J’ai testé : faire son fromage frais maison

Lorsque je suis tombée sur ce produit j’ai immédiatement craqué dessus ! Faire son propre fromage frais ? OUIIIII. Mais attention, dans mon cas il sera à base de lait de chèvre. Je ne digère absolument pas le lait de vache et cela me donne de l’acné. Je minimise donc les produits à base de lactose mais parfois je me fais plaisir avec les produits à base de lait chèvre. Surtout le fromage ! Mon petit péché mignon. Après cette introduction digne de mavie.com, passons au vif du sujet !

Si vous souhaitez vous la raconter et surprendre vos proches, cet article tombe à pic ! Vous êtes convié à un repas et ne savez pas quoi apporter ? Out le gâteau au chocolat plein de beurre ou les chips à l’huile de palme, place au mets qui fera la différence. Du fromage ! Et si en plus de ça vous faites du pain maison, c’est le jackpot gustatif ! Je remercie Hivency et Nature et Découverte pour cette chouette trouvaille. Vous allez faire très bonne impression, faites-moi confiance.

Bon avant cela, il va falloir enfiler le tablier, la charlotte et retrousser les manches (et surtout ne pas se planter dans la recette mais à première vue, cela semble simple).

Me voici donc en train de tester le kit fromage frais bio nature ou aromatisé à la ciboulette de chez Nature & Découvertes. A l’intérieur de ce chouette packaging vous trouverez tout pour vous transformer en petit chimiste. J’avais l’impression d’être au lycée en classe de SVT.

1 bocal d’1 litre en verre transparent
1 couvercle de 10 cm opaque couleur gris argent plat
1 moule professionnel percé réutilisable rond (diamètre 9,5 et hauteur 8,5 cm)
1 sachet de présure liquide
1 sachet de ferments lactiques
5 g de fines herbes bio (ciboulette)
Et l’incontournable livret de 4 pages pour expliquer les étapes à suivre

Le petit souci

Bien entendu la cuisine et moi, ça ne fait pas bon ménage. La catastrophe a débuté quand il a fallu trouver le bon lait de chèvre (ou de vache) pour la recette. Et oui, il ne faut pas se tromper de produit. Il en faut un entier ! Et non pasteurisé ! Au début je me suis faite avoir, j’ai choisi un lait soit disant entier dans un hypermarché. Enfin sur le devant de la bouteille c’est ce qui était précisé en assez gros “ENTIER”. Et finalement quand tu retournes la bouteille tu te rends compte qu’il y a écrit en tout petit UHT. Cela me paraissait trop simple ! J’ai donc dû repartir à la quête du Graal. Un Naturalia et un Bio c Bon plus tard, toujours rien ! Du lait entier de vache alors là oui facile à trouver mais le chèvre ? Incroyable, c’est devenu une denrée rare ou quoi ?

J’ai finalement trouvé un lait de chèvre de la marque Bernard Gaborit dans un magasin bio. OUF. On peut ENFIN passer aux choses sérieuses.

Alors cette recette ?

La préparation se fait sur 2 jours. Il faut laisser reposer plusieurs fois, plusieurs heures. Un peu comme si on cuisinait des crêpes ou du pain. Mis à part cela, tout est relativement simple. Je m’attendais à pire ! Si vous suivez les étapes à la lettre, que vous choisissez le bon lait en amont, je vous garantis un résultat positif à 100%. J’ai adoré tester ce kit. J’ai découvert comment créer un fromage ! Et de chez moi en plus. En deux, trois mouvements, tout était prêt et en plus BIO !

Je ne vais pas vous raconter de A à Z la recette pour ne pas gâcher l’effet de surprise. En gros, il faut laisser reposer 80 cl du lait dans le bocal ci-dessous. Ajouter à des moments précis la présure liquide et les ferments lactiques.  Sur les photos qui suivent, le liquide était devenu similaire à un flanc et il fallait le verser dans le moule à trou. J’ai posé sur le dessus un récipient pour bien aplatir et faire couler le liquide ! Et il faut laisser poser quelques heures au réfrigérateur.

Et c’est bon au moins ?

J’aurais dû commencer cet article par la réponse mais j’adore laisser une note de suspense lorsque j’écris. OUI ce fromage maison est succulent et même que ça se déguste ! Mon copain qui a horreur du fromage m’a fait l’honneur de goûter. Il n’a pas détesté mais pas sûr qu’il veuille s’amuser à créer son propre fromage.

Je pense que ce genre de produit est également parfait pour un atelier cuisine avec un enfant. Cela change du gâteau au chocolat !

Si ça vous tente, voici le lien du kit : https://www.natureetdecouvertes.com/thes-epicerie/a-faire-soi-meme/kit-cuisine/kit-diy-fromage-frais-certifie-bio-61165310

Et vous, quels produits vous faites maison niveau alimentaire ?

PARTAGER SUR :

10 Commentaires

  1. Lea
    31 octobre 2018 / 11 h 45 min

    pas mal ! a tester effectivement

    • CamilleG
      Auteur
      31 octobre 2018 / 13 h 32 min

      Ouais franchement c’est une jolie petite surprise !

  2. Seb
    31 octobre 2018 / 15 h 20 min

    Je ne sais pas comment peut germer l’idée de vouloir faire du fromage frais …je pense qu’il serait interessant d’avoir l’avis d’une psy sur le sujet.

    Et après quand tu me dis qu’il faut faire ça sur 2 jours et en plus quand je vois le résultat ça me laisse sans voix : t’as perdu un paris ou tu te fais vraiment chier chez toi ?

    Sur le lot t’aurais au moins pu mettre une photo agréable à regarder…

    • CamilleG
      Auteur
      31 octobre 2018 / 17 h 11 min

      Est-ce un souci d’aimer cuisiner Seb ? Et tu exagères mes photos sont jolies !

  3. Romain
    31 octobre 2018 / 15 h 38 min

    Je trouve ton fromage bien fait, les deux dernières photos sont jolies. Seb est un peu dur, non ? ^^

    • CamilleG
      Auteur
      31 octobre 2018 / 17 h 10 min

      MERCI Romain. Non mais Seb n’a AUCUN goût LOL

  4. 31 octobre 2018 / 17 h 50 min

    Soyons clair, il y a une vraie niche pour ce concept qui se développe notamment en zone urbaine.
    J’adore le formage de chèvre, et habitant en zone rurale, tu peux te douter que j’ai un producteur local. C’est ainsi que j’ai appris que tous les fromages de chèvres ne sont pas égaux…
    Surtout les chèvres d’ailleurs, souvent on leurs coupe les cornes, sous prétexte qu’elles évitent de se faire mal, mais c’est surtout pour pouvoir augmenter la capacité de production.
    Dernier point, du formage frais de chèvre toute l’année, c’est une hérésie, comme les fraises toute l’année d’ailleurs. En effet, pendant la période de gestation, l’éleveur laisse ses chèvres au repos… je viens de manger mon dernier chèvre frais, le prochain ce sera fin avril.

    • CamilleG
      Auteur
      1 novembre 2018 / 16 h 21 min

      Oui c’est l’horreur ce qui se cache derrière les produits à base de lait. Je le reconnais. Il faut acheter sur les circuits courts, auprès des petits producteurs. Eviter tout ce qui est à base industriel. J’ai veillé à choisir un lait de ce type, d’un producteur, chez un mag bio.

  5. David Space
    3 novembre 2018 / 9 h 14 min

    Pourtant “SEB c’est bien” , pour la cuisine.

    Alors moi je fais samoussa maison, rougail saucisses maison, risotto maison, sauté de bœuf maison, sauté de crevettes maison, tout maison…
    (Tu vas rire, je pense même faire un t-shirt, et ça c’est de ta faute, DS téléphone maison)

    Il faut surtout avoir du temps pour cuisiner et ce n’est pas toujours le cas…

    Bon weekend Camille

    • CamilleG
      Auteur
      5 novembre 2018 / 8 h 16 min

      Seb n’aime pas la nouveauté lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.