Rides, botox, acide hyaluronique : quelles solutions ?

A vingt ans je ne me penchais absolument pas sur le sujet, j’étais fraîche (ahah). À trente ans je ne sais pas pourquoi mais je tombe régulièrement sur des articles en rapport avec les rides et le botox. Devrais-je y voir là un message subliminal ?

Je ne vais pas vous servir le discours réconfortant du « oh mais les rides c’est sympa, ça donne du caractère, blabla ». A part me donner de l’âge, je ne sais pas à quoi cela me sert d’autre ! Mais bien sûr chez les hommes, c’est différent, comme toujours. Chez eux le petit pli sur le front ou vers les yeux, cela leur donne du charisme, à ce qu’il parait. Alors que nous, les femmes… Pourquoi ? Parce que les célèbres animatrices de télévision qui posent pour des crèmes antirides sont tellement retouchées qu’elles ont une peau de bébé, et que des êtres humains s’imaginent ensuite que la femme ne devrait alors avoir 0 rides. Si elle en a, c’est qu’elle ne prend pas soin d’elle. Génial. Vive les plouks qui ne connaissent pas l’existence de Photoshop.

Devons-nous succomber aux solutions esthétiques pour camoufler notre avancée dans le temps ? A vrai dire je suis assez mitigée sur le sujet. D’une parce que c’est coûteux et de deux car nous ne connaissons pas réellement les effets de toutes ces substances sur notre organisme. Mais en vrai, bien évidemment que je complexe (trop) quand j’observe des rides sur ma tronche ! Vous comprendrez pourquoi j’ai arrêté les selfies ; )

Dans cet article d’une méthode passée sous silence.

Commençons par les bases. Il existe deux façons principales de masquer ses rides : la chirurgie et les injections.

Le lifting chirurgical. En vrai il n’existe pas un mais des liftings du visage et du cou : le lifting facial, cervical, cervico-facial, frontal, temporal ou lifting de la queue du sourcil, le mini lift visage, le lifting sans cicatrice derrière l’oreille, le lifting sous cutané… Dans tous les cas, le principe est de redraper la peau pour atténuer l’affaissement du visage qui se produit avec le temps. L’opération est effectuée par un chirurgien plasticien et dure entre 1h30 et 3h.

Dans les années 70-80, la tendance était d’essayer de « tirer » au maximum sur la peau, donnant un aspect « figé » au visage. Les techniques ont évolué vers des savoir-faire plus doux (soft-lifting), où l’objectif premier du chirurgien esthétique est de garder un aspect naturel au visage, non figé, avec un effet de redynamisation et de rafraîchissement du visage.
Combien ça coûte ce caprice ? 6 000 euros minimum. Bim.

Et puis nous avons une deuxième façon de faire, mais pas la dernière : les injections.
L’engouement pour les injections antirides a commencé avec l’apparition des injections de collagène. Elles étaient les stars des années 80. Controversées à raison, les injections de collagène ne désromais trônent plus sur le marché de la beauté. Mais en 2003, le Botox a pointé le bout de son aiguille, suivi de près par l’acide hyaluronique. Le nombre de candidats au lifting sans chirurgie a alors explosé et il ne cesse de croitre.

Aujourd’hui, on utilise deux types d’injections pour traiter les rides : les injections de toxine botulique A communément appelées Botox (Botox®, Vistabel®, Bocouture®, Dysport®, Azzalure®…) et les injections d’acide hyaluronique (Juvederm®, Surgiderm®, Restylane®). Il existe une grande confusion entre l’acide hyaluronique et le botox, et pourtant, aucun de ces deux produits ne peut se substituer à l’autre, étant donné leurs activités, utilisations et résultats différents.
Mais les deux produits ont le même mode d’application : l’injection.
Prix ? 200 euros minimum l’injection

Pour maintenir les effets de la toxine botulique (botox) il faut réitérer les injections après 6 mois. va avoir pour effet de paralyser (temporairement) les nerfs responsables des rides d’expression. Le botox est par exemple injecté dans le muscle du froncement des sourcils, responsable de la formation de la ride inter- sourcilière encore appelée ride du lion.

Les injections d’acide hyaluronique peuvent durer jusqu’à un à deux ans et parfois plus selon le produit, réticulé ou fluide.

L’acide hyaluronique est un produit de comblement. C’est à dire qu’il va combler la ride en apportant du volume directement sur une zone ciblée (le sillon de la ride). C’est une substance de synthèse biodégradable dans l’organisme qui va attirer l’eau, et se mêler à l’acide hyaluronique déjà présent dans le derme pour lui redonner son volume initial

Arrêtons-nous sur l’acide hyaluronique. Beaucoup de personnes ignorent qu’elle peut également être utilisée sous la forme de gélules et en complément alimentaire avec des résultats réellement appréciables. Je vous invite à en découvrir davantage à ce sujet avec un article traitant de l’efficacité de l’acide hyaluronique en gélules, dont le rôle de l’acide hyaluronique dans l’organisme y est bien expliqué.

Moi à 65 ans car je n’ai pas mis de crème antirides 

Alors, on passe à l’action ou pas ?

Avez-vous déjà envisagé de recourir à une de ces méthodes, un jour ? J’en discutais récemment avec des amies et nous avons conclu que nous verrions cela à la quarantaine. Mais nous ne semblions pas contre… Nous ressentons une sorte de pression sociale et sociétale sur notre physique. Je ne vais pas revenir sur l’histoire du poids et des codes de beauté encrés dans ce fichu siècle. C’est à croire que jamais nous ne trouverons la paix intérieure avec notre corps ?

Honnêtement je n’oserais pas tenter le lifting chirurgical. Surtout quand je croise les grands-mères du 16e arrondissement de Paris, blondes décolorées dont le visage est tiré et les lèvres gonflées au collagène… Je parie que si on les positionne côte à côte on dirait une armée de clones ! En revanche cette histoire de complètements alimentaires sous forme dacide hyaluronique m’intrigue…

Et pour conclure sur un touche positive, il parait que les femmes prennent VRAIMENT confiance en elles, une fois la cap de la quarantaine passé. Est-ce vrai ? Affaire à suivre…

26 Commentaires

  1. 25 avril 2018 / 17 h 57 min

    « pression sociale et sociétale sur notre physique », certes mais n’est-ce pas d’une même niveau que les exigences pour être mannequin, et aussi un marché de plus en plus lucratif …
    Les rides ont beaucoup de charme, et à 40 ans on a plus 20 ans et je te dis pas à plus de 60 ans, mais comme ton esprit vieillit avec l’expérience de la vie, il faut assumer aussi son corps qui se modifie.
    C’est une vraie mauvaise idée de céder à la pression sociale et sociétale sur le physique des femmes …

    • CamilleG
      Auteur
      26 avril 2018 / 8 h 04 min

      Je partage ton avis. Mais bon… Pas facile à se le dire….

  2. Léa
    26 avril 2018 / 10 h 00 min

    Il faut souffrir pour être belle à ce qu’il parait ! Mais ça fait flippait toutes ces trucs de piqûres !!

    • CamilleG
      Auteur
      26 avril 2018 / 11 h 42 min

      Il parait qu’on est beau/belle comme on est hihi

  3. Jean
    26 avril 2018 / 10 h 34 min

    Ah les gonzesses… y’a que vous pour écrire des trucs pareils !

      • Seb666
        26 avril 2018 / 15 h 31 min

        Nooon c’est observateur :-p

  4. Seb666
    26 avril 2018 / 11 h 38 min

    Aucune solution…tu vieillis c’est inexorable…utiliser des artifices pour paraitre quelques années ça t’apportera quoi ? …en revanche ça te coutera du temps, de l’argent et peut être des problèmes de santé !

    • CamilleG
      Auteur
      26 avril 2018 / 11 h 41 min

      Je sais bien ! J’ai écrit cet article justement pour avoir les avis des lecteurs : )

  5. Seb666
    26 avril 2018 / 15 h 30 min

    Mon avis c’est de faire du sport …combien je vois de meufs qui prennent un soin infini à leur apparence : taille fine, maquillage, coiffure, ongles etc..et qui affichent leurs bras flasques !

    • CamilleG
      Auteur
      26 avril 2018 / 16 h 12 min

      Une bonne lipo et le sujet est réglé ahahaahahah

      • Seb666
        26 avril 2018 / 16 h 35 min

        non une lipo va t’enlever de la graisse c’est tout, ça restera flasque …alors que le sport va muscler et raffermir huumm 🙂

  6. 26 avril 2018 / 22 h 06 min

    La chirurgie non, les injections bof mais les compléments alimentaires ça m’intéresse par contre, jamais entendu parler. Sinon, oui après 40 ans nous avons plus confiance en nous mais perso les marques de la vieillesse me terrorisent, j’ai beaucoup de mal à accepter. Bonne soirée.

    • CamilleG
      Auteur
      27 avril 2018 / 7 h 31 min

      Bonjour Dorothée ! Oui je suis pareille que vous ….

  7. Anonyme
    27 avril 2018 / 8 h 41 min

    Bonjour Camille

    Très intéressant votre sujet sur la chirurgie. .
    En ce qui me concerne j’ai 48 ans et bien évidemment quelques rides ! Jai déjà eu recours à ses petites injections qui rafraîchissement la mine froissée du matin. 😔
    C’est top ! ..Tout est une question de dosage dans ce genre de pratique.
    Je le referais sans hésitation.
    Encore bravo pour votre article.
    Bonne journée

  8. Margot
    27 avril 2018 / 9 h 01 min

    Bonjour Camille

    Très intéressant votre sujet sur la chirurgie. .
    En ce qui me concerne j’ai 48 ans et bien évidemment quelques rides ! Jai déjà eu recours à ses petites injections qui rafraîchissement la mine froissée du matin. 😔
    C’est top ! ..Tout est une question de dosage dans ce genre de pratique.
    Je le referais sans hésitation.
    Encore bravo pour votre article.
    Bonne journée

    • CamilleG
      Auteur
      27 avril 2018 / 12 h 15 min

      Bonjour Margot,
      Merci pour votre retour d’expérience !!!!
      Qu’avez-vous comme injections ?

  9. Blou
    27 avril 2018 / 13 h 45 min

    Personnellement je n’arrive pas à imaginer autre chose qu’un traitement « preventif », je bois beaucoup d’eau, j’hydrate bien ma peau, mais bon j’ai 33 ans le temps passe…mon premier choc a été il y a deux ans, à une soirée avec ma soeur de 6 ans de moins que moi. Habituellement je passe pour la plus jeune (même quand elle avait 10 ans…), et là ce mec inconnu me dit « si on juge par les rides c’est toi la plus âgée ». Bon je m’en suis remise, mais la formulation m’avait marquée ! Bref, ce n’est pas facile d’être vraiment détaché de tout ça, je pense que la plupart du temps je m’en fous, mais quand je constate un changement ben il faut un peu de temps pour l’accepter. Un peu comme j’ai du accepter les cernes permanents à l’age de 20 ans, et que maintenant je dois accepter qu’ils sont violacés (bébé de 9 mois, ça fait plus d’un an que je dors mal!).

    • CamilleG
      Auteur
      27 avril 2018 / 14 h 12 min

      Salut Blou. Tu veux rire ? Au diner de mes 30 ans, le mec que je fréquentais à l’époque, me sort « tu fais jeune mais quand on regarde bien tu as des rides sur le front c’est à ce que je sais que finalement tu n’as pas 20 ans ». NON MAIS AU SECOURS. En préventif, il faut boire mettre des crèmes et pas d’autres trucs ? : ( Merci pour ton témoignage !!! Bises

      • Blou
        27 avril 2018 / 14 h 50 min

        Oh non! Vraiment il y a des gens qui ont le chic pour dire les choses qui font plaisir (en plus ça pue un peu ce « finalement ») pile le bon jour en plus… Tu as fui à ce moment là?
        Sinon pour le préventif, je ne sais pas trop s’il n’y a rien de plus à faire, il faut éviter le soleil, la cigarette, c’est important, et avoir les bons gènes… Je me prépare donc psychologiquement à avoir le front très ridé de mon père.
        En plus même avec les crèmes anti rides c’est compliqué, certains disent qu’il faut en mettre dès 20 ans, d’autre que surtout pas avant les premières ridules sinon la peau ne sait plus fabriquer son collagène, d’autre qu’il faut en changer régulièrement, d’autre que non. Donc je bois de l’eau et je mets une crème, et je verrais bien. Et comme disait ma sœur à 14 ans « ben quand j’aurai des rides, je m’en ficherai parce que je serai vieille » , oui bien sur…
        Bonne après midi 🙂

        • CamilleG
          Auteur
          29 avril 2018 / 10 h 12 min

          Oui éviter le soleil. Bon ça va en France on ne vit pas sous l’équateur ahah…. AH ah trop forte ta sœur, j’adore. Bon dimanche !!!

  10. 5 mai 2018 / 9 h 39 min

    Luttez contre les outrages du temps… Pas facile à accepter les rides.
    Les traitements sont de bonnes alternatives, mais attention aux abus, parfois je croise certaines de mes amies et j’ai l’impression de voir un masque gonflé avec deux fentes pour les yeux…
    Est-ce mieux ? J’en doute
    Gaspard 2 ans a des rides sur le front quand il rit, c’est le cycle de la vie
    Gros bisous ma Camille

    • CamilleG
      Auteur
      7 mai 2018 / 10 h 20 min

      Oui c’est la vie comme tu dis. Dur, dur tout de même 🙁

  11. 2 juillet 2018 / 15 h 00 min

    Le sujet est intéressant, le recours aux produits et traitements esthétiques anti-âges et anti-rides est de nos jours une nécessité surtout après la trentaine 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.