Epilation électrique du visage : bilan après 8 mois

Voilà 8 mois que je tente de me débarrasser de ces disgracieux poils situés sur le menton et au niveau de la moustache (lèvre supérieure) avec l’épilation électrique (électrolyse). Mes articles à ce sujet ont attiré de nombreuses lectrices et je ne manque pas de répondre à leurs emails et à leurs commentaires (si oubli, n’hésitez pas à me relancer). Pour retrouver mon premier article et ma FAQ, Foire Aux Questions, cliquez sur les mots en rose.

Après avoir subi (oui j’emploi le verbe subir parce que franchement je n’ai pas demandé au dieu de la pilosité de me parer d’une telle abomination) 8 séances de 30 minutes à souffrir le martyre, jambes tendues, au sens propre comme au sens figuré, mains crispées, et larmes à l’œil, je m’en viens vous conter la suite de mes aventures glamour. 

A l’heure où j’écris cet article, nous sommes le 26 mars 2019. J’attends avec impatience ma huitième séance qui se tient jeudi, dans deux jours. Encore 48h à subir ces poils gris-noirs et drus et à devoir les masquer comme je peux, à les tailler avec un ciseau à barbe. Je pourrais presque monter mon salon de barbier, je suis équipée et formée… Sérieusement, ils sont où les résultats que prédisait la dermatologue lors de ma première séance ? Le traitement soit-disant ne dure qu’un an et demi ? Au bout de 8 mois je m’interroge sur l’efficacité et la suite des événements ! 

Suis-je en train de perdre mon temps et mon argent (certes je suis un peu remboursée mais j’ai une partie à ma charge, ce n’est pas non plus la fête du slip) ? Depuis la sixième séance je dois espacer d’un mois et demi, voire de deux mois si je tiens le coup, les rendez-vous. Les trois premières semaines tout se déroule correctement, je n’endosse pas, encore, le rôle de femme à barbe. Dans ces moments là, je suis alors remplie de joie et je m’obstine à croire que le souci est enfin réglé. Bye bye les intrus. Puis débute la quatrième semaine et là c’est le drame. Ils ont tous rené de leurs putain de cendres. Comme si les milliers de coup de jus n’avaient que renforcer leur présence et leur dureté. #BandeDePetitsB******

La dermato et les opératrices me réconfortent avec des « c’est normal », « ah bah oui c’est long, il faut attendre au moins 1 an pour avoir des bons résultats ».

Nous sommes à plus de la moitié des séances et j’ai quasi autant de poils ? Certes ils poussent moins vite qu’avant, mais ils repoussent toujours ! Moins nombreux ? Je n’en suis même plus certaine. Du moins au menton c’est toujours le même carnage visuel. La moustache ? Un tout petit peu moins qu’au début, certes. Mais ce n’est pas encore le désert.

Alors je vais rester patiente (mais ai-je le choix ou d’autres options qui se présentent à moi ? Bien sûr que non). Pourquoi est-ce que je persiste à continuer les séances ? Parce qu’au fond de moi j’y crois… Et que je ne veux pas à 70 ans être Mémé Camille la femme à barbe, incapable de voir assez pour ôter ces trucs hideux. Ouais je vois loin… 

En attendant de noter des évolutions positives, je vais dans cet article répondre à de nouvelles interrogations reçues depuis janvier dernier. Bien entendu je vous ferai un article récap à la rentrée prochaine pour les « 1 an de traitement ». 

Est-ce que j’ai des marques ?

De base je tiens à préciser que ma peau est hyper capricieuse. Je marque tout le temps, au moindre petit coup. Ayant la peau, je cite ma dermatologue, « porcelaine », j’ai donc le teint clair. La moindre marque se verra immédiatement. 

Puisque mes séances ne sont pas espacées de plusieurs mois, la peau n’a évidemment pas le temps de se reconstruire comme il faut, et à force de petites traces rouges ont pointé le bout de leur nez au niveau de la lèvre supérieure. Elles se masquent facilement et honnêtement les trois quarts du temps je ne les camoufle pas : c’est que c’est léger mais ça se voit tout de même un peu. Pensez vraiment à vous tartiner de crème réparatrice matin et soir !

Mais attention, j’évite au maximum de m’exposer au soleil après les séances. Ou alors j’utilise de la crème solaire si jamais je suis dans l’obligation d’être à l’extérieur. En écrivant ceci, j’ai l’impression d’être un zombie.

Combien de temps dure une séance ?

Mes rendez-vous ne dépassent jamais les trente minutes. Heureusement que je n’ai pas de poils au niveau des joues !! Cela durerait une plombe !

Comment repoussent les poils ?

Spontanément j’aurais tendance à dire « comme avant ». Mais c’est faux. Certains sont plus fins, d’autres aussi drus qu’avant… C’est vraiment bizarre. Je ne pourrais pas donner une réponse fixe à ce sujet, j’ai l’impression que ça change d’un mois sur l’autre.

Est-ce que tu enlèves le duvet ?

Les minuscules poils blonds hyper courts : les opératrices n’y touchent pas. Ils sont quasiment invisibles. Tout le reste est cependant débroussaillé 😉 J’ai entendu dire par une patiente de mon centre, qu’une des dermatologues refusaient d’enlever tous les poils car elle veut « garder un effet naturel ». Jamais j’irai chez elle !!! 

Est-ce que tu as de nouveaux poils qui poussent par rapport à avant ?

Bein je n’ai pas l’impression !A vrai dire j’ai dû mal à me rendre compte car jusqu’à ce que je commence le traitement en septembre 2018, je ne laissais jamais pousser mes poils donc difficile de dresser un avant-après.

Voilà, j’espère vous avoir éclairé. Si vous faites également l’épilation électrique (électrolyse) au visage, n’hésitez pas à commenter avec vos retours d’expérience c’est vraiment important et cela peut servir à tout le monde. Merci !

PARTAGER SUR :

6 Commentaires

  1. Céline
    10 avril 2019 / 14 h 46 min

    Je me permets de te laisser ce message pour te faire part de mon expérience. As-tu fait un bilan sanguin pour voir si ta pilosité du visage n’est pas due à un dérèglement hormonal ? Cela a été mon cas, j’avais beau faire des dizaines de séances de laser pendant plusieurs années, les poils revenaient toujours. A part prendre un traitement hormonal (androcur pour ma part) rien ne pourra t’en débarrasser définitivement même si tu en as moins, le résultat restera du temporaire 🙁

    • Myms
      11 avril 2019 / 16 h 10 min

      Le laser n’est surtout pas efficace sur le visage, etant donné que c’est une zone hormono dépendante, donc même sans problème hormonal, les poils reviendront toujours. Le laser ne fait que ralentir la repousse du poil et peut même provoquer une repousse paradoxale ( encore plus de poils qu’au depart ). Et le jour ou l’on stoppe le traitement hormonal, tout les poils reviennent. Donc à moins que vous ne comptiez être sous androcur tout au long de votre vie, le laser ne sera toujours pas efficace. Les poils reviendront. L’electrolyse est la seule méthode d’émulation définitive pour les poils, même ceux dû à un dérèglement hormonal.

      • CamilleG
        Auteur
        12 avril 2019 / 7 h 35 min

        Hello Myms, merci c’est rassurant de te lire. C’est long, trop long et j’espère vraiment avoir de bons résultats. La suite au prochain épisode donc ! Belle journée

  2. CamilleG
    Auteur
    12 avril 2019 / 7 h 34 min

    Hello Céline ! Alors non ma dermato est contre le traitement hormonal qui est au passage très décrié. Et comme en plus je suis contre ce genre de traitement médicamenteux… Et non les poils partent bien avec cette méthode mais il faut être assez patient, chose que je ne suis pas hihi. Puis-je te demander qui t’a parlé du fait que les poils pousseront toujours ? Un professionnel médical ? Merci bises

  3. Seb
    12 avril 2019 / 13 h 43 min

    T’inquiete pas Camille : avec l’age ça sera de pire en pire 🙂

    • CamilleG
      Auteur
      13 avril 2019 / 10 h 02 min

      PPFFFFFFF bah non je me fais traiter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.