J’ai testé : les produits de l’été #1

Cet été je ne pars pas en vacances les mains vides (oui je ne suis pas encore en vacances, pas de commentaires), même si généralement j’ai mes valises bien remplies, mais cette année j’emporte de produits nouveaux que je ne connaissais absolument pas il y a encore quelques semaines.

Dans cette série d’articles, je vais revenir sur mes derniers tests spécial été. J’espère vous faire découvrir des choses dont vous n’avez jamais entendu parler !

Côté beauté

Qu’es-ce que font pratiquement toutes les femmes durant l’été ? Elles peignent leurs ongles, voyons. Je débute avec un coup de cœur signé Clever Beauty. Il s’agit d’une jeune marque française de cosmétiques astucieuse créée en 2017 à Aix-en-Provence.

Le but de la marque ? Réduire les solvants chimiques, supprimer les perturbateurs endocriniens, développer des formules naturelles de qualité, associées à une astuce innovante : un bouchon anti-gaspillage qui permet de récupérer le vernis tout au fond de flacon. Bonus, les vernis sont recyclables.

Le Leitmotiv de Clever Beauty est clair, faciliter le quotidien des femmes tout en respectant la planète. Bien évidemment ces produits naturels sont fabriqués en France, non testés sur les animaux et surtout vegan

Aujourd’hui les coloris se comptent presque sur les doigts de la main, onze teintes allant du nude au bordeaux en passant par le rouge. Pour les fans des couleurs tropicales et flashy, c’est loupé.

Déjà couronnée de succès, la jeune marque a reçu plusieurs prix pour son innovation, notamment le prix des talents INPI.

Intriguée par la philosophie de cette marque de cosmétique, j’ai donc testé le trio, la base Top-Coat 2 en 1, le vernis #1 Mystérieuse, et le dissolvant (avec 98% d’ingrédients biosourcés, à base de maïs et enrichi en huile de ricin).

Au-delà de l’aspect écologique, économique et sain, il est évident que l’aspect « rendu esthétique » du vernis est aussi très important. L’expérience commence. Le colis, parfaitement emballé avec du papier recyclable, laisse place à un magnifique contenu. Le packaging des vernis est à tomber. Ambiance florale et design, il ne m’en fallait pas plus pour me rendre contente.

L’application
Excellente surprise. Aucun retour négatif à faire à ce sujet. La couleur correspond à ce que j’avais vu sur le site Internet de la marque. Pas besoin de mettre une deuxième couche, ce qui est rare pour un vernis. J’ai adoré le système du bouchon anti-gaspillage. Il est doté d’un bouton-pression pour permettre de récupérer le vernis au fond du pot quand on est sur la fin.

Le bouchon peut en gêner certaines, cela dépend on a l’habitude de tenir le pinceau. J’ai trouvé ce dernier plutôt qualitatif, il n’est ni trop petit, ni trop large.

Côté odeur je suis un peu déçue, le produit sent comme ses concurrents. Une odeur forte se dégage, vu les ingrédients je m’attendais à mieux.

Le séchage
Assez rapide, pour l’impatiente que je suis. Une minute trente suffit. Personnellement lors de mon premier test je n’ai pas appliqué le top coat, mais j’aurais dû. #PetiteTransition 

La tenue
Comme avoué au-dessus, j’ai eu la flemme de mettre le top coat. Et pourtant je devrais parce que je ne fais pas vraiment attention à mes ongles. Malgré cela j’ai été étonnée de la bonne tenue. Alors oui j’ai tout de même vu mieux, mais également découvert pire.

Le prix
Compter : le vernis coûte 17.90 € pour une contenance de 12 ml. L’innovation et l’écologie ont un prix. J’ai lu qu’il pouvait se conserver deux ans. Sympa !

Côté plage

Qu’on se le dise, pour éviter de se retrouver toute fripée à trente-ans, mieux vaut prendre soin de sa peau ! Et dès son plus jeune âge. Je les envie les petites jeunettes de 17 ans à qui on a rabâché que le vieillissement de la peau était surtout dû aux uvs du soleil. Moi à mon époque, à 16 piges et même avant, le mot crème solaire était synonyme de petite nature. On en mettait mais très peu et pas forcément régulièrement. Alors qu’aujourd’hui jamais je ne sortirai sans ma crème tellement ces dernières années on nous sensibilise à toutes les conséquences du soleil sur la santé.

Comme chaque année je teste une nouveau produit de protection, un jour je publierai un article comparatif qui sait.

Et en 2019 je ne plaisante pas. C’est avec un indice 50 que j’arpenterai la côte atlantique #BretagneForEver #NonJeNeBronzePasRouge.

La marque SUN SECURE a développé un lait de la plus haute protection pour les peaux hypersensibles au soleil. Ce qui signifie que toute la famille peut l’utiliser sur le corps et le visage.

La texture
Elle est bien loin l’idée reçue que les crèmes à fort indice laissent des traces blanches  #CachetDAspirine ! La texture est d’ailleurs assez incroyable. Elle fond sur la peau et cela fait également office de crème hydratante (peau douce garantie). Pratique ! Pas besoin de masser pendant trois plombes (au grand regret de celles et ceux qui adorent proposer à leur date de leur étaler la crème sur le dos et les bras, jambes. Impossible de tâter la marchandise ahah).

Gros bonus, il est possible de l’appliquer sur peau sèche comme mouillée. Autre bon point, la crème résiste aux frottements des vêtements.

L’odeur
Rien de révolutionnaire de ce côté là. La senteur rappelle l’été, la plage, c’est appréciable.

Le prix
Les 250 ml coûtent 16 euros. Correct ! Mais j’ai une super bonne nouvelle ! Avec le code promo FEELGOOD20, vous aurez – 20 % sur tout le site de la marque. C’est par ICI que ça se passe.

Et vous, quels sont vos produits fétiches pour l’été ?

6 Commentaires

  1. Lea
    5 août 2019 / 8 h 13 min

    La crème c’est pas mal le résultat ! Je galère avec les sprays. Bonnes vacances à toi

    • CamilleG
      Auteur
      6 août 2019 / 12 h 12 min

      Ah les sprays ! J’ai horreur de ça ! Tout comme les brumisateurs là !

  2. Etienne
    5 août 2019 / 12 h 24 min

    Bon je suis concerné par la crème le reste on oublie 😉

    • CamilleG
      Auteur
      6 août 2019 / 12 h 12 min

      AHAHA le transparent des hommes en mettent hein !

  3. 5 août 2019 / 19 h 08 min

    En Bretagne la crème solaire, c’est juste pour le fun ?

    • CamilleG
      Auteur
      6 août 2019 / 12 h 11 min

      Tu as osé faire cette mauvaise blague mais j’ai ri !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.