Ouest Américain : Calico, la ville fantôme

Pour retrouver tous mes articles sur le roadtrip, c’est par ici.

Nous y voilà, voici le dernier article de cet incroyable roadtrip dans l’Ouest américain. Mon lecteur préféré, Seb, sera plus que ravi d’apprendre cette nouvelle.

Pour terminer en beauté, je vais vous parler de Calico, une ville fantôme située en Californie du sud dans le désert de Mojave, non loin de la fameuse route 66. Nous l’avons visitée pour faire une pause sur la route entre Las Vegas et Los Angeles, c’est pile au milieu du chemin ! C’est l’une des rares villes fantômes de l’Ouest américain à avoir été reconstruite dans son état d’origine.

Un peu d’histoire

Cette ville fut fondée en 1881 près de mines, non pas d’or mais d’argent, au nord-est d’une chaîne de montagnes « couleur calicot », d’où son nom. Les quatre prospecteurs intéressés par cet endroit y ont découvert de l’ argent et ont ouvert la mine Silver King. Cette dernière devint la plus grande production d’argent de la Californie au milieu des années 1880. La ville accueillit par la suite trois hôtels, cinq magasins généraux, une poste, un marché de viande, des bars, des maisons closes, trois restaurants. Elle comptait également un shérif adjoint et deux agents de police, deux avocats et un juge de paix , cinq commissaires et deux médecins.

L’endroit comptait plus de 500 mines d’argent, produisant près de millions de dollars de minerai d’argent par an et comptait 3 500 habitants.

Une loi sur l’achat d’argent a entraîné une baisse du cours de l’argent. Par conséquent, la ville fut rapidement desservie par un quartier rouge avec 23 bars et quatre maisons de tolérance, des arcades et des restaurants, et son propre petit Chinatown. En 1896, le cous de l’argent tomba à 0,57 dollars, résultats les mines d’argent de Calico n’étaient plus exploitables sur le plan économique.

Avec la fin de l’exploitation de mines en 1907, la ville fut complètement abandonnée. En 1951, Walter Knott, fondateur de Knott’s Berry Farm (parc d’attractions), a acquis la ville et a lancé un programme de restauration en s’appuyant sur les photographies de l’époque. À la fin des années 1950, un homme habillé comme un cowboy, appelé « Calico Fred », devint une curiosité locale. En 1966, Knott a donné la ville au comté de San Bernardino qui l’a transformé en parc. Au début du XXIe siècle, ce parc offrait des visites guidées des mines, des duels au pistolet, et plein d’autres offres touristiques.

Notre visite

Elle s’est déroulée sous de multiples bourrasques de vent. Le genre d’élément naturel qui soulève la poussière en direction de ta bouche, ferme la porte de la voiture sur ta jambe au moment où tu en sors. Une horreur malgré la présence du soleil.

Mais parlons des points positifs puisqu’ils sont nombreux. On se croirait presque dans un décor de cinéma tellement les détails retracent la réalité d’antan. On en prend plein les yeux, on apprend tellement d’histoire sur la vie dans cette ville, sur la façon de vivre des gens à l’époque, la décoration de leur maison, la découverte de la prison et l’école du village. Bluffant.

Le nom de la ville est inscrit sur le haut d’une colline, un petit côté Hollywoodien, amusant.

Des animations (train de mine, duels au pistolet, etc) sont proposées aux visiteurs pendant la haute saison contre quelques dollars. Nous avons croisé principalement des familles mais aussi quelques couples. Relativement c’était calme.

J’ai bien évidemment pris le temps d’aller dans un endroit dangereux, seule ahah, pour trouver l’entrée de la mine. #LaFilleTropFière

Comptez deux bonnes heures de visite pour bien écumer le parc.

Tarif : 8 dollars par adultes, 5 dollars de 6 à 15 ans, gratuit jusqu’à 5 ans.
Ouvert de 9 à 17 heures.

6 Commentaires

  1. Seb
    6 mars 2020 / 13 h 25 min

    Bon je t’avoue que je n’ai pas lu l’article…j’ai seulement regardé les photos sur lesquelles on te voit 🙂

    J’espère que tu vas faire un article sur le sujet brulant d’actualité mondial qu’est le covid-19

    • CamilleG
      Auteur
      6 mars 2020 / 13 h 29 min

      tu aurais pu au moins ma dédicace au tout début… Je suis déçue !

      • Seb
        6 mars 2020 / 14 h 42 min

        ah oui pardon…oh « lecteur préféré » en plus : ça va faire des jaloux hihi

  2. CamilleG
    Auteur
    6 mars 2020 / 13 h 29 min

    AHAHAH
    Tu sais que j’y pense en plus ! J’ai tellement de choses à dire à ce sujet en plus !

  3. Romain
    20 mars 2020 / 10 h 38 min

    L’ambiance du lieu devait être géniale. 🙂
    L’entrée de la mine fait peur et donne malgré tout presque envie de s’aventurer dedans, même s’il ne faut surtout pas le faire ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.