L’aventure Abricot #Partie1

Souvenez-vous, dans cet article je vous faisais découvrir Abricot (abricot.co) et son concept rencontrer autrement des hommes. Vous avez été nombreuses à proposer votre « candidature » pour tester l’aventure Abricot à mes côtés. Je vous remercie chaleureusement pour votre confiance, vos emails et commentaires.

Après une difficile réflexion, j’ai choisi Charlotte. C’est grâce à elle que je vais pouvoir vous présenter de A à Z le concept proposé par Abricot. En espérant que l’amour triomphera… C’est parti pour les présentations !

Salut Charlotte. Merci pour avoir accepté de tenter l’aventure Abricot. J’aimerais dans un premier temps te présenter aux lectrices (et aux lecteurs).

Qui es-tu chère Charlotte ? Quel est ton âge, où vis-tu et que fais-tu dans la vie ?

Je m’appelle donc Charlotte, j’ai 27 ans et j’habite Paris depuis maintenant 3 ans. J’ai posé mes bagages dans la capitale pour des raisons professionnelles. Je suis consultante. Mais étant de nature plutôt citadine, cette ville me convient plutôt bien.

Pour en dire davantage brièvement sur moi, dans la vie, je suis une bonne vivante. J’aime déguster de bons vins et plats ou partager des soirées apéros entre amis. J’apprécie beaucoup l’art, surtout la musique. Je me rends régulièrement à des concert et à des expositions.

Côté activités, je pratique la course à pieds et la danse.

As-tu déjà testé d’autres applications ou sites de rencontres ?
Si oui, qu’est-ce que cela a donné ?

J’ai effectivement parcouru plusieurs sites de rencontres : Adopte un mec, Meetic, OkCupid et Happn.

Mais très peu d’hommes m’ont plu. Un seul a fait la différence. Mais notre relation n’a pas fonctionné parce qu’il ne s’est pas attaché à moi. Et comme je voulais une relation construite sur des bases solides… Nous n’attendions pas les mêmes choses. Le problème, c’est qu’il se trouve qu’on était presque voisins et qu’on avait des amis en commun. On s’est donc revus à plusieurs occasions durant lesquelles il a fallu que je lui résiste. Pas évident mais j’y suis finalement arrivée !

Sinon, une fois, lors de mes rencontres, il m’est arrivé une mauvaise surprise. Un homme ne correspondait absolument pas aux photos : petit (je le dépassais de 10 cm sans talons), avec une sacoche banane, un vieux polo délavé et des baskets abîmées. On n’a même pas pris un verre.

Qu’est-ce qui te pousse à vouloir tenter cette expérience avec Abricot ?

Ces aléas, je me dis qu’Abricot peut y remédier en sélectionnant de façon beaucoup plus travaillée qu’un algorithme des potentiels matchs. Je pense qu’un service personnalisé et une approche par l’humain vont forcément mieux coller à mes attentes !

Qu’attends-tu d’une relation ? Quelles sont tes attentes ? Et quels sont tes critères ?

Je recherche d’abord un homme qui me plait vraiment. Je n’ai absolument pas envie de me mettre en couple par « convention sociale ». J’aimerais également que de son côté il me choisisse pour ce que je suis et non pas parce qu’il me trouve belle (le physique, c’est hyper important, quoiqu’on en dise, à moins de constituer un « couple de raison »).

Pour rester dans la thématique du physique, j’aime les bruns barbus (pardon pour ce cliché !), grands parce que je suis moi-même assez grande et trentenaires. Je reste cependant souple, mais j’ai du mal avec les chauves et les hommes qui ne font pas « clean » et qui paraissent négligés (mal coiffés, mal rasés) ou fatigués (cernes, grain de peau qui tire sur le gris-marron).

Pour le style vestimentaire, je ne fantasme ni sur les uniformes (pompier, policier…), ni sur les codes de pouvoir (costard-chemise, chaussures bateau type parisien du 16ème endimanché…). Et je n’aime pas forcément les muscles.

Concernant le caractère, j’aime la subtilité, l’humour, la précision dans la pensée et la discussion, l’attention, et la sensibilité. Je ne suis pas du style à faire la tête et à attendre que le mec vienne me demander pourquoi : je suis une adulte donc si un truc me dérange, je le dis calmement et on en discute pour aller de l’avant.

A mes yeux, ce qui compte le plus sont les efforts qu’il fait pour me plaire, me séduire et me donner envie de le revoir. Et le tout avec plaisir ! Je n’ai pas envie d’être une corvée et j’ai envie qu’il m’intègre naturellement à ses sorties et activités (sans devoir forcément tout partager).

Quel regard portes-tu, aujourd’hui, sur l’homme et les relations amoureuses ?

Pour les hommes, j’ai l’impression que Paris (ou la vie en général) représente un océan de possibilités parmi lesquelles ils se perdent. Ils semblent étourdis face à la multitude de choix qu’ils ont et la rapidité étourdissante à laquelle vont les relations humaines (échanges virtuels, réseaux…).

J’ai aussi l’impression que les hommes sont désarçonnés par les nouveaux codes de séduction et qu’ils sont incapables (ou ne font pas l’effort ?) de déchiffrer. Les femmes sont indépendantes, éduquées et la société s’est individualisée. Par conséquent, les femmes aussi recherchent avant tout leur épanouissement personnel et professionnel et n’attendent plus « passivement » qu’un homme vienne leur faire la cour pour se marier avec, faire des enfants et tenir la maison.

Quand je dresse un bilan, je peux dire que je suis souvent tombée sur des hommes qui avaient peur de l’engagement intime. On m’a déjà dit « j’ai la phobie du couple et des concessions ». Peut-être que tout simplement, je ne lui plaisais pas assez, mais de façon générale, je constate une nonchalance constante de la part des hommes qui ne cherchent plus à construire mais se laissent aller en mode : « si c’est pas toi ce sera une autre, il y a des milliers de filles à peu près jolies, bien éduquées et intéressantes. Donc pourquoi faire des efforts ? ».

Alors que moi, je sais que je ne m’entends pas bien avec tous les hommes, que tous les hommes ne me plaisent pas forcément, et que quand un homme me plait, j’ai envie de voir ce que cela donne et surtout de me donner les moyens pour construire un truc sympa, parce que c’est précieux.

C’est ce que j’appelle « l’hypocrisie de la potentialité » : au stade de la rencontre, bien sûr que je ne peux pas prédire que je vais me marier avec lui, mais si je perçois un potentiel fort, j’aurais envie d’aller plus loin. On peut commencer doucement, inutile de s’écrire H24 et de se voir tous les jours (chacun son rythme), mais au moins penser à la personne pour lui proposer de partager des bons moments et voir si le feeling se confirme. Les choses devraient se construire naturellement, tant que c’est réciproque.

Merci Charlotte pour toutes ces précisions à ton sujet. Il est temps pour toi de t’inscrire sur Abricot. La suite dans le prochain épisode (on te souhaite de belles et magiques rencontres) !

Pour plus d’informations sur Abricot : abricot.co

Retrouvez toute l’aventure Abricot :
Episode 1 : le choix du profil, découvrez mon enquêtrice Charlotte
Episode 2 : l’inscription et la proposition des hommes
Episode 3 : le premier rencard
Episode 4 : le bilan de l’expérience

16 Commentaires

  1. Léa
    23 mai 2018 / 9 h 43 min

    Ah trop bien ! Hâte de lire la suite !

  2. Jean
    23 mai 2018 / 17 h 12 min

    Va-t-elle trouver chaussures à son pied ? On lui souhaite ! Tiens nous au courant !

  3. lou
    24 mai 2018 / 9 h 40 min

    Faut que je m’inscrire, j’ai trop envie de tester aussi !!

  4. Etienne
    25 mai 2018 / 9 h 47 min

    Alors des nouvelles ?? LA SUITE, LA SUITE ! J’ai envoyé ton article à des copines célib’ !!

    • CamilleG
      Auteur
      25 mai 2018 / 12 h 37 min

      La suite arrive semaine pro et c’est super croustillant ! Cool, merci !

    • CamilleG
      Auteur
      25 mai 2018 / 12 h 37 min

      Oui !!! J’ai eu des news, le prochain article promet ahah !

  5. 25 mai 2018 / 15 h 12 min

    Vivement le prochain article alors 🙂

    Bonne chance dans tous les cas

  6. Seb666
    28 mai 2018 / 13 h 52 min

     » Je suis consultante, bonne vivante, j’aime les bons vins et les bons plats, j’aime les soirées entre amis, etc… »

    Sa rechecrhe : « …un homme qui me plait vraiment. Je n’ai absolument pas envie de me mettre en couple par « convention sociale ». J’aimerais également que de son côté il me choisisse pour ce que je suis… »
    « j’aime la subtilité, l’humour, la sensibilité  » … non mais sérieux quelle banalité affligeante !!!

    Sinon quelle histoire pour un mec qui ressemblait pas trop aux photos…et tu te rends compte il avait un sac banane et des baskets abimées ?? LOL le drame…du coup elle refuse même de prendre un verre avec !

    Je te passe les détails sur son analyse des mecs mais surtout j’adore sa recherche d’un fort potentiel …lol t ‘es sur que c’est pas un appart qu’elle rechercrhe ?? parce qu’un etre humain et à fortiori un homme ça ne se façonne pas

    Bon bref, c’est surement une chouette fille mais franchement la lecture de l’article ne donne vraiment pas envie de faire sa connaissance.

    • CamilleG
      Auteur
      28 mai 2018 / 14 h 09 min

      Je dirai que c’est une fille qui sait ce qu’elle veut. En vrai elle doit être plus souple, là c’est compliqué à expliquer par écrit. Au moins elle ne veut pas se coltiner un cas social ! 😀

      • Seb666
        28 mai 2018 / 14 h 48 min

        Oui mais sa recherche ressemble à 90% des autres femmes et son portait est lisse.
        Abricot ne fera pas de miracle à moins que dans leur questionnaire il demande aux mecs s’ils ont des sacs banane LOL

        • CamilleG
          Auteur
          28 mai 2018 / 14 h 52 min

          Mais lol le sac banane ! Oui bon après c’est un look, ça se voit direct, pas besoin de poser la question. Non mais ses attentes, je les trouve basiques et normales, tu es bien dur !

Répondre à Michele Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.