Vivre à deux : gros kiff ou pas ?

Si on m’avait dit que vivre à deux était aussi… Comment dire… FACILE ! Je ne l’aurais absolument pas cru. Dans mon imagination, partager le lit avec quelqu’un relevait d’une mission impossible. Dormir en diagonale s’avère être une passion chez moi, tout comme passer des heures le week-end à écrire des articles, avec la musique qui va bien, enfouie dans le lit.

Autour de moi, de plus en plus, mes amis se mettaient en ménage. Mais comment faisaient-ils ? Les voilà passés de l’autre côté, celui où l’on se promène en couple à Ikea ou à Leroy Merlin le samedi, avec pour projets de changer le tapis ou repeindre un pan de mur du salon. J’observais ces jeunes de mon âge dresser des plans à deux pendant que moi je dressais une montagne de linge sale dans mon panier en osier.

Mais les années passent et un beau jour on se retrouve à débattre sur l’achat du parquet ou des rideaux, non plus avec sa mère (MamanG est experte en déco), mais avec son partenaire. J’aurais attendu la trentaine pour passer ce cap, mais nous y voilà.

Alors en vrai, comment ça se passe la vie à deux sous le même toit ? Est-ce si dramatique que cela en a l’air ?

Bon en vrai ce n’est pas non plus comme ça hein ! Il ne manque plus que la licorne et les paillettes là…

Le partage des tâches ça existe vraiment ?

Oui et même sans dispute ! Prenons mon cas par exemple. Il prépare à manger, il s’occupe de fermer les volets (à 22H30 quand il faut sortir du lit c’est luiiii), il fait les petites courses quand il manque un truc, il lave la douche et il passe l’aspirateur. Moi ? Je le regarde. Je supervise. Non je déconne rohhh…. Mais en vrai il cuisine, c’est le truc improbable et peu de monde y croit quand je le dis. Mais bref. Les “corvées” ont été réparties de façon naturelle et de manière quasi égalitaire selon moi. Selon lui, il en fait davantage. Tout ça parce qu’il prend les escaliers pour descendre les poubelles… Chacun son domaine de compétences après tout. Mais n’hésitez pas à en parler et définir qui fait quoi. Personne n’est la bonniche de l’autre ! Fuyez les patriarches et leurs discours de la femme aux fourneaux. Et ne vous la coulez pas douce non plus !

Le cas de la salle de bain

S’il y a bien un truc que je n’aime pas partager, ce sont bien les produits cosmétiques. Le jour où je l’ai surpris à se laver les cheveux avec mon shampoing bio spécial cheveux blonds, j’ai cru m’évanouir. Mais le pire a été sa réponse “n’en fais pas un drame, c’est un shampoing comme un autre”. 15 euros le flacon et il ose le qualifier de liquide banal ?! Alors j’ai trouvé une petite solution pour les rangements : un étage pour mes produits et un pour ses produits. Voilà. Et sinon j’aimerais que l’on m’explique pourquoi les hommes perdent autant leurs poils ?

Les moments où on veut faire ce que l’on veut

Parfois, j’ai juste envie d’une chose : me poser dans la canapé et écrire. Je pourrais taper sur le clavier pendant des heures. Ce qui a le don de l’agacer, à certains moments. Surtout quand il veut comme par hasard, à ce moment précis, aller faire les courses alors que j’ai une inspiration divine qui me tombe dessus. Vous vous demandez comment je fais pour continuer de pondre des articles ? Je l’envoie à la salle de sport après lui avoir fait remarquer qu’il avait petit peu perdu des biceps AHAH. Ou alors je lui rappelle que sa voiture a besoin d’un bon coup de jet d’eau #FilleMachiavélique
Plus sérieusement, c’est le seul point négatif quand on vit à deux. Le truc à ne pas faire : imposer son planning d’ancienne célibataire. Quand on vit à deux, on réfléchit à deux ! C’est donc ça les concessions…

Le réfrigérateur et les placards de cuisine

L’astuce est d’avoir toujours du stock pour éviter les déconvenues. Quelle horreur ces individus qui laissent juste un fond dans les paquets ou les bouteilles pour ne pas être accusé d’avoir terminé (et de devoir aller en rechercher un nouveau). C’est comme le coup du papier toilette, beaucoup d’hommes ont la fâcheuse manie de laisser le rouleau dépourvu de feuilles. A croire qu’ils attendent la fée du logis. Mine de rien, ces petits détails, mis bout à bout, peuvent conduire à de véritables disputes. Mieux vaut prévenir que guérir. Achetez du stock ! Et pensez à ranger la cuisine derrière vous… Je vous ai parlé de celui qui laissait pourrir ses assiettes sales (avec de la nourriture qui sèche dessus) pendant plusieurs jours, alors qu’il a un lave-vaisselle ? Quand j’ai vu ça, j’ai vite compris que jamais je ne testerai l’aventure à deux avec lui.

Le rythme de vie

Les vies en décalé sont une source de disputes inépuisable. Un couple, quand ça vit ensemble, doit un minimum se régler sur le rythme de l’autre. Sinon bonjour les réflexions du style “c’est comme si je vivais seule / tu n’es jamais là pour moi...”. Je me doute que des couples fonctionnent tout de même malgré le travail de nuit de l’un des partenaires.

L’argent, le flouze, les thunes

Ce mot revient régulièrement dans les histoires de couple et est perçu de façon assez négative. Vacances, factures, courses alimentaires… Qui paie quoi ? Il ne faut pas avoir de tabous à ce propos. Je pense qu’il est judicieux de définir qui prend quoi en charge niveau dépenses. Et je trouverais d’ailleurs inadmissible de laisser quelqu’un tout payer (sauf si gros souci / chômage…). Mais je crois que je préférerais retourner vivre chez mes parent plutôt que d’être un poids pour mon mec.

La routine, c’est gênant ?

Beaucoup tourne la routine comme un truc négatif. Il est vrai qu’en vivant avec quelqu’un une forme de routine pointe le bout de son nez. Et alors ? Si vous n’êtes pas friands des relations explosives et des changements à gogo, la routine vous apparaîtra comme quelque chose de rassurant. Je ne vous conseille pas non plus de ne jamais rien faire pour bousculer le quotidien. Partir un week-end, sortir prendre un verre le soir en semaine, organiser une surprise (une escape game par exemple, prendre des places pour un concert…) sont de bonnes idées pour surprendre l’autre. Et quand on y réfléchit bien, nous adorons toutes un peu les routines : routine cosmétique, routine alimentaire, routine même capillaire.

La bienveillance : la base

Un couple n’est pas une prison où l’un est la victime et l’autre le maton. Personne n’a d’ordre à donner à personne ! J’ai tellement entendu d’histoires où l’un des partenaires se met à surveiller tout ce que fait l’autre dans l’appart, et à tout critiquer ! Horrible comme situation n’est-ce pas ? En plus d’être la preuve d’une mésentente et d’un énervement, dès lors qu’un d’entre vous joue au petit chef qui épie tout, tout s’écroule. Et comme on dit : on reproche à ses proches ce que l’on ne veut pas voir en soi-même.

Vivre à deux est une étape importante pour tester la solidité d’un couple et apprendre à mieux se connaître (oui les vacances ne suffisent pas). Nous y passerons tous un jour, mais le mieux est de se sentir d’abord bien seul, pour ensuite apprécier la vie à deux. C’est ce que j’ai fait.

Et gardez en tête que la véritable question n’est pas « Sommes-nous faits pour vivre ensemble ?» mais plutôt « Comment ferons-nous pour vivre ensemble ? »

Et vous la vie à deux, vous en pensez quoi ? : )

PARTAGER SUR :

20 Commentaires

  1. Elo
    11 avril 2018 / 8 h 08 min

    Je vois qu on a a peu près la même vie de couple !
    Franchement, je trouva ça SIMPLE aussi parce qu a partir du moment où on COMMUNIQUE bah y a aucune raison que ça n aille pas.
    Comme dhab, c est la clé de tout.

    Bisouuus

    • 11 avril 2018 / 8 h 30 min

      On a eu le même passé un peu aussi niveau amours 😉
      Bisous ma poule.

  2. Léa
    11 avril 2018 / 8 h 15 min

    AH c’est tellement vrai. Et je comprendrai jamais les couples qui comptent au centime près qui doit quoi à qui….

    • 11 avril 2018 / 8 h 31 min

      J’ai entendu de sacrées histoires à ce sujet mais je n’ai pas eu la “chance” d’en croiser des comme ça ; )

  3. 11 avril 2018 / 10 h 08 min

    Au final tu expliques que vivre ensemble et être en couple sont deux choses différentes, et vivre en couple peut être l’aventure de toute une vie.

    • 11 avril 2018 / 11 h 48 min

      Bah non j’explique que vivre à deux avec son ou sa partenaire c’est cool ; ) je ne parle pas de colocation hein. Ou alors je n’ai pas bien compris ton commentaire hihi. Bises Bernie !

  4. Seb666
    11 avril 2018 / 10 h 18 min

    Les 3 choses essentielles :
    – communiquer
    – partager : les taches ménagères, les factures, les responsabilités et les choix
    – prévoir la fin

    • 11 avril 2018 / 11 h 47 min

      La fin de quoi ? Tu es horrible lol !

      • Seb666
        11 avril 2018 / 13 h 39 min

        La fin de la vie à 2 suite à séparation ou décès. C’est toujours mieux d’y penser avant.

  5. 11 avril 2018 / 13 h 43 min

    Hello ! Super ton article 🙂 je vis avec mon chéri depuis quelques mois et ça n’a pas était facile au début ! Je te trouve très juste dans ce que tu as écris 😊

  6. 11 avril 2018 / 14 h 53 min

    La vie de couple !
    Contrairement à toi, j’ai presque toujours vécu en ménage & ceci depuis ma majorité.
    J’y trouve tellement d’avantage, bien que je puisse comprendre la joie de vivre seule & de s’auto-suffire.
    La vie en ménage ne doit pas être une corvée, bien au contraire.
    Vivre avec la personne que l’on aime, demande de la patience, des compromis, de l’amour, BEAUCOUP d’amour, du RIRE & des fou-RIRE, du partage, de l’entraide, de la communication & tellement d’autre choses… des disputes bien entendu mais tellement dérisoires compte tenu du bonheur quotidien.

    • 11 avril 2018 / 17 h 11 min

      Oui c’est vrai que vivre à deux c’est carrément moins triste je trouve !

  7. 12 avril 2018 / 8 h 53 min

    Ce que je retiens de ce billet
    C’est que tu es heureuse et en couple
    Bravo ma belle
    Quel bel article en plus
    Je t’embrasse

  8. 12 avril 2018 / 16 h 11 min

    Je te rejoins complètement sauf sur un point : on y passera tous un jour.
    C’est un choix que chacun fait (certe très influencé par la société). Mais certains couples ont fait le choix de vivre séparement parce que ça leur convient mieux. Pour ma part, je ne pourrais pas mais certains préfèrent vivre comme ça.

    Sinon au quotidien : communication, bienveillance et partage.
    J’ai la chance d’avoir trouvé un mec qui fait la vaisselle, les lessives, qui range autant que moi, qui fait le ménage autant que moi, qui fait la bouffe quand je ne la fais pas (les rares fois où ça me prend…).
    Côté finances, il gagne mieux sa vie que moi donc chacun paye au prorata de ses revenus. Même en étant au chômage depuis quelques semaines, je paye ma part. Parce que c’est aussi grâce à ça que je suis chez moi.
    Chacun a ses moments (lui son sport, moi le blog, lui ses jeux vidéos, moi la lecture/photo/série). On est souvent assis côte à côte dans le canapé mais en train de faire des trucs différents. On est très autonomes et on a besoin de nos moments seuls. Si on passe trop de temps ensemble ou séparés, ça finit par clasher. Donc on a pris nos habitudes. Et comme tu dis, la routine a un côté rassurant.

    • 12 avril 2018 / 17 h 56 min

      Oui il y a des couples qui vivent séparés. Bon après j’ai fait un focus sur ce que je vis. Je n’ai pas testé l’autre façon (sauf quand on est plus jeunes ou étudiants, forcément…). Mais je me demande si les couples qui vivent partagés ont des enfants en bas âge ? Tu imagines ? Une galère pour l’organisation. C’est important d’avoir chacun ses hobbies oui ! Merci pour ton com ! Bises

  9. 13 avril 2018 / 21 h 41 min

    Pour vivre à deux je pense qu’il faut en priorité se respecter mutuellement et bien communiquer … ce n’est pas si simple ! Tout est question d’habitude! Mais si on s’entend bien alors il n’y a pas de problèmes 🙂
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.