Le Bitch Club ? Vous allez l’adorer

Tu traînes sur Instagram mais tu en as marre des comptes mode ? Des codes promos balancés par milliers ? Tu te plains de lire et voir systématiquement la même chose ? Allez arrête, c’est que tu n’as pas creusé, parce que des pépites il en existe !

Inès, elle bitche comme elle respire, laissant la vulgarité sur le carreau. Les mots, elle les manie avec précision et les sculpte au scalpel.

Elle, c’est le @LeBitchClub. Propriétaire d’un compte au style graphique épuré et aux punchlines qui ne laissent pas de marbre, la demoiselle n’a pas sa langue dans sa poche. Et ce pour notre plus grand plaisir. Des phrases chocs pondus en blanc sur un fond noir, dans une typographie moderne, son feed nous plonge dans un univers minutieusement réfléchi. Rien est laissé au hasard.

Sous ses doigts est dépeinte une société moderne avec énergie, parfois poésie mais toujours avec humour pour le plus grand bonheur de ses 54 000 abonnés.

La demoiselle est cinglante et elle l’assume. Croisée par hasard sur Instagram, je suis rapidement devenue addicte à ses contenus et à son incontournable répartie. J’apprécie son autodérision, j’adore aussi rire de moi dans ce blog, je trouve cela sain ! Si elle était ma voisine, je lui aurais immédiatement proposé de prendre un verre, en tout bien tout honneur, bien évidemment. Je rêve de la rencontrer !

C’est avec plaisir (et fierté) que j’ai réussi à croiser et à interviewer virtuellement le chemin de la créatrice de ce club. À votre tour de l’adorer (si cela n’est pas déjà fait).

D’où t’est venu cet élan de génie de créer ce compte ? Une peine de cœur ? Une rage de dent ?

Après 27 ans à vivre dans l’ombre du monde, j’ai rencontré mon public (…).
J’écris depuis mes 20 ans, mon impulsion est « la fureur ».
Lorsqu’un comportement ou un sujet me fait sortir de mes gonds, me révolte et m’inonde de sentiments négatifs, j’aime creuser et aller au bout.

Toucher le fond et poser les choses à l’écrit me permet d’entamer un processus analytique. Les retours d’expérience de mes followers sont accueillis avec plaisir, ils me font rire, avancer et souvent… persévérer dans mes idées (rires).

Certains te cataloguent comme féministe, d’autres comme acide, pince-sans-rire ou piquante. Toi tu te définis comment ?

Je l’évoquais dans NÉONMAG :
« Je ne revendique pas le label « compte Instagram féministe ». S’il est nécessaire de faire évoluer les choses et que les bouches qui s’ouvrent le font – globalement – pour de pieuses raisons… entre les techniques de masturbation et les appels aux témoignages, je souhaite proposer quelque chose de différent. L’étendard est lourd à porter et je n’ai aucune prétention. Faire évoluer la condition de la femme aux travers de réparties que mes amis et followers distribuent généreusement est un bénéfice collatéral. »

Concernant ma baseline : « média très libre » s’est substitué au « nan ». J’ai trouvé la formule juste et éloquente, je pense Le Bitch Club comme un « journal du quotidien » avec un édito basé sur l’esprit et la rhétorique.

Où puises-tu TOUTE cette inspiration ? Je suis sincèrement impressionnée par ta maturité, ta prise de position (hyper affirmée) et tes mots à la fois sages et dévergondés.

Les groupes de 5 qui font la queue au Monop’ pour une bouteille d’Oasis, une trottinette descendant une rue pavée, pilotée par une enfant de 6 ans avec un cache oeil dont la tête m’arrive aux genoux… tout m’inspire !

J’ai eu la chance de grandir entourée de gens bien plus âgés – et intelligents – que moi et de ne jamais me faire d’amis de mon âge. Je tiens mon engagement et ma verve de ma maman*, je sais ses principes et les partage.

Cependant, pour des raisons évidentes de « confort », je transige plus volontiers avec mon devoir et ma conscience. Un homme marié ? c’est son problème, pas le mien ! Un 5 ème verre après le 4 ème ? je boirai un grand verre d’eau avant d’aller au lit !

* Je la surnomme, avec beaucoup d’amour et d’ironie « Douce » mais elle répond au superbe prénom de Camille.

J’ai vraiment l’impression que tu essaies de faire passer des messages subliminaux. Je sens parfois un esprit revendicateur… Vrai ? (Ou pas).

Frondeur et revanchard ! Mes messages sont rarement cachés.

Quand ton entourage apprend que c’est toi qui tiens ce compte, comment réagit-il ? D’ailleurs de quelle manière tes proches comprennent que c’est toi qui te caches derrière, tu le leur as confié ?

À vrai dire, sur Nantes (ma ville) je passe assez inaperçue.
Il y a quelques couillons, d’un cercle professionnel élargit, qui s’étonnent « Tu tiens ce compte toute seule ? », « Tes phrases viennent de toi ? ». Je leur réponds que j’ai pas besoin d’un scribe et d’une personne pour m’éventer.

Est-ce qu’un jour tu avoueras ton identité à tes followers ? Qui sait peut-être que c’est un homme qui se cacher derrière le BitchClub héhé (je plaisante).

Je vais répondre à cette question et la seconde partie de ta question précédente ici : je ne me suis jamais cachée, j’ai toujours fait le pont entre mes réseaux professionnels, récréatifs et personnels.

Mon activité professionnelle s’articule autour de l’esthétisme, la stratégie marketing et la communication.

Depuis quelques temps, j’intègre ces notions et aptitudes dans mes réalisations LBC.  Deux hommes se cachent derrière LBC : papa et mon développeur. Ce dernier m’a réalisé une webapp sur-mesure, je peux bitcher everywhere !

Quels seraient tes conseils à donner à la gent féminine, mais aussi à la gent masculine, pour vivre sereinement ?

Soyez attentifs aux autres.

Comment gères-tu cette envolée de nouveaux followers et de likes ? Tes statistiques gonflent à vue d’œil. Félicitations, c’est mérité.

J’ai su rester humble malgré le succès.
Plus sérieusement, j’adore ma croissance endurante, je ne souhaitais pas réaliser un compte éphémère qui surfe sur des attitudes ou des prises de position « à la mode ». Je ne souhaite pas être la nana qui parle de sa culotte mouillée, de son épilation et qui en fait une bande dessinée.

J’essaie de véhiculer un esprit et de persévérer !

Tu sembles être une femme persévérante et vachement ambitieuse (c’est un compliment). Quels sont tes projets à venir ? J’ai vu que tu venais de signer un tee-shirt d’une de tes punchlines « Casser les codes, pas les couilles ».  N’aurais-tu pas l’envie de te transformer en parolier pour des rappeurs ?

C’est moi !

Biscuits personnalisés, culottes, T-shirts… grâce à mes adorables « collaborateurs » et leurs marques, je vis un rêve : réaliser tous les produits dont j’ai toujours rêvé sans me soucier de la logistique !

J’ai déjà écrit un texte – « Les mauvaises filles » – pour un groupe de rap sensible. J’attends impatiemment que celui-ci le sorte de l’ombre et lui donne vie.

Les trolls et autres énergumènes malveillants tu en croises, j’imagine. On a toutes (et tous) notre lot de gros lourds en message privé et même en commentaires. Tu les gères comment ?

Je n’en croise que très peu !

Je te sens assez attachée à la figure paternelle (multiples références au padré), c’est beau. En quoi ton père est-il important à tes yeux ?

C’est l’homme le plus beau et le plus intelligent de la planète (j’en suis certaine, j’ai bien cherché).

C’est aussi un être extrêmement sensible qui a besoin de protection. Douce l’habille (su-per sexy, à la pointe de la tendance), je lui amène le journal, du chocolat et je lui mets des gouttes dans ses jolis yeux bleus mais secs. Je veille à ce qu’il ne fasse aucun trajet seul, de peur qu’il donne sa chemise à un SDF sur le chemin, ou ne se soucie pas de regarder la route en traversant, accaparé par l’un de ses dossiers.

Un peu autiste, son métier et le football le passionnent, il n’attend ni le week-end ni la retraite.

Les hommes prennent cher. Fâchée avec eux ou brin de provocation ? D’ailleurs côté cœur, ça donne quoi pour le Bitchclub ?

Uniquement ceux qui l’on cherché

Et en vrai, la nana qui tient le BitchClub, elle est comment ? Tu te vois comment dans 10 ans (la question de beauf désolée) ?

Sweetie little you!
Je suis toute simple, j’adore rigoler mais j’ai des passions sages. Jusqu’ici, ma vie a été merveilleusement remplie : des études, des activités nombreuses et variées, de l’amour…

Il est vraiment que ma nature curieuse m’a souvent amenée à vivre des situations cocasses que j’ai traitées avec une recul (après avoir décuvé).

Ton mot d’ordre dans la vie ?

Lève-toi et mâche !

Tes punchlines préférées du moment ?

Hop ! -> https://www.instagram.com/p/Bw5TeudhNxs

Et pour terminer, tu aurais une exclusivité à donner aux lectrices et aux lecteurs de ce blog ? Un secret inavoué ? Prends place, allonge-toi sur le divan, je t’écoute 🙂

J’aime le beau, les objets et la mode. On peut soigner le fond ET la forme.
Okay, je suis une grande fan d’influenceuses mode russes.

Deux projets à venir qui m’excitent énormément : je fais gagner actuellement 150 € de bijoux sur le shop de Comme Des Soeurs à une personne de ma communauté et… à 60K je me débrouille pour vous proposer un podcast « interactif » !

Merci pour avoir pris le temps de répondre à cette interview.

Un plaisir Camille !
Merci à toi d’avoir pris tout ce temps pour me poser les bonnes questions

Rendez-vous sur Instagram @LeBitchClub pour bitcher, sans culpabiliser !

PARTAGER SUR :

8 Commentaires

  1. Léa
    17 mai 2019 / 15 h 43 min

    Je sens que je vais ADORER CE COMPTE. Merci pour la découverte encore une chouette trouvaille sur ton blog. Bon we

    • Anonyme
      22 mai 2019 / 22 h 47 min

      🍑

  2. Étienne
    17 mai 2019 / 16 h 40 min

    Je connais c’est stylé

  3. 17 mai 2019 / 18 h 19 min

    je découvre une « écorchée vive » dans le bon sens du terme, et nantaise en plus, alors je me suis abonné.

    • Anonyme
      22 mai 2019 / 22 h 47 min

      Bienvenue Bernie

  4. Romain
    17 mai 2019 / 20 h 33 min

    C’est une découverte très sympa. Je suis quelqu’un de bienveillant mais j’aime beaucoup l’ironie quand je suis confronté à un comportement qui me révolte. Même si on ne peut rien changer parfois, ça soulage de titiller l’égo souvent surdimensionné des personnes qui font du mal.

    • Romain
      23 mai 2019 / 9 h 20 min

      Je te souhaite un très joyeux anniversaire Camille ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.