité aux personnes concernées de s’exprimer en proposant des solutions innovantes afin d’améliorer la qualité de vie des malades. Si vous vous sentez concernés de près ou de loin par cette maladie, prenez quelques minutes de votre temps pour déposer vos propositions d’actions sur la plateforme. D’ailleurs voici les idées que je vais soumettre :

Retrouvez en ligne mes proposition : egdiabete.federationdesdiabetiques.org

La Fédération s’engage à prendre en compte chacune des propositions reçues et à les présenter à tous les acteurs ayant contribué. Elle s’engage également à relayer les propositions les plus concrètes et réalistes aux plus hautes instances de décision de l’Etat avec pour projet d’améliorer l’efficience du système de santé.

3. Changer quelques (mauvaises) habitudes

Bien entendu les 30 minutes d’activité sportive sont à effectuer chaque jour. Perso, je marche quotidiennement au moins 40 minutes. Une alimentation équilibrée (sans trop forcer sur les produits sucrés ou gras) peut prévenir bien des maux !  Je sais qu’en étant en bonne santé nous nous imaginons être des super héros à qui rien ne peut arriver. Et pourtant… Les pépins de santé n’arrivent pas qu’aux autres. Il est important de prendre soin de son corps et de lui donner le “bon carburant” pour avancer.

Et vous, qu’allez-vous faire contre le diabète ?

Article sponsorisé rédigé pour lutter contre le diabète.

PARTAGER SUR :

12 Commentaires

  1. Jean
    1 juin 2018 / 17 h 42 min

    Pas mal cette idée de sensibilisation. Maladie encore trop méconnue : on n’en parle pas dans les écoles !!

    • CamilleG
      Auteur
      3 juin 2018 / 18 h 44 min

      OUI OUI et OUI
      A l’école on nous apprendre à lire mais pas à manger, dommage

  2. Léa
    1 juin 2018 / 17 h 58 min

    Je connais malheureusement beaucoup de gens qui subissent cette maladie. Bisou et bon weekend.

    • CamilleG
      Auteur
      3 juin 2018 / 18 h 44 min

      J’en connais également et c’est triste car notre mode de vie occidental nous pousse à faire les mauvais choix alimentaires je trouve

  3. Etienne
    3 juin 2018 / 8 h 54 min

    Il faut que l’état se bouge ça coûte trop cher à traiter. Supprimer ces fucking fast-food deja

    • CamilleG
      Auteur
      3 juin 2018 / 18 h 42 min

      Mais bon avec tous ces lobbyistes… Compliqué !!!

    • Seb666
      5 juin 2018 / 7 h 47 min

      Tu ferais un bon dictateur Etienne !

      • CamilleG
        Auteur
        5 juin 2018 / 12 h 29 min

        LOL rohh pourquoi tu dis ça Seb ?

  4. 3 juin 2018 / 18 h 20 min

    C’est un sujet sérieux qui mérite amplement sa mise en lumière et la sensibilisation ne peut qu’être utile.
    J’ai eu la chance, comme mes collègues, d’avoir l’obligation d’une visite tous les deux ans dans le cadre de la médecine à normes, rien à voir avec la médecine du travail.
    j’ai deux collègues qui ont été détectés très tôt, heureusement.
    Le dépistage devrait être fait systématiquement.

    • CamilleG
      Auteur
      3 juin 2018 / 18 h 42 min

      Je suis tellement d’accord avec toi !!!

  5. 2 juillet 2018 / 14 h 50 min

    Un article très intéressant, nous avons besoin de maximum d’informations par rapport à cette maladie pour sensibiliser les gens. Bravo !

  6. 2 juillet 2018 / 16 h 23 min

    Super article!! c’est une bonne initiative de faire de la prévention 🙂 bravo à toi!
    Je vais faire le test tout de suite!
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.