L’aventure ABRICOT : bilan de l’expérience

Souvenez-vous, dans cet article je vous faisais découvrir Abricot (abricot.co) et son concept pour rencontrer autrement des hommes (et des femmes). C’est grâce à Charlotte, une célibataire parisienne de 27 ans désireuse de trouver l’Amour, que je vais vous présenter de A à Z le service proposé par le marque.

La semaine dernière, Charlotte a donc procédé à son inscription sur le site (l’article est en ligne sur ce lien) et débuté sa recherche, pour connaître ses impressions : l’article est en ligne sur cet autre lien. Au bout d’une semaine elle a rencontré un premier garçon, le debrief est en ligne. En attendant de rencontrer un nouvel homme, Charlotte nous donne son avis.

Une semaine après son rendez-vous, Charlotte dresse le bilan de ce premier mois passé sur Abricot. Alors verdict ?

« D’une manière générale je trouve que les profils que l’on me propose sont tous moyens pour être honnête. Bien sûr il y a une part de subjectivité sur le fait que l’homme me plaise ou non, mais là j’ai affaire à des photos pas terribles (mal cadrées + en noir & blanc + lunettes de soleil…) et à des présentations bourrées de fautes d’orthographe.

J’aimerais évoquer le mode de fonctionnement d’Abricot qui me laisse perplexe :
– la fille paie 25 euros par entremise. Ce qui est vendu par le site : des rencontres de qualité, avec un homme recherchant une relation sérieuse pour gagner du temps et éviter les recherches…. Les arguments pondus sont similaires à ceux des applis de rencontre.
– alors que le mec s’inscrit GRATUITEMENT et bénéficie du même service ! Je ne comprends pas pourquoi l’homme ne paie pas. J’ai demandé à un des co-fondateurs et il a répondu  « on se dit qu’ils sont un minimum sérieux parce qu’ils acceptent de prendre le temps de répondre à une trentaine de questions à l’inscription ». Les hommes ont des profils dont on vérifie le casier judiciaire et la carte d’identité ». Comme si tout ceci suffisait à me garantir LA rencontre idéale ! Donc je résume : la nana paie 25 euros, et l’homme qui n’a rien demandé se voit proposer de rencontrer une jolie fille gratis. Le credo d’Abricot: éviter que les hommes ne se comportent comme des prédateurs…. Soi-disant, le problème principal aujourd’hui, c’est que l’homme paie à boire en attendant que la nana couche avec lui en échange. Moi je ne suis absolument pas d’accord. Certes, ce genre de situation a pu m’arriver en boite, mais bon, y’a des pauvres types partout.

Le problème principal, c’est clairement que les hommes s’en fichent de construire une relation sérieuse, ils ont la flemme de s’engager, de s’investir pour construire. Ce que j’expliquais dans les premières questions de ton questionnaire : je constate de la nonchalance de la part des hommes qui sont en mode « si c’est pas toi, ça sera une autre ». Et le site Abricot ne résout en RIEN ce problème, bien au contraire !!! En proposant aux hommes de rencontrer sans payer donc sans engagement, c’est la porte ouverte à des profils exactement similaires aux applis gratuites.

Quand on voit la qualité des profils et la manière dont mon premier date, Julien, s’est comporté avec moi, je peux affirmer que ce mode de fonctionnement ne marche pas, à mes yeux :

– des photos moches, des profils mono-photo où le mec apparaît en lunettes de soleil, en noir et blanc et en plan rapproché
– des profils très peu détaillés, bourrés de fautes alors que le mec indique qu’il a un bac + 6 et bosse dans la finance.
– dans la rubrique « un mot qui vous est adressé », l’homme répond : « je n’ai rien à t’écrire maintenant mais je saurai quoi te dire en te voyant ». Ça se passe de commentaire ! »

Merci Charlotte d’avoir pris le temps de tester ce site de rencontres. Je suis déçue que tu n’aies pas encore trouvé une personne bienveillante. Mais peut-être que l’équipe finira par te dénicher un garçon hors pair. Je ne doute pas qu’elle fait au mieux pour te proposer des profils corrects. Ce site se met en place et change sa stratégie pour mieux répondre aux demandes du marché. Laissons leur une seconde chance !

La suite au prochain épisode !

Retrouvez toute l’aventure Abricot :
Episode 1 : le choix du profil, découvrez mon enquêtrice Charlotte
Episode 2 : l’inscription et la proposition des hommes
Episode 3 : le premier rencard
Episode 4 : le bilan de l’expérience

23 Commentaires

  1. 20 juin 2018 / 10 h 48 min

    Charlotte mérite mieux, elle le rencontrera dans son quotidien.

    • CamilleG
      Auteur
      20 juin 2018 / 13 h 31 min

      Oui ou alors Abricot lui présentera un super profil !!!

  2. 20 juin 2018 / 10 h 53 min

    J’ai le même avis que Bernieshoot, elle rencontrera quelqu’un dans sa vie de tout les jours.

    • CamilleG
      Auteur
      20 juin 2018 / 13 h 31 min

      Oui ça finit toujours par arriver ! Bises

  3. Charles
    20 juin 2018 / 12 h 31 min

    J’ai moi même rencontré ma chérie via une appli, et ce n’était pas a la 1ère ou 2ème rencontre, mais plutôt 15 à 20.
    Comme tu le dis, il y a des personnes à éviter partout, mais on dirait que le but d’Abricot est de faire un premier tri à ta place et d’éviter ces dizaines de rencontres.
    Il faut être patient, en espérant que la prochaine rencontre de Charlotte se passera mieux 🙂

    • CamilleG
      Auteur
      20 juin 2018 / 13 h 31 min

      Oui Abricot a ce côté positif ! Je suis d’accord. 🙂

  4. Seb666
    20 juin 2018 / 12 h 45 min

    Contrairement à ce que laisse penser ta photo, Charlotte n’a pas pris son pied !

  5. Léa
    20 juin 2018 / 12 h 47 min

    Ah je suis déçue j’attendais une happy end

    • CamilleG
      Auteur
      20 juin 2018 / 13 h 32 min

      Rien est terminé, on verra bien la suite !

  6. Jeanne
    21 juin 2018 / 16 h 12 min

    A voir dans les mois qui suivent comment se développe le site. le souci c’est qu’ils ne sont pas assez connus pour avoir des tonnes d’utilisateurs. Et je suis d’accord pour dire qu’il faut également faire payer les hommes, il n’y a pas de raison. Ces hommes là peuvent être sur Abricot comme sur Tinder et j’en passe. C’est quand on fait payer qu’on se donne vraiment les moyens. Quand c’est gratuit tu vas partout à la fois sans t’investir. Je ne pige pas leur concept.

    • CamilleG
      Auteur
      22 juin 2018 / 9 h 43 min

      Il n’y a pas de service pour les hommes. C’est auprès des femmes uniquement que les entremetteurs s’attachent à bien répondre et cerner les attentes. Les hommes valident juste s’ils veulent rencontre telle ou telle fille. Voilà pourquoi ils ne paient pas : ce n’est pas du sur mesure pour eux ; )

  7. Vlan
    12 septembre 2018 / 11 h 10 min

    Je résume l’article :
    Une prétentieuse valorisée dans son ego parce qu’un beau mec a bien voulu la troncher en fin de soirée (« ça a pu m’arriver ») et qui s’imagine qu’elle vaut beaucoup, méprise donc les mecs normaux qui n’ont pour la plupart pas ces comportements débauchés, et se fait tourner jusqu’à la trentaine où elle deviendra féministe à chats et cheveux roses.

    • CamilleG
      Auteur
      13 septembre 2018 / 10 h 21 min

      ça va les idées reçues ?

      • Vlan
        13 septembre 2018 / 15 h 24 min

        Votre amie superficielle critique les profils mal renseignés. Préfère-t-elle les queutards qui se trouvent avoir instagram pour afficher leur binette dans tous les sens, et qui se font une joie de troncher sans lendemain les pigeonnes de son genre ? En tout cas, elle n’arrive pas à s’exprimer de façon cohérente sur le sujet, je cite : « J’aimerais également que de son côté il me choisisse pour ce que je suis et non pas parce qu’il me trouve belle (le physique, c’est hyper important, quoiqu’on en dise, à moins de constituer un « couple de raison ») »

        Ensuite, celle-ci a des critères délirants : pas de blond, pas de mecs de moins de 30 ans, une situation sociale qui doit être assez bien pour les standards visiblement très élevés de madame… et tout ça en osant dire « je veux qu’on me choisisse pour que je suis » et qui se plaint que des hommes ne la choisisse pour elle mais pour son physique. On nage en plein délire. D’autant qu’elle se plaint qu’on ne lui propose que des hommes moyens. J’imagine qu’elle est top-model ? En tout cas, ce ressenti est invariable parmi les femmes, voyez plutôt : https://cdn.discordapp.com/attachments/445576184873484310/489359932752134164/image0.jpg Disons qu’elle n’aurait pas non plus trouvé Tom Cruise terrible sur Abricot

        Elle est l’archétype de la femme avec une audace, un ego et un melon pas possible. Un stéréotype engendré par une société très coulant avec les femmes mais très rigide avec les hommes, qui ont bien souvent beaucoup moins de choix puisque 80% sont considérés comme « moyens à moches ».

        Je lui souhaite de réfléchir à tout ça tant qu’il est encore temps, avant qu’elle ne devienne une hystérique aigrie, très fière de son poste à responsabilité dans un bullshit job managerial où elle pourra pourrir les hommes qu’elle aura dans sa hiérachie inférieure, tandis qu’en privé elle militera pour les futures hérésies qui viendront pourrir le cerveau de nos filles et les rendre aussi malheureuses qu’elle.

        • RemyHo
          1 novembre 2019 / 11 h 05 min

          MER-CI !
          Même si ce n’est pas forcément ciblé sur Charlotte, la plupart des filles (pas toutes) ont leur ego tellement flatté qu’elles se mettent des barrières devant les homme « normaux » et les rejettent alors qu’ils ont un potentiel d’amour tout aussi fort (voir plus !!) que des top modèles.

          • CamilleG
            Auteur
            1 novembre 2019 / 11 h 14 min

            Coucou. Il est vrai que notre génération est davantage plus stricte sur ses attentes. J’ai fait partie de celles-là pendant longtemps d’ailleurs. Heureusement que j’ai changé !

            • léo
              26 juillet 2020 / 14 h 52 min

              Personnellement, je trouve l’article particulièrement partial, à l’effigie de son auteur, qui lâche ses propres frustrations sur son objet de travail. Or, vous passez volontiers sous silence la quantité PHARAONIQUE de femmes totalement délurées, les vénales, les voleuses, les violentes, bref toutes les tarées que cette société supporte et encourage dans leurs travers, à force de rabâcher aux Hommes qu’ils devraient redevenir les princes charmeurs qu’ils auraient été de par le passé. Alors vu depuis mon siège d’ex-PrinceParfaitementCharmant, une bonne quantité de femmes ne mériteraient que la maison de redressement, et pas pour le fantasme des menottes mais bel et bien pour corriger les dégénérescences galopantes qui remplissent leur cerveaux. Non, nous n’avons pas besoin de faire des efforts pour les menteuses, les hypocrites ni les rapiats de tous genre et sexe, dont bon nombre ne sont dignes que des hooligans puants et bourrés d’alcool en plein after-match … Trouver une femme qui ne soit pas instantanément sur la défensive/agressive lorsqu’on lui fait part de notre intérêt est devenu quasiment aussi rare que de croiser le trèfle à 4 feuilles, de nos jours. Ceci indépendamment du lieu . A tel point que l’on en arrive à trouver louche une femme qui serait sympathique dès le prime abord. Quant aux commentatrices, ne restez surtout pas sur vos illusions : vous voulez croire que vous plairez à tout le monde, c’est totalement faux. Vous voulez croire que l’on va se plier à vous ? C’est encore plus faux ! La moralité de l’histoire, c’est que les hommes qui font les efforts de s’instruire et de prendre soin d’eux-mêmes sont de plus en plus dégoûtés par la femme moderne, véritable amatrice de tout ce qui peut être abject et contraire au savoir-vivre. Evitez les beuglements stridents lorsque vous vous croisez, évitez de mâcher du chewing gum comme les marins mastiquent la chique, et évitez les attitudes de prostituées que certaines stars de vos magazines-chéris adoptent pour faire parler d’elles. Vous n’êtes pas ces stars-là. Soyez juste celle de VOTRE homme, cela suffira largement. Et accessoirement rendra deux personnes heureuses, ce qui n’est pas trop demander, de nos jours. J’envoie promener d’avance toutes celles qui ne verront dans cette réponse que l’amertume qu’elles et leurs consorts génèrent chez les hommes… finalement, vous aviez raison : vous n’avez pas besoins d’hommes mais d’un chihuahua pour vivre.. et mourir.

  8. Mawel
    7 novembre 2018 / 22 h 14 min

    Ce qui m’énerve un peu dans votre « bilan d’expérience » c’est qu’il y a qu’un seul son de cloche! Faire votre avis sur une utilisatrice c’est un peu comme si vous aviez jetée une bouteille à la mer et imaginée la suite comme vous l’entendiez! une « enquête » (c’est le titre de votre blog) on va voir ce qui se passe des deux côtés donc femme-homme. Cela aurait rendu déjà votre investigation plus crédible auprès de vos lecteurs! On élargie aussi le panel cela donne des meilleurs indicateurs! Sinon si pour juste mettre une discussion de brève de comptoir ce n’est pas la peine, cela n’apporte rien!
    je tiens à précisé que je ne remet pas en cause l’histoire, ni ne juge Charlotte, loin de là, mais il y a des cons et connes comme partout! Mais un peu plus de sérieux dans l’enquête aurait été plus judicieux!

  9. Banane
    15 octobre 2019 / 12 h 11 min

    Assez d’accord avec vlan (en moin extrême)

    Je trouve bien que les femmes doivent payer (pour une fois) sa fait un tri sélectif très important je pense.
    Dont la femme de l’article aurai du être éliminé plus tôt. (Personne n’aime ce genre de femme où juste pour un soir)

    En revanche j’avoue que je me suis inscrit sans savoir ce qu’etait abricot.. je vais améliorer ma page maintenant que je sais qu’elles paient..

  10. Melle Bistouri
    7 novembre 2019 / 0 h 33 min

    J’ai testé abricot et trouvé l’expérience franchement détestable. Non à cause des rencontres (vu qu’il n’y en a pas eu) mais de l’attitude carrément odieuse de l’ « entremetteur » avec qui j’ai interragi.
    Il est venu me dire qu’il n’arrivait pas à me trouver de match à cause de ma photo, que je devais sourire plus, que je donnais l’impression de qqn de fermé et de désagréable… le tout de manière extra judgy, et carrément sexiste (fais un grand sourire et appâte le chaland, ou je tu finiras vieille fille !). J’ai même pleuré tellement cet échange était offensant et humiliant.
    Et quand j’ai dit que je voulais arrêter l’expérience là, le type, complètement creepy, a insisté, m’a sommée de m’expliquer, est devenu agressif… ensuite ils ont prétendu que c’était un stagiaire qui avait été maladroit, mais lol ! A la façon de s’exprimer je voyais bien que c’était la même personne qui essayait de m’entourlouper.
    Malgré ma demande de désinscription j’ai reçu plusieurs relances… j’ai également eu un mal fou à me désinscrire de la newsletter : ça finissait toujours par revenir des années après.
    Bref : pour moi la pire expérience de sites de rencontres, intrusive, flippante et tout sauf féministe !

    • CamilleG
      Auteur
      7 novembre 2019 / 9 h 40 min

      Coucou. Quelle angoisse ! Tout le monde s’en plaint on dirait !!! Je suis désolée pour toi c’est horrible comme expérience !!!

Répondre à CamilleG Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.